En Une

“Amère pilule” : a pointe de l’iceberg

Commentaires (2)
  1. RAYNAUD Yves dit :

    Monsieur, la « pilule  » est un tel acquis des mouvements féministes que le fait d’ aborder le sujet est interdit. C’est un tabou. Ceux qui s’ y opposent sont vilipendés, même les professionnels , pharmaciens » comme je le fut , ne pouvaient rien dire. C’ était la surenchère des hormones, la pilule, les implants, les stérilets avec libération d’ hormone… Quant il y avait des mises en garde , la réponse : que neni. Le pire, la pilule du lendemain, distribuée à des minueures par les services de la PMI , idem pour la pilule d’ ailleurs… aucune prudence, il faut « la liberté de son corps » alors, tuons , c’est si petit un embryon que « ce n’est pas un homme » bien sûr , MENTEURS, ces pharmaciens, ces médecins, ces laboratoires etc ils font ce que fit le tristement célèbre Dr Mengele mais c’ est « bien » pour la « liberté » . Le libéralisme a la peau dure.

  2. Melmiesse dit :

    Avant les Françaises c’est par milliers que les Américaines ont porté plainte, mais en France c’était le silence

Traduire le site »