En Une

Le professeur d’Onorio répond à Mgr Dagens

Commentaires (33)
  1. RH dit :

    La fatigue, le froid, et aussi le coût (pour les provinciaux, 3 ou 4 fois l’aller et le retour, tout ça en famille, c’est cher), le temps passé (préparations, voyages, attentes, des week-end entiers sacrifiés).

    C’est un parisien qui parle, donc je ne me plains pas pour moi.

  2. proudhon dit :

    Très bien répondu à celui que notre Pape François pourrait classer dans la catégorie des prélats “carriéristes” dont il a récemment dénoncé l’existence.

    Il faut en outre savoir que ce prélat a écrit il y a quelques années 2 livres entiers s’intitulant “Comment transmettre la Foi aujourd’hui ?” et il a réussi le tour de force de n’y citer à aucun moment l’école catholique…

  3. Denis Merlin dit :

    Quelle profondeur ! Quelle intelligence ! Quel esprit !

  4. André ALGRIN dit :

    Avec toute la révérence que nous devons à Nos Seigneurs les évêques, il importe de se rappeler que tous les schismes et toutes les hérésies sont issus de la hiérarchie de l’Eglise, mais que les réformes parfois nécessaires proviennent d’un surcroît de vie spirituelle proposé aux croyants.

    Dans les propos de Mgr Dagens, y avait-il une recherche d’un surcroît de vie spirituelle? Cette absence juge le prélat.

  5. BOUYSSIERE Gabriel dit :

    Profonds remerciements au Professeur Joël-Benoît D’ONORIO.

  6. A Z dit :

    Bonjour,

    1. Monseigneur DAGENS sait pourtant bien que nous avons vocation à être catholiques ET intransigeants, sur le terrain des principes et des pratiques, tout en étant à la fois bienfaisants et bienveillants (non sans vigilance ni, quand c’est nécessaire, résistance, pacifique, et non iréniste), au bénéfice et à destination de toutes les personnes, y compris, évidemment, des non catholiques.

    2. Le catholicisme intransigeant, bien compris, c’est-à-dire conforme à la Foi, à l’Espérance, à la Charité, pensées et vécues à la lumière de l’Ecriture, de la Tradition, du Magistère, n’est donc pas une tentation illégitime, mais est bien une position légitime, sous la conduite et en direction de Jésus-Christ lui-même, qui était tellement intransigeant, d’une manière paradoxale, mais aussi fondamentale, qu’Il a accepté de faire don de sa vie.

    3. A l’opposé du catholicisme intransigeant, il y a le catholicisme accommodant, médiatiquement, politiquement, religieusement corrects, plus agréable que profitable, plus arrangeant que déplaisant, plus complaisant que convaincant, plus conciliant que dérangeant.

    4. D’accommodements en accommodements, le catholicisme accommodant veut avant tout ne déplaire en aucun cas, ne déranger à aucun prix,

    – notamment quand il s’adresse aux chrétiens non catholiques, aux croyants non chrétiens, aux non croyants,

    – mais aussi quand il s’adresse à ceux qui sont inspirés par l’esprit du monde et qui sont relayeurs, transmetteurs, de cet esprit du monde, qui est un esprit de domination des hommes, et non un esprit de coopération avec le seul vrai Dieu, Père, Fils, Esprit.

    5. Cet esprit du monde s’exprime pleinement à travers toute législation soumise à l’atlantisme hédoniste : toute législation de ce type apporte une consécration étatique officielle à la confusion contemporaine, ASSERVISSANTE, entre liberté et libertarisme, entre égalité et égalitarisme.

    6. Et les partisans de ce projet, notamment dans certaines sphères maçonniques, médiatiques, politiques, refusent a priori et de facto le bénéfice de la fraternité républicaine aux opposants à ce projet, et notamment aux catholiques intransigeants qui s’y opposent, et qui sont exclus, de ce fait, du “fraternitarisme” ambiant.

    7. Il n’est que de voir comment les catholiques intransigeants sont ringardisés, stigmatisés, marginalisés, ridiculisés, dans et par les médias audio-visuels propagandistes, pour comprendre ce que je viens de dire.

    8. Monseigneur DAGENS devrait donc pouvoir nous dire s’il est plutôt partisan du catholicisme intransigeant, bien compris, c’est-à-dire conforme à la Foi, à l’Espérance, à la Charité, à la lumière de l’Ecriture, de la Tradition, du Magistère, ou plutôt partisan du catholicisme accommodant, qui est, lui, une tentation permanente, dans l’Eglise catholique.

    9. Nous ne devons pas méconnaître les risques, réels, d’instrumentalisation du catholicisme intransigeant, par telle ou telle idéologie politique, mais ceux qui maximisent ou surestiment de tels risques croient-ils vraiment que ce dont il est question en ce moment se limite à la manipulation ou à la récupération du catholicisme intransigeant par une formation ou un mouvement politique ?

    10. En d’autres termes, conclusifs, voulons-nous

    – être catholiques intransigeants, dire la vérité dans la charité, en toutes circonstances (ce qui n’exclut pas diplomatie et discernement), quitte à passer pour intransigeants, voire intolérants, aux yeux des adversaires de la Foi catholique et des moeurs chrétiennes,

    ou

    – être catholiques accommodants, dire la vérité dans la charité, mais pas en toutes circonstances, car ne la dire que quand elle arrange, que tant qu’elle arrange, et donc la taire, ou l’accommoder, la déformer, la mutiler, l’édulcorer ou l’euphémiser, dès qu’elle risque de déplaire ou de déranger, que ce soit au sein ou autour de l’Eglise catholique ?

    11. La prise de position qui précède est bien présente dans l’Evangile : n’avons-nous pas vocation

    – à être, non le “fiel” ni le “miel”, mais le sel de la terre ?

    – à être porteurs de la Lumière de Dieu (qui vient d’au-dessus du monde pour briller au-dedans du monde) et non des “Lumières”, qui brillent du point de vue du monde, alors qu’elles rejettent la charité et la vérité, dès lors qu’elles sont dissensuelles, dans le silence et les ténèbres ?

    12. Que nos évêques réfléchissent bien : l’un des probables prochains étages de la fusée sera d’imposer l’homosexualisme au sein même de l’Eglise catholique, bien entendu au nom de la lutte contre les discriminations, “liberticides” ou “inégalitaires” ; le jour où cela se fera, ne sera-t-il pas trop tard, pour reconnaître, mais après coup, que les catholiques intransigeants avaient vu clair ?

    13. Enfin, il faut que nous ayons le courage et la franchise de dire, d’une part,

    – que l’anti-totalitarisme, nécessaire et légitime, ne se limite pas à la lutte contre le fascisme et contre le nazisme, mais porte aussi sur, et contre, l’atlantisme hédoniste et l’intégrisme islamiste, qui forment la “tenaille” actuelle.

    – d’autre part, qu’il n’y a pas de contradictions fondamentales entre le respect de la liberté, de l’égalité, de la fraternité, et celui du bien commun, du sens commun, de la loi naturelle,

    – enfin, que le libertarisme, l’égalitarisme, le fraternitarisme, ne sont pas des concrétisations, mais des falsifications de la liberté, de l’égalité, de la fraternité, dès lors que celles-ci sont respectueuses du bien commun, du sens commun, et de la loi naturelle.

    14. C’est cela aussi qui est en cause, dans le combat actuel, qui n’est pas avant tout confessionnel, mais qui est anthropologique, civilisationnel, et axiologique.

    Bonne journée.

    A Z

  7. Clause dit :

    J’ajouterai à ce bel article clair et juste que si un autre président et pour parler franc N.Sarkozy avait été au pouvoir et avait promulgué cette loi inique et désolante, nous aurions réagi et agi de même, il ne faut pas s’y tromper !!
    Cette loi est une erreur “de la nature” ! elle promet de faire des innocents malheureux parce que totalement perdus, errants dans leur vie sans les fondements qui assoient tout être humain !!
    Ben oui, la déliquescence a atteint, aussi, notre clergé fatigué ! A nous maintenant de leur redonner courage par nos actions volontaires, calmes et déterminées en restant, grâce à Dieu, fermes, remplis d’Espérance et de charité pour tous nos frères. Que Dieu nous aide, nous bénisse et protège Sa Terre et tous Ses habitants !!

  8. gaudet dit :

    Je félicite personnellement le professeur D’Onorio, pour la grande qualité de son texte de réponse à Monseigneur Dagens, ou transparaît l’expression de vérités essentielles tant sur la nature de cette loi que sur l’état d’esprit des courageux citoyens accomplissant ce combat valeureux.

    Première affirmation remarquable dans ce texte de grande valeur morale : le texte gouvernemental n’est pas une loi, mais au contraire la corruption de la loi! par ces quelques mots, Monsieur D’Onorio affirme la possibilité de l’existence de lois d’inspiration étatique , face auxquelles les particuliers sont malgré tout délivrés de leur devoir d’obéissance, et donc rétablis dans leur droit de combat et de résistance.

    Il y a quelques jours un blogueur dont je tairai l’identité m’a critiqué vertement pour avoir reproché au cardinal Vingt trois,d’avoir dans une intervention, rejeté l’idée de résistance ouverte face à la loi homo, et ceci en citant des auteurs religieux et des textes informés. Aujourd’hui monsieur D’Onorio, au contraire , tendrais à me donner raison, en mettant en lumière le caractère criminel d’un projet, non de simple loi, mais de transformation hallucinante de notre civilisation humaine.

    Deuxième affirmation remarquable : la constatation qu’il existe une population et un jeunesse, qui bouleverse carrément les idées reçues sur l’état d’esprit cynique et uniquement matérialiste de notre société occidentale. En effet, nous mais également les maîtres du pouvoir socialo ont pu contempler des citoyens jeunes et adultes, qui loin de s’intéresser seulement à leurs intérêts personnels, ont décidé de combattre ,malgré la fatigue, les intempéries, et les agressions violentes et injustes d’une police devenue bassement politique.

    L’humble et méritoire sacrifice de tous ces braves gens, dément absolument la thèse que les vrais français, constituant l’immense richesse de notre pays, ne savent plus se dépasser , surmonter leurs souffrances, pour réaffirmer leur existence face à un gouvernement infâme et dépravé !

    Aujourd’hui les citoyens se sacrifient dans la rue pour vigoureusement protester , demain verrons des maires responsables refuser d’accomplir des célébrations sacrilèges, et ceci sous la menace réelle et constante d’un procès et d’une incarcération judiciaire !

    En complément de l’intervention lucide de monsieur D’Onorio, je ferai remarquer que cette résistance fut celle des véritables français d’origine alors que pratiquement ( mais là on pourrait infirmer ma déclaration ) apparemment aucun particulier “issus de l’immigration ” et de confession musulmane, n’était présent dans les cortèges pour manifester! ce fait est assez étrange , compte tenu du fait que le mariage homo est également semble t il rejeté par l’islam. On aurait pu s’attendre donc, à ce que les imams des mosquées, auraient aussi encouragé leurs fidèles , à se joindre aux catholiques dans leur combat, or il n’en fut rien !

    Enfin j’attire l’attention de l’ensemble des lecteurs de ce blog que Monseigneur Dagens, constitue fort probablement une des cibles, que notre pape François a clairement visée, dans ses dernières homélies dirigées contre les prélats carriéristes et mondains, pour qui l’adhésion aux valeurs pourries du monde , passent avant le sacrifice en témoignage de la foi!

    En pointant du doigt les catholiques “intransigeants” Monseigneur Dagens, a accompli une véritable trahison envers l’ensemble des vrais français et admirables fidèles qui eux , contrairement à lui, sont véritablement montés au front face à l’ignominie politicienne .

    1. patrhaut dit :

      Il y avait quelques musulmans mais très peu. Quant aux juifs, pourquoi les oublier ? Ils sont eux aussi contre cette loi et il apparaît clairement qu’ils n’étaient pas particulièrement représentés dans les manifestations…Il y a bien une vidéo où on voit un loubavich faire son numéro de rabbi Jacob mais enfin ça ne fait pas “une communauté” comme ils disent. Je ne pense pas que la défense de notre “culture” soit la priorité des sémites, musulmans ou israélites …

      1. gaudet dit :

        @ pathraut

        Oui votre réflexion est réellement pertinente, la quasi absence de réaction populaire chez les musulmans et les juifs, alors que leurs propres principes condamnent bien pourtant la pédérastie, me confirme dans la conviction que la défense acharnée de notre civilisation , va finalement échoir à la seule Eglise catholique , dans ses éléments les plus fidèles et valeureux

  9. ecolemaison dit :

    Cette mise au point vient fort à propos et on ne s’étonne pas que le journal maçon La Croix l’ait censurée. La Croix n’a RIEN d’un journal catholique, il n’en a que l’apparence. Les familles ne le lisent plus depuis 30 ans. Alors ne lisez plus cette presse de la collaboration avec la pensée dominante (Famille chrétienne est proche de Pierre Bergé !). Faites attention aux journaux toxiques. Vous savez quoi lire, n’est-ce pas ?
    Le seigneur Dagens qui n’est pas “mon”, est de longue date un progressiste. Est-il maçon lui aussi, comme certains évêques ? Il est en tous cas fréquemment anti-catholique. On trouve de tout en ce monde…

  10. Fleur dit :

    Qui est “intransigeant” , à savoir, ici, dans les propos de cet évêque, intolérant… aux personnes ?
    Cet homme qui se fait passer pour un homme de Dieu, qui monte à l’autel, etc., se permet des jugements sévères, injustes, lapidaires et méprisants à l’encontre de ceux qui n’acceptent pas cette nouvelle morale franc-mac qu’un Etat devenu totalitaire veut abusivement leur imposer…
    De quel bord est-il donc ? De l’Eglise du Christ, mort sur la Croix pour notre salut, ou de la FM, secte mafieuse et dépravée, avide de pouvoir, d’avoir et de jouissance, pervertissant le monde par ses idéologies funestes ?
    Qu’il choisisse clairement son camp et sorte de son hypocrisie !

  11. BMN dit :

    merci mr d’onorio
    de cette chronique refusée par “la quoi ?”
    faudra-t-il attendre encore longtemps pour que les métastases épiscopales socialo-68ardes disparaissent ? c’est à craindre qd on observe un certain nombre de nominations dans le corps des princes de “l’église qui est en france” !!
    enfin …, notre maître a dit qu’il fallait laisser pousser la mauvaise herbe, de crainte d’arracher les bons plants qui sont à côté,
    et effectivement depuis le 15 août dernier, on voit se lever dans la jeune génération une armée de jeunes leucocytes, ce qui est très prometteur d’avenir pour notre pays: à l’étonnement général, on constate que la france a apparemment encore un système immunitaire.
    pour le dinosaure papiboumesque que je suis, traité en mai 68 d’être asocial (j’avais 18 ans), ça gonfle le moral.

    à RH:
    c’est un provincial qui approuve votre remarque: il s’agit pour nous tous, chacun à sa place, d’un vrai combat spirituel durable contre les forces du mal, j’ose dire contre le diable, pour parler comme le pape françois qui met les pieds dans le plat où il faut et quand il faut (lui n’est pas une métastase de la fausse église conciliaire)

  12. Goupille dit :

    J’ai croisé cet individu lors d’une réunion régionale d’un organisme surréaliste qui s’appelait le SIF (Service incroyance foi…). L’incroyance était représentée par la Ligue de l’enseignement, la “foi” par un pannel effarant de prêtres sortis de l’Eglise après Vatican II mais néanmois toujours prêtres (“c’est un Sacrement”, disent-ils…) et de bonnes soeurs à froufrous du même accabit.

    Ce joli monde, Dagens en tête, dressait, entre autres, un tableau dithyrambique de l’islam. Pourchassé par mes questions d’incompatibilité théologique, il a fini par lâcher qu’il “ne connaissait rien à l’islam”.

    Il y a quelquechose de profondément pourri à la CEF et la question est : comment pouvons-nous en référer à Rome ? Qu’ils viennent nous sauver de cette asphyxie.

    Boycottons La Croix, faisons-lui la publicité qui convient, et envoyons-leur copie de ce texte avec petit mot d’accompagnement…

    1. patrhaut dit :

      Peut-être auprès du Nonce apostolique ? Avec un peu de chance …

  13. Bernard Catherine dit :

    Je pense que si on ne défend pas les valeurs de notre foi et de notre civilisation judéo- chrétienne, on ne pourra pas s’indigner ensuite qu’elles aient disparu! Oui, c’est fatigant ( nous sommes grands- parents, donc plus tout jeunes! ), oui c’est cher,mais il n’est pas question de baisser les bras, même si nous préfèrerions ne pas marcher des heures dans le froid et le bruit! Nous ne voulons pas faire de nos enfants des orphelins de père ou des orphelins de mère.… Nous nous battrons donc jusqu’au bout pour eux. Et nous sommes fiers de ces jeunes “veilleurs” qui n’hésitent pas à témoigner solidairement et pacifiquement………

  14. Emmanuel Gauquelin dit :

    Ces évèques comme Dagens…..pardon Monseigneur Dagens me tape sur le systeme depuis tellement longtemps que je méprise totalement leur mercuriale la plupart du temps plus que foireuse voire….merdique comme leur tenue épiscopale d’ailleurs.
    A bon parpaillo mitré……..

  15. mangouste20 dit :

    Cela révèle bien la lâcheté de certains évêques plus soucieux de se montrer “progressistes” et de plaire à leurs amis franc-maçons que d’obéir à l’Eglise et au Saint Père.

  16. Daniel dit :

    Je confirme à RH: 4 manif en couple à Paris depuis novembre : cars plus dons = 220 €. Je ne donne plus rien à la quête le dimanche ni au denier du culte pour compenser.
    Mgr devrait lire un bon bouquin d’aventure que je lui recommande et qui pourrait lui donner une idée d’Eglise militante (comme on disait avant Vatican II) : je crois, si mes souvenir sont exacte, qu’il s’appelle “Actes des Apôtres”… Il y verra des “militants”, des adeptes de la “culture de combat”, en un mot des “intransigeants” à l’opposé de sa bien-pensance qui se sont affrontés à “ceux qui se méfiaient de la voie du Christ”. C’est vrai qu’ils ont échoué car ils n’ont pas été reçus à l’Académie …

  17. Pellabeuf dit :

    Le journal “La Croix” est un journal d’opinion.
    Au singulier.
    Il n’y a qu’une seule façon d’être catholique, et c’est celle de Mgr Dagens.

  18. armand dit :

    De la turpitude, en l’occurrence celle de notre académicien prélat, peut sortir un bien, ici l’expression de tant de vérités réunies dans le beau texte du professeur d’Onorio et tous les commentaires qui lui ont fait suite. Tout cela m’inspire un souhait: ne pourrions-nous, tous ensemble,(non pas au nom de LMPT,qui est apolitique et aconfessionnelle et n’aurait donc pas à assumer ce combat là) mais en tant que catholiques respectueux de leur foi et de leur raison) mener actions internes à l’Eglise pour faire mieux percevoir à ceux des évêques qui ne sont pas du bord de Mgr Dagens(Il y en a quand même quelques-uns) que ça suffit, que c’est très grave, et qu’ils ont le devoir d’œuvrer pour remettre de l’ordre, par exemple en tirant la sonnette d’alarme à la CEF, en promouvant des désabonnements massifs de La Croix(la situation actuelle, selon laquelle des congrégations entières de religieux, de religieuses et pratiquement tous les prêtres sont abonnés), en intervenant auprès du nonce et de Rome etc.. etc. .Pourquoi ne pas organiser une série complète de demandes d’audience, à dix ou quinze à chaque fois -pour marquer le caractère collectif de la démarche – auprès de tous les évêques, sauf bien sûr les irrécupérables, pour leur transmettre ce message et dialoguer avec eux dans cette perspective. Pour faire admettre la légitimité d’une telle démarche des laîcs auprès de la hiérarchie écclésiale, nous pourrons nous réclamer du pape François qui y invite tout-à-fait..

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »