Points Non Négociables

Et qu’en est-il des femmes qu’on empêche d’avorter ?

Commentaires (4)
  1. Hélène dit :

    On ne résoudra pas cette question en se fondant sur les réactions des femmes en question, quelles qu’elles soient.
    C’est un drame de tuer des bébés, ça peut être un drame pour certaines de se retrouver enceintes. De toute façon on ne peut pas décider pour les autres.

  2. Fleur dit :

    La perpétuelle mauvaise foi des pro-avortements, pour justifier l’injustifiable, ressort nettement de cette étude, très négative à leur point de vue… et pourtant présentée à leur avantage.
    Car en vérité, il en ressort qu’il y a 95 % de femmes qui ne regrettent pas de n’avoir pu avorter… et 5 % qui finalement ne s’en accommodent pas si mal !
    Et ces résultats sont à confronter au fait que toutes les études sur celles qui ont avorté montrent les chiffres inverses (une grosse majorité qui déprime !)…
    Mais ces résultats sans appel n’ébranlent pourtant pas les certitudes des pro-avortements !
    Le fait est que ces personnes sont tellement enfermées dans leur culture de mort qu’elles ne peuvent que très difficilement reconnaître leurs torts. Ce serait , en effet, reconnaître une telle inanité de leur vie que tout leur monde s’écroulerait d’un coup.
    Il leur faudrait faire alors un revirement (une conversion !) qui exige une sacrée dose d’humilité… qui n’est évidement pas l’apanage de ces militant(e)s, tellement imbu(e)s de leur propre arrogance !

  3. Shimon dit :

    19/06/2013 13h50 CET

    J’en ai la nausée: échanger un bébé en plein développement contre une carrière prometteuse ou des avantages matériels!!!

  4. Shimon dit :

    19/06/2013 14h00 CET

    Tout qui a pu parler à cœur ouvert avec une femme ayant avorté sait l’avortement est toujours une souffrance et s’accompagne toujours d’un deuil très long, même au dixième avortement.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »