Rome

Summorum Pontificum : Monseigneur Guido Pozzo repasse la “patate chaude” à la Secrétairerie d’État…

Commentaires (5)
  1. c dit :

    Il aurait peut-être été plus rapide de demander à nos amis hongrois une traduction.
    Kesenem!

  2. Qbbé Herman dit :

    Tous les documents qui émanent de la Commission ED sont de ce genre : il n’y a pas de signature, ils émanent de “La Commission” avec le sceau de celle-ci.

    Cet épisode rappelle celui de deux prêtres de l’IBP à la sacristies de Saint-Pierre, qui se plaignaient parce qu’il n’y avait pas de missel traditionnel pour les prêtre qui désirent célébrer. Lorsque l’un d’eux menaça d’écrire au Cardinal archiprêtre, le prêtre sacristain répliqua : “n’ennuyez pas le Cardinal avec cela, ce sont des instructions qui viennent de la Sacrétarerie d’Etat”. A l’époque c’était le fameux Mgr Filoni qui bloquait tout, mais il est parti!

  3. Charles dit :

    Effectivement, il faut demander a un hongrois de bien vouloir traduire.

  4. Yves dit :

    Je crois rêver! Demander à un Hongrois de traduire? Et le latin? Je pensais qu’ici on lisait couramment le latin! (plus que le hongrois en tous cas!). Décevant. Très décevant. Ce n’est pas comme ça que allez convaincre le non-latiniste que je suis que le Latin est LA langue de communication de l’Église!

  5. Luc Warnotte dit :

    Eh bien, je constate qu’Yves a parfaitement raison. Sa remarque est d’autant plus triste quelques jours apres un post sur ce blog rappelant avec force “Veterum Sapientia”. Visiblement, il n’y a pas que pour les “modernistes” que la constitution apostoique de Jean XXIII sur le latin soit lettre morte…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »