Summorum Pontificum
2282 Articles90 Commentaires

Rappel à Dieu de deux fondatrices des dominicaines enseignantes
Download PDF

La Fraternité Saint-Pie X perd deux fondatrices des Dominicaines enseignantes du Saint-Nom de Jésus.
Mère Anne-Marie Simoulin, fondatrice du Couvent de Fanjeaux et Mère Marie-Françoise Dupouy, fondatrice du Couvent de Saint-Prés.
Les deux communautés ont développé de nombreuses écoles en France (une quinzaine au total).

 

Communiqué de la Fraternité Saint-Pie X

M. l’abbé Régis de Cacqueray, Supérieur du District de France de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X, confie à vos prières le repos de l’âme des Très Révérendes Mères Anne-Marie SIMOULIN et Marie-François DUPOUY décédées respectivement : 
– le lundi 16 juin 2014 à l’âge de 86 ans pour l’une,
– le mardi 17 juin 2014 à l’âge de 95 ans pour l’autre

Les obsèques de Mère Anne-Marie SIMOULIN, fondatrice et ancienne Prieure Générale des Dominicaines Enseignantes du Saint-Nom de Jésus de Fanjeaux, auront lieu samedi 21 juin 2014 à Saint-Dominique du Cammazou à Fanjeaux (Aude) où elle sera inhumée. Elles seront célébrées par son frère M. l’abbé Michel SIMOULIN, prêtre de la FSSPX.

Les obsèques de Mère Marie-François DUPOUY, fondatrice des Dominicaines Enseignantes du Saint Nom de Jésus et du Coeur Immaculé de Marie de Saint-Pré, première Prieure de la maison de Saint-Pré et première Prieure Générale de 1974 à 1998, seront célébrées à Saint-Prés le lundi 23 juin à Saint-Pré à 10h30 par M. l’abbé Niklaus Pfluger, Premier Assistant Général de la FSSPX.

25è anniversaire de la reconnaissance canonique du Barroux
Download PDF

Le 27 juin, l’abbaye Sainte Madeleine du Barroux va fêter le 25è anniversaire de sa reconnaissance canonique par Rome.

 

Voici le communiqué de l’abbaye :

DV926304Chers amis,
Le vendredi 27 juin 2014 à 10h, en la solennité du Sacré-Cœur, Son Éminence le cardinal Marc Ouellet, P.S.S., Préfet de la Congrégation pour les Évêques, célèbrera la messe pontificale en action de grâces pour le 25e anniversaire de la reconnaissance canonique de la communauté, de l’érection du monastère en abbaye, de la bénédiction abbatiale de Dom Gérard et de la dédicace de notre église.
Vous êtes tous chaleureusement invités à participer ou à vous unir par la prière à cette célébration et à rendre grâces avec nous au Seigneur pour tous ses bienfaits.

 

officiants_trone

Programme du Pèlerinage du Coetus Internationalis Summorum Pontificum à Rome
Download PDF

Le comité du pèlerinage a donné le programme des cérémonies qui se dérouleront du 23 au 26 octobre 2014.

Mgr Guido Pozzo, Secrétaire de la Commission Ecclesia Dei, accueillera les pèlerins, le jeudi 23 octobre, le cardinal George Pell, Président du Secrétariat pour l’Economie, célèbrera le vendredi 24, et le cardinal Raymond Burke, Préfet du Tribunal de la Signature Apostolique, le samedi à midi, dans la Basilique Saint-Pierre.

 

Jeudi 23 octobre
– 19h15 : Vêpres pontificales et accueil des pèlerins à la Trinité-des-Pèlerins par Mgr Pozzo

Vendredi 24 octobre
– 8h45 : Chapelet pour les enfants à naître en la basilique Sant’Agostino, suivi de visites culturelles et spirituelles libres ou par groupes
– 11 heures : Rencontre sacerdotale (pour le clergé)
– 15 heures : Via Crucis sur le Palatin
– 18h30 : Messe pontificale à la Trinité des Pèlerins célébrée par le cardinal George Pell pour les 10 ans de Juventutem

Samedi 25 octobre
– à partir de 9h30 : Adoration eucharistique à Santa Maria in Vallicella, suivie de la procession vers la basilique Saint-Pierre
– Midi : Messe pontificale en la basilique Saint-Pierre célébrée par le cardinal Raymond Burke

Dimanche 26 octobre,
– midi : Messe pontificale pour la fête du Christ-Roi à Nursie, déjeuner avec les moines (OSB)

 

Pour les pèlerins qui resteront à Rome : messe pontificale à la Trinité des Pèlerins à 11 heures

6SPO1

Requiem pour l’abbé Kenneth Walker
Download PDF

La Fraternité Saint-Pierre fera célébrer, dans ses différents apostolats, ce lundi 16 juin des messes de Requiem pour l’abbé Kenneth Walker assassiné le 11 juin.

walkerke2L’abbé John Berg, Supérieur Général de la Fraternité Saint-Pierre, publie une lettre à tous les fidèles et amis de la Fraternité

Chers amis de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre,

En cette période de deuil de notre confrère l’abbé Kenneth Walker, les innombrables prières et condoléances exprimées par tant d’évêques, de communautés religieuses, amis prêtres et fidèles sont une grande consolation pour nous. Vous êtes nombreux à nous avoir informés des centaines de messes qui ont déjà été célébrées pour le repos de son âme et pour le rétablissement de l’abbé Joseph Terra. Grâce à Dieu et suite à vos prières, la vie de l’abbé Terra n’est plus en danger et nous espérons qu’il pourra se rétablir complètement.
Vous avez pu lire dans la presse et sur les sites Internet des articles au sujet des vertus de l’abbé Walker en tant que prêtre et à quel point il va manquer à ses confrères et à ses paroissiens. A notre époque si avide de prêtres “stars” et tournée vers la “nouvelle évangélisation”, la vie de notre confrère était un témoignage d’une des plus grandes vertus sacerdotales : une énergie tranquille et harmonieuse qui est la marque d’un bon pasteur veillant en tout temps sur son troupeau.
Ses paroissiens le décrivent comme le feraient ses confrères : il était consciencieux et persévérant ; il était toujours prêt à rendre service et rien ne semblait jamais lui déplaire. La description que faisait Notre-Seigneur de Nathanael lui convient parfaitement : en lui il n’y avait pas de fraude. Nous, ses confrères, nous nous souviendrons de lui en raison de ce qu’il ne disait pas ; impossible de se rappeler de lui en train de se plaindre ou de critiquer quiconque. J’ai été le professeur de l’abbé Walker au séminaire, puis son Supérieur : je le connaissais comme quelqu’un qui acceptait toute remarque et n’élevait pas d’objections prétentieuses. Il recherchait avec sincérité à s’améliorer dans tous les domaines comme séminariste d’abord puis comme prêtre.

Texte intégral de la lettre

 

>> Quelques messes de Requiem pour l’abbé Walker célébrée le lundi 16 juin en France (messes annoncées au 15/06, liste non exhaustive)
Versailles (78), Chapelle de L’immaculée Conception, 19h15
Saint-Etienne (42), Chapelle Saint-Bernard, 18h
Bouloire (72), Eglise Saint-Georges, 18h45
Tarbes (65), Chapelle Sainte Bernadette, 18h30

Nos prières pour un prêtre assassiné et un autre dans un état grave (USA)
Download PDF

Hier soir 11 juin, un prêtre de la Fraternité Saint-Pierre, l’abbé Kenneth Walker, 29 ans, a été assassiné lors du cambriolage du presbytère de la Fraternité à Phoenix (Arizona). Son confrère l’abbé Joseph Terra, 56 ans, est dans un état grave.

Prions pour eux !

 

Communiqué de l’abbé Arnaud Evrat, secrétaire général de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre

La nuit dernière, le presbytère de la Fraternité à Phoenix (Arizona, USA) a été cambriolé. L’abbé Eric Flood, Supérieur du District d’Amérique du Nord de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre, a été contacté par la police qui l’a informé que l’abbé Kenneth Walker, FSSP, avait été assassiné et que l’abbé Joseph Terra se trouvait dans un état critique.
Prêtres et fidèles, offrons dès maintenant des prières pour le repos de l’âme de l’abbé Walker et pour la santé de l’abbé Terra. Prions également pour que leurs familles trouvent la force nécessaire dans cette tragédie.

 

Fr.-Kenneth-Walker-blesses-Bishop-Bruskewitz-2012L’abbé Walker avait été ordonné prêtre en 2012 (ici donnant sa bénédiction de jeune prêtre à Mgr Bruskewitz qui venait de l’ordonner prêtre).

 

 

Communiqué du diocèse de Phoenix (en anglais)

Site de la Paroisse Personnelle de Phoenix (FSSP)

Ordinations sacerdotales dans les communautés Ecclesia Dei
Download PDF

Plusieurs lecteurs nous demandent : combien de prêtres seront ordonnés dans les communautés Ecclesia Dei cette année (instituts et abbayes) ? Nous rassemblons donc dans ce post les informations qui seront mises à jour au fur et à mesure ! 

Prions pour ces jeunes prêtres !

2014-05-Ord-Omaha-052

¤ Institut du Christ Roi Souverain Prêtre : 8 prêtres (dont 4 français)
– le 3 juillet à Florence (Italie), le Cardinal Raymond Burke ordonnera 4 prêtres (français) pour l’Institut du Christ Roi.
– le 5 août à Saint-Louis (USA), le Cardinal Raymond Burke ordonnera 4 prêtres pour l’Institut du Christ Roi.

¤ Société des Missionnaires de la Miséricorde Divine : 2 prêtres (français)
– le 30 mai à Toulon, Mgr Dominique Rey a ordonné 2 prêtres (français) pour le diocèse de Fréjus-Toulon (Société des Missionnaires de la Miséricorde Divine).

¤ Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre : 12 prêtres (dont 3 français)
– le 31 mai à Omaha (USA), Mgr Athanasius Schneider a ordonné 7 prêtres pour la Fraternité Saint-Pierre.
– le 14 juin à Leesburg (USA), Mgr James Conley ordonnera 2 prêtres pour la Fraternité Saint-Pierre.
– le 28 juin à Chartres, Mgr Marc Aillet ordonnera 3 prêtres (français) pour la Fraternité Saint-Pierre.

¤ Chanoines Réguliers de la Mère de Dieu : 3 prêtres (français)
– Le 26 avril à Lagrasse, Mgr Marc Aillet a ordonné un prêtre (français) pour l’Institut des Chanoines Réguliers de la Mère de Dieu.
– Le 27 septembre à Lagrasse, Mgr Nicolas Brouwet a ordonné deux prêtres (français) pour l’Institut des Chanoines Réguliers de la Mère de Dieu.

¤ Abbaye Notre-Dame de Donezan (osb) : 1 prêtre (français)
– le 25 avril à Carcanières, Mgr Raymond Seguy a ordonné un prêtre (français) pour l’Abbaye bénédictine Notre-Dame de Donezan.

¤ Institut du Bon Pasteur : 3 prêtres (dont 1 français)
– Le 27 juin à Bordeaux, Mgr Giuseppe Sciacca ordonnera 3 prêtres pour l’Institut du Bon Pasteur (dont 1 Français)

Messe traditionnelle au Séminaire de San Jose
Download PDF

CMdelaRocca du Forum Catholique rapporte qu’une messe traditionnelle a été célébrée le 2 juin dernier au Séminaire de San José (Guadalajara), le plus grand séminaire du monde avec 300 séminaristes ! 
Cette messe a été célébrée par l’abbé Romanoski, FSSP, qui est chapelain de la chapelle Nuestra Senora del Pilar (à Guadalajara, Mexique).

Messe tridentine pour 300 séminaristes dans le plus grand séminaire du monde, celui de San Jose, à Guadalajara, Jalisco (Mexique). La Sainte Messe a été célébrée en ce 2 juin, commémoration des saints Marcellin et Pierre, martyrs, et saint Erasme, évêque et martyr.
La messe a été célébrée par l’abbé Jonathan Romanoski, Fssp, en la chapelle du Grand Séminaire, devant donc plus de 300 grands séminaristes. 
Il y a en tout, avec le Petit Séminaire, 1200 séminaristes !
L’abbé Romo a donné des instructions avant le début de la Messe pour en expliquer les caractéristiques importantes aux séminaristes présents.

CATHOLICVS-Santa-Misa-Seminario-diocesano-Guadalajara-Diocesan-Seminary-Holy-Mass-1

 

CATHOLICVS-Santa-Misa-Seminario-diocesano-Guadalajara-Diocesan-Seminary-Holy-Mass-5

Ordinations diaconales (Allemagne) et sacerdotales (USA) pour la FSSP
Download PDF

Ce samedi 31 mai avait lieu deux cérémonies d’ordinations pour la Fraternité Saint-Pierre à plusieurs milliers de kilomètres l’une de l’autre…

A Lindau (Allemagne) sur les bords du Lac de Constance, Mgr Guido Pozzo a ordonné 10 diacres (dont 9 pour la Fraternité Saint-Pierre)

DSC_4851

 

DSC_4915

DSC_5126

D’autres photos ici

 

A Ohama (USA) en la cathédrale Sainte-Cécile, Mgr Athanasius Schneider a ordonné 7 prêtres pour la Fraternité Saint-Pierre

2014-05-Ord-Omaha-029

 

2014-05-Ord-Omaha-048

 

2014-05-Ord-Omaha-154

Photos ici et d’autres photos à venir ici

Ordinations pour les Missionnaires de la Miséricorde
Download PDF

En la Solennité de l’Ascension, jeudi 29 mai, Mgr Rey a ordonné deux prêtres, les abbés Florent Molin et Matthieu Bévillard, pour les Missionnaires de la Miséricorde Divine dans la Cathédrale de Toulon.
Cette communauté de droit diocésain a été fondée en 2005 par l’abbé Fabrice Loiseau (ancien de la Fraternité Saint-Pierre), la formation des séminaristes de la communauté est effectuée au sein du séminaire de La Castille (Séminaire diocésain) avec quelques spécificités. La communauté des Missionnaires de la Miséricorde Divine compte désormais 5 prêtres. 

photos2

IMG_6122-r2

photos1Photos (Gducem, Le Forum Catholique) et d’autres photos à venir ici

La messe de clôture du pèlerinage de Chartres en direct
Download PDF

Notre Dame de Chrétienté retransmettra en direct sur internet la Messe du lundi de Pentecôte à Chartres. Elle permettra en se connectant au site de Notre-Dame de Chrétienté de suivre intégralement la messe pontificale célébrée à 15h (heure de Paris) par Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron

Il s’agit d’une grande première qui permettra au plus grand de s’associer au Pèlerinage… soyez au rendez-vous le lundi 9 juin à 15h sur http://www.nd-chretiente.com

ndc_nd_chartres

Il est toujours possible de s’inscrire au Pèlerinage.

Il est aussi toujours possible de s’inscrire au chapitre des “Anges Gardiens” pour s’associer au Pèlerinage dans la prière.

Messe Pontificale de l’Ascension à Birnau
Download PDF

Hier matin, Mgr Vitus Huonder, évêque de Coire (Suisse), a célébré une messe pontificale pour la Solennité de l’Ascension à la Basilique de Birnau (sur les bords du lac de Constance, Bavière) en présence du Séminaire Saint-Pierre et de nombreux fidèles.

Rappelons que Mgr Huonder mène, à la demande du Saint-Siège, une visite apostolique ordinaire de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre.

DSC_4657

DSC_4704

DSC_4746

D’autres photos ici 

 

Samedi (31 mai) à Lindau, Mgr Guido Pozzo, secrétaire de la Commission Pontificale Ecclesia Dei, ordonnera 10 diacres dont 9 pour la Fraternité Saint-Pierre (4 Français, 2 Canadiens, 1 Colombien, 1 Dominicains (République Dominicaine) et 1 Autrichien).
Le même jour à la Cathédrale Sainte-Cécile d’Omaha (USA), 7 diacres seront ordonnés prêtres pour la Fraternité Saint-Pierre par Mgr Athanasius Schneider, auxiliaire d’Astana (Kazakhstan) (Avant les deux autres cérémonies d’ordinations de la FSSP en juin en Virginie (USA) et à Chartres (France)).

La Fraternité Saint-Pierre s’implante au Texas
Download PDF

immaculateconceptionLe 23 mai, l’évêque d’El Paso, Mgr Mark Seitz, a annoncé qu’il confiait la paroisse de l’Immaculée Conception d’El Paso à la Fraternité Saint-Pierre. El Paso est situé à l’extrémité ouest du Texas à la frontière avec le Mexique.

De l’aveu même de l’évêque, il s’agit de répondre à la demande des fidèles. (cette paroisse devant la paroisse dédiée à la forme extraordinaire dans ce diocèse)… mais aussi de maintenir une paroisse territoriale vouée à la fermeture en raison du manque de prêtres : 

Après avoir consulté le Conseil presbytéral et les membres du Conseil du personnel du Diocèse, j’ai invité la Fraternité Sacerdotale Saint Pierre, une communauté de prêtres dédiée à la préservation de la Liturgie comme elle était célébrée avant le renouveau qui est venu avec le Concile Vatican II, à venir dans notre Diocèse et à servir la paroisse de l’Immaculée-Conception au centre-ville d’El Paso. Ils arriveront dans le Diocèse en août 2014. [… ]
Nous avons ici un groupe important de fidèles qui souhaite la célébration de la liturgie selon la forme extraordinaire du rite romain. Au même moment, il devenait de plus en plus difficile d’assigner un prêtre pour servir la paroisse de l’Immaculée-Conception. Faire venir des prêtres de la Fraternité sacerdotale Saint Pierre nous permet de continuer à servir l’Immaculée-Conception et à maintenir son statut canonique comme paroisse à part entière dans notre Diocèse.  

Au Texas, la Fraternité Saint-Pierre est présente dans les diocèses de Galveston-Houston (paroisse personnelle à Houston), de Dallas (paroisse personnelle à Dallas), dans le diocèse de Fort Worth et de Tyler. Elle est implantée dans 34 diocèses des Etats-Unis.

Une fondation au Brésil pour l’Institut du Bon Pasteur
Download PDF

AbbRaffrayL’Institut du Bon Pasteur poursuit son développement en Amérique du Sud.
En mars dernier, il annonçait l’ouverture d’un apostolat en Argentine, avec l’érection canonique du maison et la nomination de l’abbé Matthieu Raffray comme supérieur du District d’Amérique Latine. Aujourd’hui, c’est à São Paulo au Brésil que l’IBP érige une maison et prend en charge l’apostolat dans la forme extraordinaire sur la paroisse São Paulo Apóstolo (à São Paulo). Deux prêtres d’origine brésilienne sont nommés pour cette nouvelle mission. Peu après sa fondation en 2006, l’Institut avait tenté une première fondation au Brésil qui n’avait pas abouti. L’IBP est également présent au Chili et en Colombie. 

 

Le 10 avril dernier, S. Em. le cardinal Dom Odilo Scherer, Archevêque de São Paulo, a donné son accord à M. l’abbé Philippe Laguérie, supérieur général de l’Institut du Bon Pasteur, pour ériger canoniquement une maison de l’IBP à São Paulo. Par décret du 11 mai 2014, en la fête des saints Philippe et Jacques, cette maison a donc été érigée, conformément au droit canon.
Ont été nommés dans cette nouvelle fondation deux jeunes prêtres brésiliens formés au séminaire de Courtalain (dans le diocèse de Chartres, en France), les abbés Luiz Fernando Karps Pasquotto et Renato Arnellas Coelho, qui poursuivent tous les deux leurs études supérieures à São Paulo. Ils sont désormais chargés de célébrer la messe selon l’usus antiquior dans la paroisse São Paulo Apóstolo.
Nous rendons grâce à Dieu pour cette nouvelle et nous en profitons pour remercier le cardinal Scherer de son accueil bienveillant, ainsi que tous ceux qui nous ont soutenu. Nous pourrons ainsi participer, selon notre charisme propre, au labeur apostolique dans ce diocèse, pour le bien des âmes et pour toute la sainte Eglise.
Cette nouvelle implantation est, de plus, une très bonne nouvelle pour tout notre Institut. Nous plaçons cette maison, ses prêtres et leurs ministères, sous la protection toute spéciale de Notre-Dame d’Aparecida, patronne du Brésil, afin qu’elle soit pour tous, Reine du Ciel et Reine des hommes, un soutien puissant et une aide sans faille.

Abbé Matthieu Raffray, supérieur du district d’Amérique Latine de l’Institut du Bon Pasteur

Rappel à Dieu de Mère Marie-Dominique
Download PDF

cloitreNotre confère Yves Daoudal nous informe sur son blog du rappel à Dieu de Mère Marie-Dominique, o.p., fondatrice des Dominicaines du Saint-Esprit avec l’abbé Victor-Alain Berto :

Mère Marie-Dominique s’est éteinte cette nuit à ce monde pour aller jouir de la lumière de l’autre. Elle avait 97 ans.
Elle ne voulait pas qu’on le dise mais maintenant elle ne pourra empêcher personne de le dire : c’est elle qui fut, il y a… près de 80 ans, sous la houlette de l’abbé Berto, la fondatrice de la communauté qui allait devenir l’Institut des Dominicaines du Saint-Esprit et allait se développer sous sa direction.
Mère Marie-Dominique était dans tous les sens du terme une « grande dame », dont l’autorité naturelle était couronnée par l’autorité spirituelle. Ces dernières années elle avait très étonnamment diminué de taille, et son corps avait fondu, de sorte qu’elle était devenue, surtout dans son sourire, comme une pure transparence de la lumineuse bonté de Dieu.
C’est en toute sérénité, comme tout naturellement, qu’elle a quitté ce monde pour entrer dans le Royaume.

 

Lien vers le site des Dominicaines du Saint-Esprit

Et maintenant les franciscaines…
Download PDF

Lanherne-3Dans la dernière livraison en italien de Correspondance Européenne, Roberto De Mattei nous apprend que les Franciscaines de l’Immaculée viennent également de se voir nommer un visiteur apostolique avec des pouvoirs étendus.
Avec lui, nous continuons à nous interroger sur les motivations réelles du sabordage en cours de cette communauté.

 

Lundi 19 mai 2014, le cardinal João Braz de Aviz, préfet de la Congrégation pour les Instituts de Vie Consacrée, a annoncé à la Mère Générale des Franciscaines de l’Immaculéela nomination avec effet immédiat d’un «visiteur» de l’Institut, ayant les pouvoirs de contrôle de ce qui se fait équivalents à ceux d’un « commissaire ». A la Maison Générale, Soeur Fernanda Barbiero, de l’Institut des Sœurs de Sainte Dorothée (une religieuse moderne de tendance modérément féministe, favorable aux idées de Jacques Maritain) a pris ses fonctions ipso facto.

Les Sœurs Franciscaines de l’Immaculée sont un ordre religieux de droit pontifical, qui se distingue par la jeunesse de ses membres, le nombre des vocations et surtout par la rigueur avec laquelle les Sœurs vivent leur charisme, selon la Règle de saint François d’Assise. Certaines ont d’intenses apostolats missionnaires en Afrique, au Brésil, aux Philippines, tandis que d’autres ont embrassé la vie contemplative, dans un esprit d’ascèse et de prière. Les sœurs, inspirées de l’exemple de saint Maximilien Kolbe, gèrent aussi des maisons d’édition, des stations de radio, des revues populaires (comme L’hebdomadaire Padre Pio).  Cet apostolat actif, combiné avec un amour de la tradition, est certainement l’une des causes de la haine qui s’est abattue sur elles et sur les frères franciscains.

 

Traduction de l’italien par nos soins

Pèlerinage en l’honneur de Saint-Louis
Download PDF

sortie_messe_saint_eugeneL’association Oriflamme,  en collaboration avec les paroisses Saint-Eugène Paris IXe),  Saint-Louis en l’Île (Paris IVe) et Sao,te-Élisabeth de Hongrie (Paris IIIe), a organisé samedi dernier 17 mai une grande procession vers Notre-Dame de Paris à l’occasion du 800è anniversaire de la naissance de Saint-Louis.

La procession a été précédée d’une messe dans la forme extraordinaire célébrée en l’église Saint-Eugène en présence de Mgr le Duc d’Anjou.

 

L’abbé Patrick Faure, curé de la paroisse, a donné l’homélie :

Saint Louis est le pendant laïc et royal de Saint François d’Assise. Le poverello avait fini sa vie stigmatisé par les plaies du Christ. Louis IX, le roi très chrétien, est mort pendant sa deuxième croisade, près de Tunis, les bras en croix sur un lit de cendres, à l’heure-même où le Fils de Dieu expirait à Jérusalem.
Voilà « le plus beau des chevaliers », comme l’appelait Joinville. Voilà ce guerrier qui menait sans état d’âme les guerres qu’il croyait justes, mais ce guerrier qui demandait aux princes chrétiens de ne jamais être agresseurs. Voilà ce beau roi, grand et mince aux yeux de colombe qui, souffrant dans son corps et dans son cœur a montré à son peuple ce que c’est qu’être juste et a bâti la paix. Grâce à lui le royaume de France a joui d’une longue période de paix.
« Ce fut l’homme du monde – nous dit Joinville – qui se travailla le plus pour mettre la paix entre ses sujets » mais aussi entre les étrangers, entre Bourguignons et Lorrains, entre le roi d’Angleterre et ses barons, entre la France et l’Angleterre, entre la France et l’Aragon. La paix dura au-delà de sa mort, aussi longtemps du moins que son fils l’imita. Il fut l’arbitre de la chrétienté, son chef moral.

Sa canonisation le donne aujourd’hui en exemple à l’Eglise universelle. Autant dire que sa sainteté n’est pas prisonnière de son époque. Bien entendu saint Louis dépend de son époque. Il est un produit du XIIIe siècle. Il en est aussi un acteur, modéré, qui cherche à limiter la répression et la violence, et qui vise la conversion plutôt que l’élimination de tout ce qui n’est pas chrétien de pure orthodoxie. Mais ses mérites ne s’arrêtent pas là. Ce roi qui condamne fermement les hommes d’église affamés de victoire et de puissance vénère, en revanche, ceux qui sont vertueux dans leur domaine spirituel : « cher fils, je t’enseigne que tu sois toujours dévoué à l’Eglise de Rome et à Notre Saint-Père le Pape, que tu lui portes respect et honneur comme à ton père spirituel. »

Saint Louis obéissait à l’autorité morale et spirituelle de l’Eglise. Cette obéissance canonisée veut dire que si saint Louis vivait de nos jours il obéirait pareillement à cette même autorité, en intégrant les évolutions acquises depuis le XIIIe siècle. Il ferait sienne la pensée de Pascal pour qui le respect qu’on doit aux Anciens n’oblige pas à répéter leurs propos à l’identique puisque, face aux faits nouveaux, les Anciens eux-mêmes auraient changé leur discours. On peut donc être sûr que l’ami très dévot des franciscains et des dominicains qui a construit pour les cisterciens l’abbaye de Royaumont réjouirait sa jeunesse encore aujourd’hui en écoutant à nouveaux frais, avec toute l’Eglise, la sagesse de saint Bernard, la sérénité de saint François et l’affection de saint Dominique.

procession_saint_eugene

pele_Saint-eugene

louis_xx

D’autres photos ici

Les Franciscains de l’Immaculée toujours dans la tourmente
Download PDF

francescaniLes Franciscains de l’Immaculée sont toujours dans la tourmente.

Notre confrère Rorate Caeli indique que 100 à 150 prêtres de la communauté ont demandé à être relevés de leurs vœux religieux et placés sous la juridiction d’évêques diocésains.

Début mai, le Père Stefano Manelli, un des deux fondateurs, a voulu célébrer une messe publique à l’intention de ses parents, Settimio et Licia Manelli, reconnus Serviteurs de Dieu et dont la phase diocésaine du procès de béatification est en cours. Il en a été interdit par l’administrateur apostolique de la communauté, le Père Volpi. 

 

La communauté des Franciscains de l’Immaculée est un institut de droit pontifical fondé dans le diocèse de Benevento (Italie) en 1990. Les religieux ont la volonté de vivre la règle de saint François d’Assise avec une forte dimension mariale. La communauté compte 300 religieux et 400 religieuses. la communauté a repris dans beaucoup de ses apostolats la célébration de la messe dans la forme extraordinaire du rite romaine.

Présentation sur le site Mediatrice

La caractéristique la plus essentielle de notre charisme franciscain est la dimension mariale, exprimée par un nouveau vœu religieux : le vœu marial de la consécration illimitée à l’Immaculée.
Le berceau du franciscanisme, en effet, est « Sainte Marie des Anges » en Assise. Le vœu de consécration illimitée à l’Immaculée nous rapporte donc aux pures origines mariales de la vie évangélique franciscaine.
Le vœu de consécration illimitée à l’Immaculée porte aussi en soi l’esprit missionnaire dans tous les domaines c’est-à-dire la vocation missionnaire et nous appelle à coopérer sans réserve à la mission de l’Immaculée, Médiatrice Universelle de salut.
L’idéal apostolique de la famille religieuse des Franciscains de l’Immaculée (Frères et Sœurs) est celui de travailler pour la plus grande gloire de Dieu et le salut du monde par la médiation maternelle de l’Immaculée.

Des nouvelles de Sainte-Marie de la Garde
Download PDF

Sainte_Marie_de_la_GardeDans sa lettre de mars 2014, le Monastère Sainte-Marie de la Garde donne quelques nouvelles. La première phase des travaux est achevée et permettra au monastère d’accueillir jusqu’à 20 moines. En février, l’Abbaye-Mère Sainte Madeleine a envoyé 3 moines supplémentaires pour renforcer sa fondation.

Depuis la bénédiction du 24 août, les frères ont pu s’installer dans la grange remise à neuf. Les entreprises font encore quelques rapides apparitions pour des finitions ici ou là, des réglages électriques ou d’alarme… Bref, un chantier, ce n’est jamais vraiment terminé ! Mais nous sommes loin du « rucher » où tous les corps de métier s’affairaient dans tous les coins. Question ruches d’ailleurs, malgré le temps maussade, nos abeilles ont donné près d’une tonne de miel en 2013. Côté noix : 1,5 tonne ont été récoltées ; et plus de 1200 sandales ont été vendues, qui s’exportent même en Allemagne et au Japon !
Tout au long de ce chantier, votre générosité ne nous a jamais fait défaut et nous voulons encore vous en remercier. Avec notre très modeste hôtellerie (de 5 chambres !) nous pouvons désormais vous recevoir dans de meilleures conditions. Vous serez toujours le bienvenu.

A fin décembre 2013, l’Abbaye avait dressé ses statistiques (Extrait de la Lettre aux Amis du Monastère) : Abbaye Sainte-Madeleine : 57 membres, dont 26 Pères, 1 diacre, 21 Frères et 1 étudiant, 1 profès temporaire, 5 novices (dont 1 pour La Garde), et 2 postulants ; moyenne d’âge : 44 ans. 2) et Monastère Sainte-Marie de la Garde : 11 moines, dont 4 Pères, 1 diacre, 5 Frères et 1 étudiant ; moyenne d’âge : 49 ans.

 

Monastère Sainte-Marie de la Garde – 47270 Saint-Pierre de Clairac

Rencontre Pape François – Mgr Fellay (suite)
Download PDF

Plusieurs sites complètent et confirment les informations évoquées par le site Rorate Caeli hier. L’agence romaine i-Media confirme la rencontre dans sa dépêche datée du 11 mai et donne quelques précisions :

LE SAINT-SIÈGE EN BREF : LEFEBVRISTES 
Vatican – le 11/05/2014 | Par Agence I.Media
FSSPX/Fellay  : Mgr Bernard Fellay, supérieur de la fraternité Saint-Pie-X (FSSPX), a brièvement rencontré le pape François à la Maison Sainte-Marthe au Vatican il y a quelques mois, a révélé le site traditionaliste Rorate Caeli le 10 mai 2014 sans plus de précisions. Mgr Fellay, a appris par ailleurs I.MEDIA, était venu au Vatican avec ses assistants, le Suisse Niklaus Pfluger et le Français Alain-Marc Nély, pour une rencontre à la Congrégation pour la doctrine de la foi. A cette occasion, les 2 assistants du supérieur général de la FSSPX avaient assisté à une messe du matin célébrée par le pape François à la Maison Sainte-Marthe, sans pour autant participer à la concélébration. C’est d’ailleurs au même endroit, au réfectoire de la résidence du pape, que Mgr Fellay aurait brièvement salué le pontife à l’issue d’un dîner qu’il partageait avec Mgr Guido Pozzo et Mgr Augustin Di Noia, respectivement secrétaire et vice-président la Commission pontificale Ecclesia Dei, en charge des relations de Rome avec le monde traditionaliste.

Mgr Fellay aurait rencontré le Pape ces derniers mois
Download PDF

Mgr FellaySelon le blog Rorate Caeli, généralement bien informé et qui dans le cas présent ne donne pas beaucoup de précisions, Mgr Bernard Fellay, Supérieur général de Fraternité Saint-Pie X, a été reçu par le Pape François à la Maison Sainte Marthe visiblement à plusieurs reprises ces derniers mois.

Rorate Caeli recoupe ainsi des propos de Mgr Williamson, évêque exclu de la Fraternité Saint-Pie X, qui affirmait que des contacts étaient toujours en cours entre le Siège Apostolique et la Fraternité Saint-Pie X.

 

En photo la rencontre entre S.S. Benoît XVI et Mgr Fellay en 2005.

Ordination à l’abbaye de Lagrasse
Download PDF

Le samedi 26 avril dernier, Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, est venu ordonner prêtre le Frère Ambroise, diacre de l’Abbaye de Sainte-Marie de Lagrasse.

img_6077

 

img_6169

D’autres photos ici

 

Les Chanoines Réguliers de la Mère de Dieu comptent aujourd’hui 33 membres dont 14 prêtres, 3 diacres et 1 sous-diacre.

5 mai : Saint-Pie V
Download PDF

Le calendrier liturgique nous donne de fêter aujourd’hui Saint Pie V. Rendons hommage à ce Pape qui a grandement contribué à unifier le Missel romain !

 

0505piev4Extrait du site Introibo 

Leçons des Matines avant 1960

Quatrième leçon. Pie, né dans une ville du Piémont nommée Bosco, de la noble famille des Ghisleri, originaire de Bologne, entra à l’âge de quatorze ans dans l’Ordre des Frères Prêcheurs. On remarquait en lui une admirable patience, une profonde humilité, une très grande austérité de vie, une application continuelle à l’oraison, et le zèle le plus ardent pour l’observance régulière et la gloire de Dieu. Il s’adonna à l’étude de la philosophie et de la théologie, et excella tellement dans ces sciences, qu’il s’acquitta avec un grand succès de la charge de les enseigner. Il fit en plusieurs lieux des conférences sacrées très fructueuses, remplit longtemps avec une force d’âme inviolable les fonctions d’inquisiteur, et préserva, au péril même de sa vie, un grand nombre de villes de l’hérésie qui s’efforçait de les envahir.
Cinquième leçon. Paul IV, à qui ses vertus le rendaient cher, le promut d’abord à l’évêché de Népi et Sutri, et, deux ans après, le mit au rang des Cardinaux Prêtres de l’Église romaine. Transféré par Pie IV au siège de Mondovi, dans le Piémont, il reconnut que beaucoup d’abus s’étaient introduits dans cette Église, et fit la visite de son diocèse pour les extirper. Lorsque toutes choses furent remises en ordre, il revint à Rome, où il fut occupé des négociations les plus importantes dans l’expédition desquelles il prit toujours le parti de la justice, et déploya une liberté apostolique et une grande constance. A la mort de Pie IV, il fut élu Pape, contre l’attente générale ; mais, sauf l’extérieur, il ne changea rien à sa manière de vivre. Il eut un zèle incessant pour la propagation de la foi, une sollicitude infatigable pour le rétablissement de la discipline ecclésiastique, une vigilance assidue pour l’extirpation des erreurs, une bienfaisance inépuisable pour soulager les nécessités des indigents, un courage invincible pour défendre les droits du siège apostolique.
Sixième leçon. Le sultan des Turcs, Sélim, dont les succès avaient accru l’audace, ayant réuni une flotte nombreuse près des îles Cursolaires, fut vaincu, grâce à Pie V, et plus encore au moyen des prières adressées à Dieu qu’au moyen des armes. Ce Pontife connut cette victoire par une révélation divine à l’heure même où elle fut obtenue, et il l’annonça aux personnes qui se trouvaient avec lui. Il préparait une nouvelle expédition contre les Turcs lorsqu’il tomba gravement malade ; il supporta avec une grande patience de très cruelles douleurs, et étant arrivé à l’extrémité, reçut les sacrements selon l’usage, puis rendit son âme à Dieu dans une paix profonde, l’an mil cinq cent soixante-douze, âgé de soixante-huit ans, après avoir siégé six ans, trois mois et vingt-quatre jours. Son corps est l’objet d’une grande vénération de la part des fidèles dans la basilique de Sainte Marie-Majeure. Dieu opéra de nombreux miracles en faveur de ceux qui recouraient à l’intercession de Pie V, et ces prodiges ayant été prouvés juridiquement, il a été inscrit au nombre des Saints par le Souverain Pontife Clément XI.

Fontgombault et la messe
Download PDF

messeDans la dernière livraison de La Nef (n°259, Mai 2014), on peut lire une intéressante interview du Père Abbé de l’abbaye Notre-Dame de Fontgombault (Indre), Dom Jean Pateau. Il évoque notamment le Motu Proprio, la reprise de l’abbaye de Wisques ou encore l’invraisemblable affaire électorale qui a touché la commune de Fontgombault.

Extrait :

La Nef : L’abbaye de Fontgombault est la plus ancienne des fondations de Solesmes à avoir choisi de maintenir la forme extraordinaire du rite romain : pourquoi ce choix ?
Dom Pateau : La forme extraordinaire a été préférée et le demeure parce qu’elle nous semble particulièrement adaptée à la vie monastique. Soulignons deux points déterminants. Le caractère plus contemplatif de la célébration promeut la dimension verticale de la liturgie. Les moments de silence de l’offertoire et du canon propices à l’intériorité rentrent dans ce cadre. Bien que cela ne soit pas propre à cette forme, il faut ajouter sur ce point le fait de ne pas user habituellement de la concélébration et de dire la Messe « tournée vers Dieu ». En second lieu, ce qui pourrait paraître paradoxal, je relève la participation du corps, sollicité par tant de gestes : génuflexions, inclinations, signes de Croix. À partir de la consécration, ces gestes, accomplis sur les espèces du pain et du vin, ramènent l’attention du prêtre au Christ réellement présent sur l’autel. Dans la tradition monastique, le corps est associé largement à la prière. La vie du moine est une liturgie. À condition de donner à chacun des gestes précisés par le Ritus servandus son poids de sens spirituel, son orientation à Dieu, le corps dans la forme extraordinaire s’associe de manière particulièrement intense à l’esprit et à l’âme en incarnant la parole, en manifestant l’humilité de celui qui célèbre face au mystère du Dieu présent.

La Nef : Avec le recul du temps, comment analysez-vous la situation liturgique actuelle, notamment la cohabitation de deux formes au sein du même rite latin depuis Summorum Pontificum ?
Dom Pateau : Deux expressions viennent à l’esprit : action de grâces et espérance. Action de grâces parce que cette initiative de Benoît XVI a incontestablement contribué à pacifier la question liturgique. Quel succès pour le démon d’avoir mis la discorde précisément dans la célébration du sacrement de l’amour ! Aujourd’hui, les deux formes sont respectées et, dans des paroisses toujours plus nombreuses, se côtoient. Et pour l’avenir ? Beaucoup de jeunes prêtres attachés au lectionnaire de la forme ordinaire, qu’ils pratiquent habituellement, désirent une liturgie plus riche au plan des rites, associant davantage le corps à la célébration. Ne serait-il pas possible de proposer dans la forme ordinaire les prières de l’offertoire, de l’enrichir des génuflexions, des inclinations, des signes de croix de la forme extraordinaire ? Un rapprochement s’opérerait à peu de frais entre les deux formes répondant à un désir légitime et, par ailleurs, souhaité par Benoît XVI.

 

On peut lire l’intégralité de l’interview ici et trouver toutes les informations pour s’abonner à La Nef ici.

Chartres sonne !!
Download PDF

affiche2014_introLe 32ème Pèlerinage de Pentecôte se déroulera les 7, 8 et 9 juin prochain. Il a pour thème : “Au commencement, Dieu créa le Ciel et la Terre“.

Près de 10 000 pèlerins sont attendus venus de France essentiellement mais aussi d’Allemagne, des Etats-Unis, d’Angleterre, d’Irlande, du Canada, d’Espagne, de Suisse… réunis plus de 180 chapitres pour tous les âges. 

Les pèlerins vont relier comme chaque année Notre-Dame de Chartres depuis Notre-Dame de Paris soit près de 100 km.

Il est grand temps de s’inscrire ! (Tarifs réduit jusqu’au 10 mai)

Le chapitre non-marcheurs prend l’appellation d’Anges Gardiens… et permet à tous ceux qui sont loin ou qui ne peuvent marcher de s’associer à la prière des marcheurs (Inscriptions en ligne également).

 

Signalons aussi qu’il existe depuis plusieurs plusieurs mois un programme de formation en ligne avec des vidéos enregistrées afin de mieux préparer ce prochain Pèlerinage.

Traduire le site »