Perepiscopus

L’enseignement diocésain négocie avec Vincent Peillon

Commentaire (1)
  1. Daniel dit :

    Solution simple : le gouvernement met en place un crédit d’impôts et chaque famille met cet argent dans l’établissement qu’il veut, selon ce que les représentants d’élèves présentent aux parents qui s’expriment. Ainsi quelques milliards d’euros iront du public au privé et on ne parlera plus sans cesse de ce problème, l’Etat y gagnera quelques dizaines de milliers de fonctionnaires qui pourront être redéployés pour s’occuper des chômeurs et de leur formation par exemple ou travailler dans l’industrie. C’est moins compliqué que cela n’en a l’air. Ils sont bien de retirer un permis de conduire et un emploi à un père ou une mère de famille qui se fait prendre 12 fois à +1km/h au dessus de la vitesse, ils peuvent bien imposer une solution de salut public à la fonction publique soit-disant très obéissante. 5je vous rassure, j’ai tous mes points ainsi que mon épouse car nous avons un limiteur sur la voiture et que je sais changer la consigne en moyenne tous les 8km et parfois 3 fois en 100m)

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »