Perepiscopus

La CEF face à l’exigence de la nouvelle évangélisation

Commentaires (4)
  1. senex dit :

    Pas au courant le monsignor..Un accord a été trouvé avec les protestants: La foi suffit au salut.

  2. Je note ce passage du cardinal André XXIII :

    « Et, comme nous le savons, les premiers bénéficiaires de l’évangélisation sont ceux qui en ont reçu la mission. Par la nouvelle évangélisation, c’est d’abord nous-mêmes qui sommes entraînés à un nouvel accueil de la Bonne Nouvelle dans la situation qui est la nôtre aujourd’hui. C’est dans la mesure où nous recevons l’Evangile de manière toujours nouvelle que nous pouvons réellement contribuer à son annonce. »

    Il y a toujours des “modes” dans les manières de parler d’une communauté à un temps donné. En voilà une. Combien de fois ai-je entendu dire “l’évangélisation ça profite aussi à nous !”, “vous aussi vous bénéficiez de l’évangélisation !”, “avec l’évangélisation vous approfondissez votre foi !” etc.

    En soi, tout cela est juste, et je ne souhaite aucunement préjuger des intentions du cardinal lorsqu’il emploi ce discours.

    Mais pris dans sa dimension de “cliché” d’une communauté toute entière, ça questionne.

    Sans aller jusqu’à affirmer que le “moi est détestable” (Pascal), cette manière de nous inviter à évangéliser parce que nous sommes les premiers bénéficiaires est un peu narcissique… Où est la dépossession de soi à laquelle plusieurs siècles de mystique (pourtant très à la mode aujourd’hui) nous ont invités ?

    Alors permettez-moi de mettre les choses dans leur ordre : la priorité de l’évangélisation ça n’est pas mon développement personnel, mais le salut d’autrui.

  3. Un catholique dit :

    Allez, enseignez toutes les nations et baptisez les au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit.

    Notre Seigneur était trop simple, cet archevêque a un don naturel pour fabriquer de la bouillie insipide :
    approfondir les pistes de travail
    alimenter la contribution de nos délégués, etc.

    Pendant ce temps, “ils” ne confessent plus, la consécration est accompagnée de chansonnette, la communion est devenue une banalité distribuée, mais…

    le païen qui veut se convertir doit ramer 3 ans dans les insipides pastorales catéchétiques, un repoussoir, une attitude de secte racornie vous dis-je.

    Archevêque, reviens à l’Évangile et aux Actes des apôtres.

  4. duezlouis dit :

    Belle église qui ne fait que décliner depuis près de 50 ans ! Quel anniversaire ! Ras-le-bol d’un clergé qui se prend la tête pour vider les églises (eh oui encore ! et ne fait pas son boulot !
    Zénit, le salon beige, Perepiscopus, Golias et la Porte latine vous permettrons un meilleur discernement et une réelle information sur l’Eglise que la Cef et la croix où hypocrisies, mensonges et secrets dignes du moyen-age règnent en maître…
    Quelques infos des communautés charismatiques et traditionnelles vous donneront un peu mais juste un peu d’espérance…

    Deus in adjutorium meum intende !

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »