Riposte Catholique
6240 Articles114 Commentaires

Le Pape en grande forme
Download PDF


Nos confrères de La Croix, trop souvent anti-romains, ont très joliment commenté la nuit de Noël de
Benoît XVI (ici). Je ne résiste pas au plaisir de terminer l’année sur une note apaisée : « On le disait
fatigué. Les médias s’inquiétaient du nouvel horaire de la messe de la nuit de Noël, avancée cette année de minuit à 22 heures. Force est de constater qu’a contrario Benoît XVI a donné,
à cette occasion, un exemple éclatant de sa forme non seulement physique, mais spirituelle. Jeté à terre par une déséquilibrée, sous les yeux de dizaines de millions de téléspectateurs du monde
entier, il se relève immédiatement. Et, comme dopé par ces circonstances qui auraient pu être tragiques, il va de l’avant et poursuit son chemin vers l’autel de la basilique Saint-Pierre. Là,
cardinaux et diplomates, présents au premier rang et ne soupçonnant rien de l’incident, l’ont vu gravir fermement les degrés de l’autel pontifical. Puis, surtout, lire sans faillir une homélie
très personnelle. Le théologien a su y utiliser des mots simples pour appeler les baptisés à sortir de leurs rêves, rester éveillés à l’Essentiel, avec humilité. Ne pas se laisser écraser par les
urgences du quotidien, pour consacrer du temps à Dieu et au prochain. »
Une nouvelle occasion de prier pour le Pape… et de prier pour que nous soyons des catholiques “réveillés” !

Intentions de prières du Pape pour le mois de janvier
Download PDF


Voici les intentions de prière du Pape pour le mois de janvier 2010.
Intention générale : Pour que les jeunes sachent utiliser les moyens modernes de communication sociale pour leur croissance personnelle et pour mieux se préparer à servir la société.
Intention missionnaire : Pour que tout croyant dans le Christ prenne conscience du fait que l’unité entre tous les chrétiens constitue une condition pour rendre l’annonce de l’Évangile plus
efficace.

L’Eglise d’Afrique et le Sida
Download PDF

A la veille d’une nouvelle année, il est d’usage de regarder en arrière et de mesurer le chemin accompli. Pour nous
catholiques, cette année 2009 aura commencé sous les auspices des tempêtes médiatiques (ce qui a d’ailleurs motivé le lancement de ce blogue).

Parmi ces polémiques, toutes insensées, l’une est particulièrment injuste, celle qui concerne l’enseignement et l’action de l’Eglise à propos du sida.

Nous avons déjà rappelé (ici) que l’Église n’avait pas leçon à recevoir des bonnes consciences en
matière d’engagement auprès des malades. Voici à présent ce que les évêques africains disent dans le message final de leur synode à propos de l’usage du préservatif :

« Avec le Pape Benoît XVI, ce Synode met en garde solennellement contre l’illusion que ce problème [le sida] pourrait se résoudre par la distribution de préservatifs. Nous en appelons à la
conscience de ceux qui se préoccupent vraiment d’arrêter la transmission du sida par voie sexuelle: qu’ils reconnaissent les succès déjà obtenus par les programmes qui proposent l’abstinence pour
les personnes non-mariées et la fidélité pour les couples mariés. Une telle ligne d’action procure non seulement une meilleure protection conbtre l’expansion du mal, mais aussi se situe en harmonie
avec la morale chrétienne. »

Découverte d’une maison contemporaine du Christ à Nazareth
Download PDF


Vers la mi-décembre, une équipe d’archéologues a mis au jour une maison contemporaine du Christ à Nazareth. Cette maison, située à proximité de l’église de l’Annonciation, montre s’il en était
besoin (car la mode hyper-critique n’est pas tout à fait passée…) qu’un village se situait bien à l’endroit où la Vierge Marie reçut le message de l’Ange. Les vestiges découverts dans cette
maison devraient être placés dans le futur Centre marial international catholique qui doit voir le jour en 2010.

Les prêtres et internet
Download PDF


L’Université de Lugano (Suisse) et l’Université pontificale de la Sainte-Croix (Rome) ont lancé – avec, si j’ose dire, la “bénédiction” de la congrégation pour le Clergé – une grande enquête auprès
des quelque 400 000 prêtres du monde entier à propos de leur utilisation des nouvelles technologies. Cette enquête est intitulée Picture (pour Priest’s Information and Communication
Technologies Use in their Religious Experience
, c’est-à-dire L’usage des nouvelles technologies de l’information par les prêtres dans leur expérience religieuse). Pour tout renseignement, voir
ici.

A Terre sainte, hommes saints
Download PDF


L’agence Zenit a cité récemment (ici) des extraits de l’homélie de Mgr Twal, Patriarche latin de Jérusalem, au cours de la Messe de
minuit. On y lisait notamment : « C’est une terre qui souffre et qui espère. Ses habitants vivent en frères ennemis. Quand comprendrons-nous qu’une terre ne mérite le qualificatif de “sainte” qu’à
partir du moment où l’homme qui y vit devient saint ? » Et encore : « Cette terre ne méritera vraiment d’être appelée “sainte” que lorsque l’on pourra y respirer la liberté, la justice, l’amour, la
réconciliation, la paix et la sécurité. » Avec l’Incarnation, nous avons reçu les arrhes de notre paix définitive, mais nous languissons dans l’attente de cette paix. Le mystère de Noël qui nous
ramène en Terre sainte, et nous fait chanter la paix que Dieu promet aux hommes de bonne volonté, nous conduit à redoubler d’ardeur pour prier pour la paix en Terre sainte…

Vatican et communication
Download PDF


Le blogue de La Croix à Rome (ici) revient de façon intéressante (et curieuse) sur les “ratés” de
la communication vaticane au cours de cette année 2009: « Toute cette année 2009 a vu défiler plusieurs décisions pontificales, justifiées “ad intra”, c’est-à-dire selon une logique interne, mais
bien plus complexe à faire comprendre “ad extra”, c’est-à-dire au peuple. Levée des excommunications, affaire Williamson, excommunication à Recife, préservatif en Afrique… et Pie XII. Bien faire
notre métier [de journaliste, ndlr] dans ce contexte relève d’un équilibrisme intelligent pas toujours simple. Car ici [à Rome, ndlr], clairement, l’opinion publique n’est pas considérée comme une
composante du débat, mais comme un réceptacle où la parole du Saint-Père doit semer une graine destinée à germer. » Personnellement, je crois que les fidèles catholiques font partie de l’Église et
que l’explication qui leur est destinée n’est donc pas “ad extra”, mais le plus important est ailleurs. Notre confrère s’étonne que l’opinion publique ne soit pas « considérée comme une composante
du débat ». Il est vrai que plus une seule institution ne fonctionne comme cela, mais comment l’Eglise, chargée de transmettre la vérité aux hommes, pourrait-elle se préoccuper de l’opinion
publique, forcément changeante, forcément mal informée, et même souvent manipulée ? L’urgence est de dire ce qui est; la réception du message par les médias de masse a toutes chances d’être un
échec quels que soient nos efforts… Alors pourquoi perdre du temps ?…

La cause de Dieu
Download PDF


« Si quelque chose dans notre vie mérite urgence, c’est la cause de Dieu. » Voici ce qu’a déclaré Benoît XVI lors de la messe de Noël. Une phrase à méditer tout au long de cette année !

Légionnaires du Christ : la Visitation apostolique prendra fin en mars 2010
Download PDF

Par un communiqué laconique (ici) daté du 15 décembre de Rome, les Légionnaires du Christ ont annoncé que
leur directeur général, le P. Alvaro Corcuera avait reçu une notification du cardinal secrétaire d’État Bertone l’avisant que la réunion des cinq prélats membres de Visitation apostolique, qui
s’est tenue début décembre (le 5 très exactement, et nous l’avions annoncée ici) a permis d’envisager la fin de l’enquête pour la
mi-mars 2010. C’est vers cette date que les enquêteurs remettront leurs rapports au Souverain Pontife.

Vers l’unité des Eglises orientales?
Download PDF

Je parlais avant-hier (ici) de la conférence du Patriarche latin de Jérusalem du
23 décembre. On y lisait également ces paroles un peu sybillines à propos du futur synode des évêques du Moyen-Orient :
« Après avoir vu les problèmes de Jérusalem, les divisions, les séparations que le Saint Père a pris cette décision. »

Peut-on espérer que ces Églises chrétiennes antiques, notamment celles de Terre Sainte, puissent se réunir bientôt dans l’unique Bercail du Christ pour porter un unique témoignage à la Vérité qui
s’est incarnée dans le pays qu’elles habitent ?

Mgr Twal semble annoncer des décisions pour remédier aux séparations. Nous nous joignons bien volontiers à ses prières pour que l’union dans la vérité de la foi et sous l’autorité du pontife
romain progresse, tout spécialement au sein de ces Eglises martyrisées et si importantes pour maintenir le témoignage chrétien aux lieux mêmes de notre Rédemption.

La portée des béatifications
Download PDF

J’ai évoqué dernièrement (ici) la note du P. Lombardi à propos de la reconnaissance des vertus héroïques de Pie XII.
On y lisait notamment ces mots : « Un examen attentif d’un point de vue historique est ensuite nécessaire, mais l’évaluation se réfère essentiellement au témoignage de vie chrétienne donnée par
cette personne (sa relation intense avec Dieu et sa recherche perpétuelle de la perfection évangélique)… et non à l’évaluation de la portée historique de toutes ses décisions. Lors de la
béatification de Jean XXIII et de Pie IX, Jean-Paul II disait : “La sainteté vit dans l’histoire et chaque saint n’est pas exempt des limites et des conditionnements propres de notre humanité”. En
béatifiant un de ses fils, l’Église ne célèbre pas les choix historiques particuliers qu’il a fait, mais le désigne plutôt en imitation et vénération de ses vertus louant la grâce divine qui
resplendit en elles. » De toute évidence, la remarque vaut sans doute davantage encore pour Jean-Paul II que pour Pie XII (même si le P. Lombardi n’a parlé que du second, du fait du déferlement
médiatique). Pour ma part, il me paraît un peu gênant de se concentrer pour présenter un chrétien en exemple à ses frères sur ses vertus personnelles et non sur les qualités qu’il a manifestées
dans l’exercice de ses fonctions. Pour moi, saint Louis n’est pas seulement un époux et un père de famille exemplaire, mais un chef d’État modèle. Et je ne comprends pas pourquoi la béatification
d’un Pape ne viserait pas à montrer un pape saint, et non seulement un saint qui, par hasard, aurait occupé la chaire de saint Pierre. Décidément, la suggestion que je faisais ici) me paraît plus que jamais d’actualité : « Ne pourrait-on imaginer, pour
résoudre les difficultés des canonisations à problème, dont le nombre semble se multiplier pour des raisons doctrinales ou diplomatiques, de parler par exemple de “présence au ciel” de tel ou tel
personnage, ce qui satisferait pleinement la dévotion, sans engager l’enseignement de l’Église ? »

Sinistre Noël pour les chrétiens d’Irak
Download PDF

Au moment où les catholiques s’apprêtaient à fêter Noël, les chrétiens de Mossoul (l’une des villes les plus
anciennement chrétiennes, puisque l’on considère qu’elle a été évangélisée par l’apôtre saint Thomas) ont été lâchement attaqués mercredi 23 décembre par un terroriste qui a tué deux des leurs.
Prions pour que nos frères puissent rester sur ces terres d’ancienne chrétienté!

Pie XII: Bravo Eminence!
Download PDF

Reçu par le Talk Orange – Le Figaro, le cardinal Vingt-Trois a notamment déclaré ceci à propos de la reconnaissance
d’héroïcité des vertus de Pie XII par Benoît XVI:

“On juge ce qu’il a fait ou ce n’a pas fait en fonction de nos critères
d’aujourd’hui. Or ce n’était pas du tout les critères de l’époque.”
Et encore: “Dire qu’il n’a rien fait, ou prétendre comme je l’ai entendu que les 5000 Juifs romains qui ont été épargnés dans la rafle de juin 1944 l’ont été à son insu, c’est complètement
aberrant.”

Prière et espérance pour la Terre sainte
Download PDF

L’agence de presse Zénit signale (ici) une récente conférence
de presse de Mgr Fouad Twal, patriarche latin de Jérusalem. On y lit ces paroles:
“Nos rêves pour une réconciliation en Terre Sainte semblent être une utopie, néanmoins notre espérance est toujours vivante.”
“La paix est un don de Dieu aux hommes de bonne volonté. Nous avons à la mériter.”
Et encore: “Si moi, le Patriarche, je perds espoir alors comment rendre l’espérance contagieuse ? Nous n’avons pas le droit d’être fatigué, ni de ne pas croire, ni de baisser les bras.

N’oublions pas les chrétiens de Terre sainte dans nos prières auprès de la Crèche!

Puer natus est nobis!
Download PDF


Toute l’équipe d’Osservatore Vaticano vous souhaite, chers amis lecteurs, de saintes fêtes de Noël !

Encore la succession du cardinal Danneels…
Download PDF
Décidément, la succession du cardinal Danneels fait couler beaucoup d’encre ! Le Soir, quotidien belge
assez peu “clérical” (pour le dire en forme d’euphémisme) vient de publier (ici)
un article sur le sujet. Cet article reprend assez largement les informations que nous avons données sur OV (notre petit blogue est d’ailleurs fort aimablement qualifié « d’observateur
avisé », ce qui est plutôt agréable!)… tout en affirmant qu’une campagne « conservatrice » (dont OV serait une pièce maîtresse) s’organise en faveur de Mgr Léonard. Qu’il y ait à Rome
et en Belgique des pressions en faveur de ce dernier est une évidence, de là à parler de campagne… En tout cas, nous serons bientôt fixés sur l’importante succession du primat de Belgique !

L’Europe chrétienne peut-elle encore fêter Noël?
Download PDF

Lu sur veille-education (ici), via le Salon beige ()cette déclaration du ministre italien de l’Agriculture Luca Zaia, contre l’idée loufoque d’une enseignante de transformer Noël en “fête des lumières” (ce qui est évidemment plus
“politiquement correct”):

“Il s’agit d’un harakiri culturel, perpétré par une soi-disant éducatrice sur le dos de nos enfants. Il faudrait plutôt apporter un soutien aux enfants qui sont victimes de cette cabriole
bien-pensante. Il est absurde de décider d’effacer les festivités de Noël au nom d’un principe d’inclusion aux relents d’hypocrisie politiquement correcte. Il existe des gens, aimant apparemment
peu l’histoire et les traditions qui définissent notre identité, qui veulent en éliminer les symboles les plus forts, et même faire disparaître leurs noms en leur substituant des expressions
édulcorées, fausses, comme « la Fête des lumières ». Nous, nous nous rebellons contre cet instinct d’autodestruction. Noël doit être fêté et doit être appelé Noël. C’est un moment important de
l’héritage chrétien dans lequel notre culture est enracinée. Après la proposition de décrocher les crucifix des salles de classe, voilà maintenant l’idée d’éliminer Noël. On cherche peut-être à
annuler sa propre identité et sa sensibilité pour ne pas heurter celles des autres ? Ce sont justement ces initiatives bien-pensantes et hypocrites, filles d’une culture politique décadente, qui
ghettoïsent les différentes réalités culturelles présentes aujourd’hui dans notre pays. Les musulmans n’imagineraient certainement pas renoncer à leurs célébrations et à leurs rites par peur de
nous gêner. Il faut fêter Noël, avec ses symboles, et enseigner à nos enfants ce qu’ils signifient. Les fêtes postiches avec des noms neutres, signe d’amalgames, laissons-les aux autres.”

Entre matérialisme et fanatisme
Download PDF

Très jolie formule du Pape, reprise par le synode africain:
“Le Pape nous avertit que le poumon en question [l’Afrique dont Benoît XVI a dit qu’elle était le “poumon spirituel” de l’humanité] court le risque d’être infecté par le double virus du
matérialisme et du fanatisme religieux.”

Mgr de Galarreta parle des conversations doctrinales
Download PDF


Nos confrères de Messa in Latino (ici) évoquent les conversations doctrinales entre les
théologiens romains et ceux de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X, sur la base d’éléments fournis par Mgr de Galarreta, chef de la délégation de la FSSPX. Naturellement, ces informations sont à
prendre avec prudence (rappelons que les conversations sont couvertes par le secret pontifical, comme les discussions internes à un conclave), mais elles n’en sont pas moins intéressantes.

On pourra noter aussi que la date de publication est intéressante. Selon Messa in Latino, Mgr de Galarreta a parlé le 19 décembre. Soit bien longtemps après la première réunion (la seule à
laquelle il soit fait allusion et la seule réunion plénière qui ait eu lieu pour le moment, autant que je sache). Peut-être s’agit-il de contrer des rumeurs qui circulent également à Rome selon
lesquelles ces conversations se passeraient mal (rumeurs à prendre avec encore plus de prudence, car on ne voit pas bien comment de simples échanges d’arguments écrits pourraient se passer
mal).

Voici en tout cas, les informations en question :
1. Le résultat de la première réunion a été positif.
2. Cette réunion a traité principalement de l’agenda et des méthodes de discussion.
3. Les thèmes de discussion sont de nature doctrinale (ils ne concernent pas en particulier le statut canonique ultérieur de la FSSPX).
Jusqu’ici, cela confirme le communiqué du Saint-Siège.
4. Le point commun de référence doctrinale sera le magistère anté-conciliaire.
5. La méthode de débat sera rigoureuse : quand la FSSPX soulève un problème, elle est invitée à proposer ses questions et le Saint-Siège répond par écrit.
6. Toutes les réunions sont enregistrées et filmées. [On a dit que c’était pour que Benoît XVI puisse suivre en personne les débats].
7. Les conclusions sur chaque problème seront soumises au Saint-Père et au supérieur général de la FSSPX.
8. La cadence des réunions dépend de l’ordre de jour : s’il s’agit d’un thème nouveau, les réunions ont lieu tous les trois mois; s’il s’agit d’un thème déjà discuté, les réunions ont lieu tous les
deux mois. La prochaine réunion aura lieu vers la mi-janvier.
9. Les théologiens du Saint-Siège sont des personnes avec lesquelles on peut parler; ils parlent le même langage que nous. [Messa in Latino traduit cette dernière mention par « ils sont
thomistes », ce qui est manifestement ce que voulait dire Mgr de Galarreta. Ce point est en tout cas, à mon sens, le plus important à relever dans toutes ces informations].
10. Parmi les questions à discuter, Mgr de Galarreta a évoqué :
a) le magistère conciliaire et post-conciliaire,
b) la réforme liturgique,
c) l’œcuménisme et le dialogue interreligieux,
d) l’autorité pontificale et la collégialité
e) la liberté de conscience, la liberté religieuse, le laicisme et le Règne social de Notre-Seigneur,
f) les “droits de l’homme” et la “dignité humaine” selon la doctrine conciliaire.

Les évêques portugais contre le “mariage” homosexuel
Download PDF

L’agence Zénit (ici) rapporte les propos du
P. Manuel Morujão, porte-parole de la conférence épiscopale portugaise, à propos de la légalisation du “mariage” homosexuel:

“Nous sommes en présence d’une certaine “ingénierie idéologique” visant à réinventer une structure millénaire qui doit être améliorée et mise à jour, mais maintenue dans son identité
structurelle.”

Le P Morujão ajoute que la décision du gouvernement aura de “graves conséquences”, car “la famille est touchée quand on prend des décisions qui portent atteinte à la structure fondamentale”,
encourageant “un type de mariage qui n’est pas authentique et pur”.

 

A propos des vertus héroïques de Pie XII
Download PDF

Le Père Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du saint-siège, vient de publier la note suivante,
transmise par l’agence VIS :
« La signature par le Pape du décret sur les vertus héroïques de Pie XII a suscité diverses réactions dans le monde juif, probablement car il s’agit d’une signature dont le sens est clair pour
l’Eglise catholique et les experts en la matière, mais qui mérite quelque explication pour un public plus large, en particulier les juifs, très sensibles, de façon compréhensible, à cette période
historique de la Seconde Guerre mondiale et de l’Holocauste. Lorsqu’un Pape signe un décret sur les vertus héroïques d’un Serviteur de Dieu… il confirme l’évaluation positive que la Congrégation
pour les causes des saints a déjà votée… Naturellement, dans cette évaluation, les circonstances dans lesquelles la personne a vécu sont prises en compte. Un examen attentif d’un point de vue
historique est ensuite nécessaire, mais l’évaluation se réfère essentiellement au témoignage de vie chrétienne donnée par cette personne (sa relation intense avec Dieu et sa recherche perpétuelle
de la perfection évangélique)…et non à l’évaluation de la portée historique de toutes ses décisions. Lors de la béatification de Jean XXIII et de Pie IX, Jean-Paul II disait: “La sainteté vit
dans l’histoire et chaque saint n’est pas exempt des limites et des conditionnements propres de notre humanité. En béatifiant un de ses fils, l’Eglise ne célèbre pas les choix historiques
particuliers qu’il a fait, mais le désigne plutôt en imitation et vénération de ses vertus louant la grâce divine qui resplendit en elles”. Ainsi, elle n’entend donc pas limiter au minimum la
discussion autour des choix concrets faits par Pie XII dans la situation dans laquelle il se trouvait. Pour sa part, l’Eglise affirme qu’ils ont été pris dans la seule intention d’accomplir au
mieux le service de très haute et importante responsabilité du Pape. Ainsi, l’attention et la préoccupation de Pie XII pour le sort des juifs, qui ont certainement été prises en compte pour
l’évaluation de ses vertus, ont été largement témoignées et reconnues même par de nombreux juifs. C’est pourquoi, la recherche et l’évaluation des historiens dans leur domaine spécifique, reste
ouverte. Et dans le cas présent, on comprend la demande d’ouverture de toutes les possibilités de recherches sur les documents…Pour l’ouverture complète des archives, comme il a été dit plusieurs
fois déjà, il faut d’abord procéder à la mise en ordre et au classement d’une masse énorme de documents qui demande techniquement un délai de quelques années encore. Le fait que les décrets sur les
vertus héroïques des papes Jean-Paul II et de Pie XII, ont été promulgués le même jour, ne signifie pas un alignement des deux causes à partir d’aujourd’hui. Elles sont complètement indépendantes
et suivront chacune leur propre chemin. Il n’y a donc pas lieu d’envisager une éventuelle béatification simultanée. Il est donc clair que la récente signature du décret ne doit en aucune façon être
vue comme un acte hostile envers le peuple juif, et nous espérons qu’elle ne soit pas considérée comme un obstacle au dialogue entre le judaïsme et l’Église catholique. Il est bien sûr souhaité que
la prochaine visite du Pape à la Synagogue de Rome soit l’occasion de réaffirmer et de renforcer en toute cordialité ces liens d’amitié et d’estime. »

L’Osservatore Romano en français a 60 ans!
Download PDF

L’édition française de l’Osservatore Romano, a fêté ses 60 ans le 16 décembre. C’est la plus ancienne édition non
italienne du quotidien.

Pour les lecteurs distraits (il en existe, voir ici) ce blogue
Osservatore Vaticano n’a rien à voir à l’Osservatore Romano… et que l’Osservatore Romano n’a rien à voir avec un journal officiel du Pape (si vous me passez la comparaison, ce serait un peu comme
si on supposait que “Libération” est le journal officiel de la Ve République au motif que ce quotidien publie des annonces légales)!

Vatican II, idole que l’on encense par habitude?
Download PDF

Mgr Juan Ignacio González Errázuriz, évêque chilien de l’Opus Dei, vient de refuser l’ordination sacerdotale à un
diacre (voir
ici).

Motif? L’abbé Luis Alberto Salvatierra n’était pas d’accord avec l’évêque sur l’interprétation de Nostra Aetate et de Dignitatis humanae.

Il nous semblait pourtant que l’interprétation de ces documents était l’enjeu des discussions doctrinales entre Rome et Econe. Et surtout l’Opus Dei ne nous paraît pas très bien placée pour
crtiquer un diacre sur ce sujet: il y a quelques décennies, les ministres espagnols liés à l’Opus Dei, López Bravo et López Rodó, avaient courageusement refusé l’application de DH en Espagne et le
nouveau concordat que Paul VI voulait imposer à l’Espagne franquiste.

A mon humble avis, la réception de DH et de NA reste une question librement discutée dans l’Eglise… sinon à quoi rimeraient les discussions doctrinales avec la FSPX?

Davantage d’euros du Vatican
Download PDF

Le saint-siège va frapper davantage d’euros et surtout en mettre davantage en circulation. A la suite d’une
convention signée le 17 décembre avec la commission de Bruxelles, le Vatican a reçu l’autorisation de frapper 2,3 millions d’euros au lieu de 1,1 million.

Un message à propos de la succession du cardinal Danneels
Download PDF

Un lecteur attentif nous envoie ce matin de Rome ce message, qui me semble intéressant pour compléter notre dossier
sur la succession du cardinal Danneels et que je publie donc in extenso (y compris l’excellent conseil spirituel final, mortifiant pour moi, mais ô combien justifié!):

Monsieur le Directeur,
J’ai suivi, comme beaucoup d’ecclésiastiques de ce côté du Tibre vos articles sur la succession du Cardinal Danneels. Bien entendu, je ne partage pas toutes vos analyses. Mais je les trouve
piquantes et bien informées : un peu exagérées, mais pas trop, comme on dirait en vous citant dans un exposé à l’Académie Pontificale Ecclésiastique (notre Institut de Sciences politiques).
Sans doute n’ignorez-vous pas que la plenaria de la Congrégation des Évêques est sur le point de se réunir. Le bruit court, une rumeur parmi d’autres, que les amis de l’actuel primat de Belgique,
pour s’opposer à la nomination de Mgr Léonard à Malines-Bruxelles, ou d’un autre nom de cette tendance, mettent en avant le nom de l’évêque d’Anvers, Mgr Bonny, que vous avez traité – je vous en
laisse l’entière responsabilité – de prélat totalement insipide sinon incapable (« candidat de consensus mou », avez-vous écrit peu charitablement).
Il est vrai que c’est ce que laisse entendre la photo de l’ordination épiscopale de Mgr Bonny reproduite en bonne place dans l’article-entretien du cardinal Danneels que publie le dernier numéro de
30 Giorni (voir ici, ndlr), dirigé par l’honorable sénateur Andreotti, et qui contient aussi
les propos de Danneels contre la béatification de Jean-Paul II. Les journalistes d’Andreotti ont-ils tendu un piège à Danneels ? Je me garderais bien de l’affirmer, mais c’est une arme qu’ont
toujours aimé utiliser les vaticanistes.
Pour en revenir à Mgr Bonny qui serait le candidat du cardinal Danneels : il s’agirait de la tactique de ceux que vous appelez les « anti-ratzinguériens », et dont vous dites, non sans raison,
qu’ils s’opposent, chaque fois qu’ils le peuvent, à la nomination d’un « ratzinguérien » en poussant à sa place la nomination d’un « modéré ». Mais avec un paragraphe d’un article d’Andrea
Tornielli, dans Il Gionale, dont vous avez fait état (
ici, ndlr), et surtout avec l’article du blogue de Sandro Magister entièrement
consacré au sujet (
, ndlr), les cardinaux
influents favorables à la nomination de Mgr Léonard au siège de Malines-Bruxelles viennent de recevoir – peut-être même de susciter, selon les mœurs de ce pays – un appui de taille. Sandro
Magister, ancien journaliste de gauche, devenu un grand partisan du pape Benoît (via son admiration pour le cardinal Ruini, ex-Vicaire de Rome, dont il appréciait le berlusconisme et
l’américanisme), est un vieux routier qui connaît fort bien son métier.
Les vaticanistes de la Sala Stampa, qui voient (peut-être exagérément) partout de subtiles manœuvres italiennes, disent entre eux que, si Sandro Magister lance maintenant une torpille contre
Danneels, c’est en réalité pour torpiller le candidat de Danneels (vraisemblablement, Bonny, bien que Danneels préfèrerait comme vous l’avez écrit, son auxiliaire De Kesel). On doit convenir que
Sandro Magister est encore moins charitable que vous : il traite Danneels de «martinien» (en référence au cardinal Martini, l’ancien archevêque de Milan, resté la référence de tous les
anti-ratzinguériens, ndlr) et surtout, citant l’entretien de 30Giorni, il lui fait porter le péché irrémissible d’opposition à la béatification de Jean-Paul II.
Si je me plaçais au point de vue des vaticanistes qui est le vôtre – Dieu m’en garde ! –, je conviendrais que Danneels a fait un pas de clerc, dont profitent au mieux ses adversaires, à quelques
heures de la nomination pour Bruxelles. Tout cela a dû beaucoup agacer le cardinal Re. En tout cas, à Rome, on sent la poudre de la bataille autour de cette succession. Elle sera bientôt suivie de
la bataille de succession pour l’archevêché de Milan, lorsque le cardinal Tettamanzi prendra sa retraite.
Cela doit beaucoup vous plaire : vous feriez mieux, croyez-moi, de faire lire à vos lecteurs les œuvres de sainte Thérèse d’Avila que de leur donner votre littérature. Ils perdraient beaucoup moins
de temps…

Traduire le site »