En Une

L’intéressante évolution de L’Ossservatore Romano

Commentaires (2)
  1. Michel dit :

    Quatre chats ou pas, j’ai parfois le sentiment, malgré mon immense respect pour le Saint Père, qu’on touche ici au point faible de son pontificat: le fait de laisser évoluer en hautes sphères un certain nombre de personnes trop peu “catholiques” (dans tous les sens du terme).

    Et il en va malheureusement de même pour un trop grand nombre de nominations épiscopales…

    On peut craindre dans ces conditions que l’influence “della Loggia” y soit plutôt renforcée…

  2. c dit :

    La bonne nouvelle de cet article c’est qu’a priori plus personne ou presque ne lit l’OR!

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »