Perepiscopus

Témoignages de conversions dans la cathédrale d’Albi

Commentaires (5)
  1. soleily dit :

    Quelle belle initiative! Je sais l’impact que peuvent avoir de tels témoignages auprès d’adolescents! Merci à Paul de Larminat à Martine Loriau et à . Mgr Jean Legrez et bien sûr à tous ceux qui ont témoigné.

  2. Loco dit :

    Quelle belle initiative !
    Quel accueil pour le passant ou même l’habitué de Dieu, que le témoignage sincère de ses frères en Dieu !
    Je suppose que ces bancs sont discrets et que seule une oreille ouverte peut les entendre .

  3. René-Pierre Cogné dit :

    Encore une fois merci à Mgr Legrez
    que les diocèses de France reprennent les initiatives anciennes et toujours bénéfiques : procession, pélérinage, retraite de mission….tout ce qui a marqué tant d’hommes et de femmes en France pendant les années de guerre et après.
    N’ayons pas peur de reprendre les dévotions de nos anciens

    1. poulain salvat françoise dit :

      vous avez tout à fait raison,tant de gens sont dans le désespoir!

  4. Simple colombe dit :

    Excellente initiative !
    La seule remarque (constructive) que je voudrais ajouter est qu’il me semble souhaitable d’élargir l’éventail des personnes qui témoignent de leur conversion.
    D’une part, je connais quelques personnes souvent sollicitées à ce sujet qui semblent vivre ces témoignages avec une certaine autosatisfaction, où leur ego semble trop s’investir (comme il peut s’investir plus ou moins consciemment dans toute bonne œuvre où l’on chercherait à se regarder avec complaisance). Oublions-les un peu !
    D’autre part, grâce à Dieu, des centaines de personnes en France vivent des conversions remarquables qui bouleversent leur vie de fond en comble, et souvent, se paient au prix de l’incompréhension, voire des menaces de leurs ex-coreligionnaires ou proches. Pourquoi donc interroger si souvent les mêmes ?
    Enfin, ne négligeons pas la conversion des personnes simples et ordinaires, que le Seigneur a libérées de l’alcool, de la drogue, de la pornographie, de la dépression, de la dureté de cœur, de l’emprise d’une secte ou de tel ou tel vice. Qu’il ne soit pas nécessaire d’être avocat, journaliste, danseur, chanteur, comédien, banquier ou cinéaste pour être pris en considération ! Ce serait “faire acception des personnes”.
    Croit-on que le milieu populaire soit plus ouvert à l’Evangile que ces milieux notoirement christianophobes ? Il a lui aussi ses résistances et les convertis rament là aussi héroïquement à contre-courant.
    L’idéal serait finalement que chacun puisse témoigner en vérité de ce que la grâce du Christ a changé dans sa vie, afin que le corps du Christ soit édifié. Encore faut-il préalablement que la rencontre avec le Seigneur Jésus se fasse et qu’Il soit reçu dans la Foi.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »