En Une

Le nouveau pavé de Mgr Cattenoz

Commentaires (7)
  1. Michel dit :

    Tout à fait de son avis.

    Selon un article de 1792, un ministre du culte ne peut célébrer un mariage dans son propre rite si les deux prétendants n’ont déjà passé contrat devant les autorités civiles représentées par le maire.

    Très bien, mais je pensais justement que l’essence même de la laïcité dont on nous rebat continuellement les oreilles était de “ne reconnaître ni ne subventionner aucun culte”. Je ne vois donc aucune raison pour donner une existence légale à un “ministre du culte”. CQFD.

  2. Nathalie dit :

    Il faut, néanmoins que le mariage , je parle du VRAI mariage, ait des effets civils, pour fixer les droits et les devoirs des époux l’un envers l’autre et envers les enfants et que ces effets soient sanctionnés par la loi.

  3. fernandez dit :

    Bravo Monseigneur. Dieu vous bénisse.

  4. fernandez dit :

    Bravo mon Seigneur Cattenoz, vous êtes un homme courageux et réaliste. Dieu vous bénisse et vous accorde de poursuivre l’oeuvre pour laquelle, il vous a appelé. Puisse votre courage inspirer d’autres frères dans la Foi.

  5. espieux dit :

    excellente analyse que je partage totalement.

  6. Dany dit :

    On pourrait faire un simple enregistrement devant un officier d’Etat civil genre notaire (pour le fisc et qui enregistrerait un contrat éventuel ), sans cérémonie puis ensuite passer au vrai mariage à l’église.
    Merci Mgr de nous redonner des ailes pour sortir de cette pensée – ornière dans laquelle on cherche à nous faire sombrer.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »