Rome

Veterum Sapientia : une constitution bien oubliée…

Article suivant
J’ai choisi l’unité
Commentaires (2)
  1. Xavier dit :

    Pourquoi donc citez-vous cette encyclique en traduction ? L’apologie du latin ne saurait-elle se faire en latin ?

  2. Jean-Marc Vandernotte dit :

    Je pense que la volonté politique de Saint Jean XXIII n est pas en cause. Au contraire, rien ne l obligeait à la publier en 1962 et en plus avec une solennité jamais vu au XX ème Siècle. Il aurait très bien pu ne rien faire et aller dans le sens du mouvement général. Au lieu de ça, il a eu le courage de réaffirmer la Tradition. Par contre, il ne faut pas oublier qu il était très âgé et qu il souffrait d un cancer en phase terminale. Si les eveques refusent d obéir à sa constitution…. Que pouvait il faire ? Absolument rien….. La responsabilité est celle d un épiscopat moderniste. Saint Jean XXIII est le dernier pape réellement catholique. Les suivants se coucheront devant l hérésie moderniste par lacheté et par faiblesse.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »