En Une

Le laïcisme, compagnon de lit du communisme

Commentaires (4)
  1. Didier dit :

    Bien sûr que les guerres de religions sont au moins autant des guerres politiques. Je ne crois pas que le but d’une guerre puisse être uniquement religieux, du moins pour « l’instigateur » de cette guerre. Par contre je ne crois pas non plus que déclarer une guerre pour des motifs uniquement politico-économiques entrainera une réelle adhésion de la population. Cette adhésion engagée n’aura mieux que si les gens ont l’impression qu’ils se battent pour une cause juste te c’est là qu’interviendra souvent la religion (ou de grands principes fondamentaux comme la défense de la démocratie etc.).

    Hitler n’était effectivement pas un Père de l’Eglise. Mais le « Got mit uns » qui était gravé sur les ceinturons SS n’était pas là par hasard non plus.

  2. Le Pog dit :

    Il est bien évident que nous sommes dans une république athée socialo-communiste et que nous en subissons tous les dictats.
    Courage à tous, il ne faut baisser les bras, mais au contraire relever la tête, nous avons, aussi petit que nous soyons une mission sur terre, il faut y croire. Merci de m’avoir lu.

  3. Melmiesse dit :

    l’absence de Dieu donne aux athées un sentiment de toute puissance qui ne peut être combattue que par la dictature;c’est un vrai vide

  4. Gérard dit :

    ” Hitler n’était effectivement pas un Père de l’Eglise. Mais le « Got mit uns » qui était gravé sur les ceinturons SS n’était pas là par hasard non plus.”

    Il y a dieu, les dieux, et le Dieu des chrétiens.

    Il ne faut pas confondre Wotan ou Odin avec le Dieu des chrétiens.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »