En Une

Pour le cérémoniaire du pape la forme traditionnelle « a aujourd’hui encore tant de trésors à nous offrir »

Article suivant
Adam et Eve
Commentaire (1)
  1. Denis Merlin dit :

    La “trouvaille” de la distinction entre deux formes du même rite est l’une des astuces pour tenter de se trouver un titre à l’interdiction du rite “antique” (“rito antico” disent les italiens).

    Qui lit bien attentivement le motu proprio du 7/7/7 verra que ce motu proprio loin d’autoriser, tente d’interdire en général l’usage du rite antique et ne l’autorise que dans des cas exceptionnels. Pour cela il croit pouvoir trouver un titre dans l’acceptation “volontiers” (tu parles…) du rite de Paul VI. Ce titre est en réalité imaginaire pour plusieurs raisons dont le fait que le rite de Paul VI aurait été accepté “volontiers” alors qu’il a été accepté sous la menace de l’enfer et au nom d’une « obéissance » sans titre juridique ou moral. Ce n’est d’ailleurs pas le principal titre imaginaire. Le principal est que l’interdiction du rite antique viole la liberté religieuse des prêtres et des fidèles.

    Je sais, c’est dur de s’apercevoir de cela… Mais c’est vrai.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »