Americatho

Réélection d’Obama le point de vue de Bill Donohue (2)

Article suivant
La FSSP à New York
Commentaires (2)
  1. Dr Jacques Bailly dit :

    La gravité de la situation réside précisément dans le fait que les non pratiquants ne sont plus catholiques et c’est pour se donner bonne conscience et espérer quelques grâces, qu’ils n’auront pas, qu’ils se nourrissent de l’expression : ce n’est pas parce que l’on n’est pas pratiquant que l’on est pas catholique !

    C’est d’une rare mauvaise foi et cela crée un vaste gouffre dans l’éducation des enfants.

    Le résultat est là : les églises et les séminaires sont vides de… catholiques, et ce n’est pas sur les égarés de la plupart des messes modernes, prêtres, évêques ou laïcs, qu’il faut compter pour voir se redresser la pire des catastrophes que l’Eglise du Christ connaisse.

    Le seul espoir se trouve dans la Messe de toujours célébrée par des prêtres qui respectent la Tradition, le divin et le sacré, et non pas dans le folklore de la plupart des messes modernes et “l’enseignement” de leurs clercs qui n’osent même plus montrer qu’ils sont prêtres !

  2. btk dit :

    s’il faut attendre que nos cures soient capables de celebrer une messe que j’appelle ‘normale’… il nous reste peu d’espoir.
    le systeme electoral americain est une ineptie : 52/48 pour un resultat de 300/200… la voix du peuple americain n’est pas vraiment representee !!
    la force des democrates ici est le soutien des lobbies si puissants, si riches.. les memes qui soutiennent la culture de mort

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »