Osservatore Vaticano

L’agonie des ordres religieux espagnols ?

Commentaires (7)
  1. JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD dit :

    Bonjour,
    Il arrivera la même chose dans Notre Église Catholique en France si nous y installons la loi du silence.

    Et après, vous me direz que nous sommes TOUJOURS en démocratie!
    Je viens d’être banni de plusieurs sites. Ces sites sont nombreux mais en particulier: Le Salon Beige, Riposte Catholique et Le Peuple de la Paix, pour avoir appelé à manifester Place PINEL. Je leur pardonne, car, comme dirai Notre Seigneur JÉSUS-CHRIST: Ils ne savent pas ce qu’ils font!
    Mais pour un catholique, seule LA PLACE PINEL peut les représenter.
    Donc dimanche, pas d’hésitation: TOUS PLACE PINEL!
    Notre Seigneur JÉSUS-CHRIST nous y attend les bras ouverts. Car n’a-t-il pas dit: “Là où deux ou trois seront réuni en MON NOM, Je serais là au milieu d’eux.”
    A dimanche!
    Maranatha!
    Merci!
    JFL

  2. Dominique dit :

    Moi, Jacques-François, je crois plutôt que c’est un problème de Constitution. La Foi se porte mal, comme en république, dans les monarchies où le Roi n’a pas de pouvoir (le pays aussi d’ailleurs). C’est la raison pour laquelle, quand un répubicain parle avec un royaliste, il ne lui vante que les monarchies anglaise, belge, espagnole, suédoise, mais jamais les trois monarchies européennes où le souverain a du pouvoir : le Liechtenstein, le Luxembourg et Monaco. Là, pas de crises et pas de sécularisation de la foi. C’est dans ces trois monarchies où le roi a du pouvoir que les gens y sont le plus heureux, sans compter qu’au Liechtenstein, il y a, comme en Suisse, la démocratie directe.

  3. Marguerite dit :

    Monsieur, merci pour votre commentaire. Je me rends demain à Paris par car depuis Albi (18 km de chez moi), affrêté par un collectif d’associations et mouvements de tous bords. J’avais auparavant postulé pour un car de Civitas partant de Toulouse que j’aurais pris à Caussade, à 45 km de chez moi. Autant pour le retour, la nuit et dans le brouillard. C’est uniquement cette question de km à faire de nuit et par brouillard que je me suis tournée vers Albi. J’aurais préféré Civitas. Je ne serai donc pas au RV de la place Pinel mais mon esprit y sera ! et je ne dois pas être la seule à préférer plus de commodité. De toutes façons, j’aurai des signes distinctifs et visibles de mon appartenance religieuse qu’il ne sera pas question de me faire ôter !!!
    A demain ! Cordialement ! MA

  4. quisutdeus88 dit :

    A JFL,

    Cher Monsieur,

    je suis également catholique mais pour ma part, pas persuadé que NSJC nous y attende.
    Pensez-vous, en effet, qu’il soit judicieux pour des catholiques d’employer les moyens de la Révolution (le peuple dans la rue) afin de prendre la défense d’une institution (le mariage civil) à laquelle nous sommes supposés n’accorder aucun crédit?

    Le Mariage, cela fait déjà 220 ans que la France en célèbre de faux. Ce qui se passe aujourd’hui n’est que la suite logique des choses, avant l’arrivée de prochains débats concernant la PMA, la polygamie, la pédophilie. A mon avis, il n’y a aucune raison pour que cela s’arrête.

    Le problème de la France n’est pas dans dans ses institutions ou sa gouvernance politique, il est spirituel! Et ce n’est pas en défilant dans la rue qu’on le règlera…

    Sachez que je ne condamne pas pour autant cette manifestation. J’imaginais plus les catholiques dits “modernes” que les “tradis” se mobiliser de la chose; ces derniers faisant généralement preuve de plus de discernement.

    Par ailleurs, il ne fait aucun doute que le nombre de manifestants n’aura absolument aucune incidence sur le comportement de nos gouvernants à ce sujet. Cette loi passera quoi qu’il en soit ce dimanche.

    Enfin, j’ajouterai que je suis surpris par l’unanimité des catholiques à ce sujet. C’est à se demander s’il n’y aurait pas une censure quelquefois de la part certains médias…

  5. debonvouloiretloyaute dit :

    depuis “les Ralliements” nous courons après la République pour la convertir, mais elle est le mal intrinsèque en ce qu’elle n’existe que par autonomie d’avec Dieu : laïcisme, Autorité dans le peuple, droits de l’Homme… tant et si bien que les démocrate-chrétiens (le fer de lance de l’Eglise dans la République) ont perdu la foi et laissé tombé l’Eglise.

    Dans l’ordre naturel d’abord et surnaturel ensuite, revenons aux sources de notre civilisation chrétienne : l’alliance du trône et de l’autel, la monarchie de droit divin :
    le propos semble surréaliste à notre époque, mais c’est le choix de la vie ou de la mort pour chacun et collectivement.

    Vive DIEU, Vive le Roi !

  6. j’ai oublié le site de référence de l’UCLF pour votre formation

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »