En kiosque

Vie et mort des moines de La Trappe

Commentaire (1)
  1. Denis Merlin dit :

    J’ai lu qu’il s’était converti après la mort de son amie, lorsqu’il la vit dans son cercueil. Les gens chargés de l’enterrement n’ayant trouvé qu’un cercueil trop court avaient décapité le cadavre et mis la tête détachée dans le cercueil avec le corps décapité. Autre temps, autre mœurs !

    Cette vision d’horreur l’avait converti.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »