En Une

“L’écologie doit d’abord être au service de l’homme”

Commentaires (5)
  1. Boanergues dit :

    Une suggestion :

    au lieu de faire de l’expérimentation médicale sur l’être humain embryon, faisons de l’expérimentation médicale sur l’être humain érigé en élite de la nation, à savoir ses dirigeants !

  2. frederic dit :

    http://www.7sur7.be/7s7/fr/2765/Environnement/article/detail/1669184/2013/07/15/Des-arbres-centenaires-d-Amazonie-rases-pour-la-visite-du-pape.dhtml

    Des arbres centenaires d’Amazonie rasés pour la visite du pape
    Les autorités du Brésil ont qualifié l’attitude des dirigeants de l’Eglise comme criminelle après avoir abattu plus de 300 arbres centenaires dans un parc national de manière à ce que les pèlerins puissent célébrer la messe lors de la visite du Pape à Rio de Janeiro, prévue à la fin du mois.

    Les organisateurs de l’événement, qui aura lieu dans le diocèse de Sao Sebastiao de Itaipu, dans la ville de Niteroi, ont affirmé qu’il avait été nécessaire de raser une partie de la forêt tropicale afin de pouvoir accueillir environ 800 pèlerins. Au total, ce sont 334 arbres centenaires, situés à l’orée du parc national Serra da Tiririca et sur des terres appartenant à l’Eglise, qui ont été abattus.

    “La zone détruite servait de zone tampon au parc Tiririca. Il s’agit d’un fragment de la forêt tropicale de l’Atlantique qui est en voie de disparition.

    1. C.B. dit :

      frederic, vous devriez regarder une carte du Brésil
      (http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Brazil_veg_1977.jpg par exemple)
      La forêt amazonienne entoure le fleuve amazone (Rio en est très éloigné).
      Il y a bien une paroisse “Sao Sebastiao de Itaipu”, et une église du même nom, mais à part dans les délires de quelques écolos pas de “diocèse de Sao Sebastiao de Itaipu”. L’église date du 17ème siècle et peut semble-t-il contenir sans peine 200 personnes; elle donne sur une grande pelouse (d’où certains suivent les offices). Elle est distante d’environ un kilomètre de la forêt (qui a été mise à mal par la construction de quartiers neufs entre Itaipu et Marica).
      Les sites écolos de langue anglaise comme de langue française y vont allègrement de leur copié-collé sans rien vérifier de leurs affirmations. Ce n’est pas sérieux.
      Mais restez alerte sur les dégâts qui seront provoqués l’année prochaine par le mondial de football.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »