Americatho

L’évêque américain qui a participé à Vatican II en parle…

Commentaires (5)
  1. Struyven dit :

    Combien j’attendais ce genre d’article depuis si longtemps et je puis vous assurer que je ne suis pas la seule ! J’étais contre Vatican II bien qu’étant chrétienne, catholique, romaine et aimant notre bon pape Benoit XVI. un jour, cependant, j’ai pu lire les grandes lignes de Vatican II et étonnée, ai constaté que cela me convenait très bien. Le manque de compréhension qui me faisait souffrir n’était pas en fin de compte lié à Vatican II en soi, mais à toutes les déviances que nous avons constatées. On a commencé délicatement à nous enlever les statues de saints dans nos églises (qui étaient des dons faits par des chrétiens). Puis ce fut une liturgie de Messe en 1/2 chrono. Puis pas mal d’autres déviances. Je ne suis pas contre le progrès mais contre les progressistes qui ont tellement bouleversé le cours des choses, en sont venus à vider le sens même de notre foi, qu’elle soit théologique ou populaire. Discrédit sur la Sainte Vierge, processions rares devenues du folklore. Procession du Saint Sacrement inexistante pratiquement. Plus d’adoration ou beaucoup plus difficile de les obtenir. Désobéissance flagrante au saint Père…..et j’en passe.
    Cela fait des années que je n’apprécie guère M.Ringlet pour ses prises de position et son mépris du saint père. Je ne suis pourtant pas une extrémiste ni traditionnaliste qui ne cherche pas à évoluer, tout en restant fidèle à la Parole de Dieu. Je pense que si on suit les progressistes, nous devrions être honnêtes et arracher pas mal de page de la Bible dont la Parole de Dieu est acceptée…..à la carte. On retire tout ce qui dérange.
    Mon âme a retrouvé toute sa sérénité en lisant cet article.
    Merci infiniment Mgr MacNaugton. Que Dieu vous bénisse.

  2. Pierre Daudé dit :

    Bravo pour cet article, tout à fait d’accord avec Struyen…..Je savais à peu prés tout cela mais à force d’entendre les pour et les contre, on finit par douter de soi-même.

  3. noos dit :

    Oui bon c’est bien gentil ce n’est pas le Concile qui est responsable ….. Mais toujours est-il que , de fait , il a été suivi chronologiquement de très grands désordres et errements de toutes sortes dans l’Eglise .
    Le Concile n’a pas empéché tout cela au contraire . S’il ne la pas causé , il l’a permis …. Tout ces évènements ont eu lieu sous le regard impavide ou approbateur de nombreux évêques ….

  4. karr dit :

    On ne peut certainement pas accuser le Bx Pape Jean XXIII d’avoir voulu ce qui est arrivé,il a bien au contraire déclaré que ce Concile ne rompait en rien avec les précédents,la doctrine devait demeurer la même.
    Lui même en 1962 faisait paraître un Missel que nous utilisons toujours dans la Tradition,les épiscopats Allemand,hollandais et Français ont influé sur l’interprétation donné à ce Concile,la presse y a joué un rôle néfaste,les erreurs d’interprétation étaient diffusées par des participants alors que les propositions n’étaient pas encore votées..
    Ce Concile a été saboté dès le départ et appliqué en le déformant volontairement sur le terrain.
    Peut-être aurait-il du ne pas être convoqué en cette période troublée des années d’après guerre.
    Il est toutefois certain que l’Eglise en a beaucoup souffert!
    Le réformer serait-il possible?
    Les textes de ce Concile manquent de clarté,chacun peut l’interprèter à sa guise.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »