Americatho

Abbé Guillaume de Tanoüarn : le « Testament spirituel » du cardinal Francis George

Commentaire (1)
  1. RH dit :

    Le martyr de l’Eglise militante est quasi une vérité de foi, non ?
    Mais intuitivement on sent bien que le dernier “successeur” chargé de rebâtir n’aura pas l’occasion de le faire. Une fois l’Eglise éradiquée le monde s’autodétruira.
    Bref continuons à préparer nos enfants au martyr, mais ceci en toute quiétude, car c’est bien là un destin magnifique.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »