En Une

Paix liturgique : le portrait d’un apôtre pour aujourd’hui

Commentaires (2)
  1. Denis Merlin dit :

    Merci pour ce récit si intéressant. Il démontre que la liberté religieuse n’est pas respectée dans l’Eglise. Le caporalisme spirituel, exercé de plus sans titre juridique ou moral, est la plaie de l’Eglise qui est en France.

  2. Colline dit :

    Génial ! Etre pragmatique est bien une qualité d’une foi incarnée. La branche de l’ Eglise, qui se veut ouverte et progressiste, se rendra-t-elle un jour à l’évidence que reconnaitre la tradition, est une attitude d’ouverture ? Que l’avenir de l’Eglise puise ses racines dans son passé, sa Tradition ! Reconnaitre l’existence de Dieu, pratiquer sa foi n’est tout de même pas une honte au pays des droits de l’homme ??? !!! Ou bien ! ?

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »