Points Non Négociables

Mexique : un évêque justifie le refus d’une élève qui a “deux papas”

Commentaires (14)
  1. Hélène dit :

    C’est parfait!
    Enfin un son de cloche cohérent et courageux à la fois de la part de l’école ( il va bien falloir finir par reconnaître que chacun a droit à son opinion et pas seulement les minorités) et de la part d’un évêque . Nos Éminences francaises devraient en prendre de la graine!

  2. Franhenjac dit :

    Qu´ils créent leurs écoles…c´est un danger pour les autres enfants. Voilà que maintenant, les homos vont nous imposer leurs lois…où va-t-on ?

  3. soleily dit :

    Que dire? Nos “démocraties” marchent sur la tête et veut contraindre tout le monde à marcher sur la tête.
    Que faire ? Qu’est-ce qui est le meilleur pour cette petite fille qui, pour le coup, subit une discrimination?… Discrimination justifiée pour le bien des autres enfants…
    C’est terrible quand c’est la loi qui impose de telles distorsions.

  4. DESROSIERS dit :

    Et voilà! il fallait s’attendre a ce que ce soit de toutes facons LES ENAFNTS QUI PAYENT.
    Cette petite fille n’y ait pour rien mais ce sera pour Elle le plus difficile BRAVO les adultent. Quel egoisme:

  5. Lyle dit :

    Ces personnes ont un culot pas possible, sachant que l’Eglise est contre une union entre personne du même sexe, il mette l’enfant en porte à faux, c’est la que l’on voit qu’ils sont mal dans leurs têtes. L’école privée est libre de son choix.

  6. gaudet dit :

    Dans un monde devenu complètement fou au sujet de la manière dont il faut considérer la pédérastie, nous devons rendre hommage à cet évêque et profondément honorable , qui a le courage de rappeler les vérités chrétiennes intangibles

    En ce sens l’évêque de Monterrey, affirme sa grande qualité de pasteur des âmes que l’Eglise lui a confiées, et son comportement doctrinal, rigoureux et sans concession tranche littéralement, avec celui de la grande partie de nos évêques français conciliaires style mai 68, pour qui le laxisme et la désinvolture, tiennent lieu de lamentable ligne de conduite.

    Je reconnais envier les catholiques de Monterrey d’avoir la chance d’être dans le diocèse d’un évêque , à la dimension doctrinale et morale considérable .

  7. Michel Cliche dit :

    Je suis membre d’Amnistie Internationale. Je suis pour la défense de ceux et celles qui sont opprimés par une justice inique! Je suis contre la peine de mort pour les mêmes raisons! Malgré le triste fait qu’Amnistie Internationale et au nom des Droits de l’Homme, défend la cause des homosexuels, lesbiennes et LGBT, dans la conjecture actuelle, je m’oppose farouchement aux erreurs d’Amnistie Internationale. Le droit à la perversité n’est pas un droit! Merci et bon courage à l’archevêque de Monterrey!

  8. Gabriel dit :

    L’Evêque a raison car demeuré dans la logique de l’Eglise qui réflète le bon sens humain et le respect de l’ordre établi par le Créateur. Que Alex et Pepe aient à découvrir un jour la Miséricorde Divine avant Sa Justice.

  9. delcont dit :

    Toute école privée a le droit de refuser une inscription dans la mesure où justement, elle est “privée”.
    Ce qui n’est absolument pas le cas pour une école “publique”.
    Cependant je plains le pauvre enfant qui personnellement n’est responsable en rien. lui-même se posera, plus tard, pas mal de questions…Que pensera-t-il des “chrétiens” qui l’ont refusé?
    “Tout ce que tu as fait au plus petit d’entre les miens c’est à moi que tu l’as fait”

  10. La défaite des « CRISTEROS » du Mexique en 1929, opposés au laïcisme d’Etat, car abandonnés par « la hiérarchie des hommes d’Eglise » à leurs persécuteurs, apporte de nouveaux et encore plus redoutables défis du diable à cette société mexicaine…

    En France, les « bien-pensants » qui se préparent à urner pour les moins pires en 2014 vont faire la même politique que « la hiérarchie des hommes d’Eglise » de 1929 au Mexique… voter pour le FN ou les moins mauvais UMP

    cqfd

    référence contre poison au libéralisme philosophique et pour une action politique efficace : http://www.viveleroy.fr

    contact réseaux : [email protected]

  11. rocheteau dit :

    enfin un évêque courageux, une directrice d’école qui a des principes… que nos évêques prennent exemple !

  12. Feynaud dit :

    L’évêque a raison ainsi que la directrice. Cette petite fille a logiquement une maman et un papa et au vu des autres enfants qui pourraient être choqués par ces deux hommes, c’est bon de préserver ce qui peut être conservé, mais ici pour cette petite fille c’est malheureusement trop tard. Je donne raison à cet évêque qui voit en tant qu’homme moral, une situation dramatique contraire à l’enseignement divin.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Traduire le site »