Perepiscopus

Quand le cardinal Vingt-Trois se fait maurrassien

Commentaires (6)
  1. Dominique dit :

    On peut très bien citer Maurras sans pour autant être maurassien.
    Il a dit de tellement belles choses, notamment : »Le désespoir en politique est une sottise absolue. » qu’on ne saurait ne pas le citer.

    1. oizel dit :

      Locution verbale
      prendre la liberté intransitif — (se conjugue, voir la conjugaison de prendre)
      Prendre sur soi d’agir.
      Note
      Ne pas confondre avec: prendre des libertés.
      W

  2. Neuville dit :

    il n’est jamais trop tard pour enfin comprendre !
    Bravo Monseigneur !
    Puissiez vous être entendu …

  3. René de Sévérac dit :

    « les députés de gauche n’avaient pas la liberté de vote sur ce sujet ». Il est normal en effet que les députés ne puissent pas invoquer une « clause de conscience » car ils sont au service de leurs mandants et donc ne pourraient invoquer que « la clause de conscience » de leurs électeurs.
    S’ils ne sont pas à même de se déterminer sur ce point, il ne leur reste qu’à passer le relais aux électeurs (référendum).

    Au moins que, à titre d’avant-garde, ils n’aient d’autre responsabilité que face à l’HISTOIRE (le progrès).
    Alors, c’est face à l’Histoire qu’ils répondront de leur vote
    … comme d’autres face à Dieu.

  4. lamethodebronson dit :

    Le Maître de Martigues une fois de plus rappelle tant une Vérités!!

  5. C.B. dit :

    On peut apparemment se référer aussi à Lacordaire (cf page Wikipedia) pour une idée voisine.
    J’ai comme l’impression que les députés de gauche ont entendu la remarque de Monseigneur Vingt-Trois: lors de la séance de samedi matin sur l’article 1, on peut noter
    20% de non votants au P.S.
    plus de 50% de non votants au groupe écologie
    plus de 90% de non votants au groupe radical
    plus de 80% de non votants au groupe de la gauche démocrate et républicaine.
    Si c’est cela que Madame Clémence Houdaille appelle une infime minorité…

Traduire le site »