En Une

La vigne ravagée ou Hildebrand contre les nouveaux apprentis réformateurs

Commentaire (1)
  1. le bourdonnec dit :

    “Dietrich von Hildebrand s’est malheureusement trompé sur un point : la longévité de la nouvelle liturgie « Nous le disons franchement. Le nouvel “Ordo missae” (ainsi que la réforme de l’année liturgique) est tellement terne, inarticulé et artificiel qu’il ne pourra subsister longtemps ». Il existe toujours”, écrivez-vous.
    Certes, mais pour combien de temps encore ? Et que sont quelques décennies au regard de la longévité de l”Eglise si ce n’est notre pénitence à nous contemporains qui auront subi la perte et prier pour le retour de l’ancien ordo en continuant “à s’appuyer sur l’ancien missel, année liturgique comprise”, ce qui, en effet, est bien la seule chose à faire… y compris pour le jardinage 😉 !

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »