En Une

JMJ : la crise du catholicisme brésilien

Commentaire (1)
  1. moreau jean-pierre dit :

    Les statistiques sont intéressantes mais occultent les causes de ce désastre. L’influence radicale de la théologie de la libération qui a porté au Brésil comme dans sept autres pays de l’Amérique du Sud , les révolutionnaires au pouvoir. Face à cette déferlante un épiscopat, 330 évêques, en majorité comme celui de France avec de brillantes exceptions. Il faut se souvenir de la tentative lourde de torpillage du voyage de Benoit XVI à Aparecida. L’affaiblissement du catholicisme a fait le lit des sectes protestantes très riches venues des Etats Unis. OUI, comme pour la France cela n’ajoutera pas une vocation. Si les Etats Unis se sont redressés après les JMJ c’est parce qu’ il y a eu suffisamment d’évêques courageux ce n’est pas le cas en France ni au Brésil.

    Il m’étonnerai fort que les tenants de la théologie de la libération ne se manifestent pas !

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »