En Une

“Amère pilule” : a pointe de l’iceberg

Commentaires (2)
  1. RAYNAUD Yves dit :

    Monsieur, la “pilule ” est un tel acquis des mouvements féministes que le fait d’ aborder le sujet est interdit. C’est un tabou. Ceux qui s’ y opposent sont vilipendés, même les professionnels , pharmaciens” comme je le fut , ne pouvaient rien dire. C’ était la surenchère des hormones, la pilule, les implants, les stérilets avec libération d’ hormone… Quant il y avait des mises en garde , la réponse : que neni. Le pire, la pilule du lendemain, distribuée à des minueures par les services de la PMI , idem pour la pilule d’ ailleurs… aucune prudence, il faut “la liberté de son corps” alors, tuons , c’est si petit un embryon que “ce n’est pas un homme” bien sûr , MENTEURS, ces pharmaciens, ces médecins, ces laboratoires etc ils font ce que fit le tristement célèbre Dr Mengele mais c’ est “bien” pour la “liberté” . Le libéralisme a la peau dure.

  2. Melmiesse dit :

    Avant les Françaises c’est par milliers que les Américaines ont porté plainte, mais en France c’était le silence

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »