Brèves

Lille : des extrémistes homosexuels revendiquent leur action contre la statue de Jeanne d’Arc
Download PDF

Un collectif baptisé “UrbanPorn” a revendiqué la mise en scène obscène. Leur objectif était de[proposer] une lecture queer [sic] de la figure de Jeanne d’Arc comme alternative à celle communément répandue…” Et ce collectif de déséquilibrés de s’interroger sur la Pucelle : “Butch? Asexuelle? Pédé.e? Trans’? Gouine? Qui sait?!!”. Les extrémistes ont mis en ligne la vidéo ci-dessous :

Pour rappel, l’Egide, une structure régionale qui regroupe 24 associations “lesbiennes, gay, bi et trans” du Nord-Pas de Calais, déclarait il y a quelques jours soupçonner “une action menée par l’extrême-droite en vue de les discréditer”.

Arthur Leroy

Etats-Unis : les chrétiens de nouveau censurés
Download PDF

par une association sportive, cette fois-ci.

Le visuel censuré...La publicité montre un père tenant son jeune fils, disant : “Tout ce que je veux pour mon enfant est qu’il grandisse sachant comment faire le bien”.

Un slogan : “Célébrons la famille. Célébrons la vie.” (“Celebrate Family. Celebrate Life.”)

Vous n’allez pas le croire mais cette publicité de la puissante organisation nord-américaine pro-famille Focus on the Family, a été censurée par le site de la NCAA (National Collegiate Athletic Association) pour une simple raison : Focus on the Family défend le mariage naturel, croyant (et nous avec!) qu’il est l’union d’un homme et d’une femme.

La NCAA pas très… sport !

La NCAA semble être partisan d’une diversité… disons sélective, qui exclut de facto les chrétiens. L’association sportive a censuré la publicité après que des activistes homosexuels se soient plaints. Manifestement davantage choqués par cette belle publicité “sans message ni ordre du jour caché”, de l’aveu même des publicitaires qui l’ont produite, que par l’étalage d’obscénités qui parsèment chacun de leurs rassemblements festifs ou militants (gay-pride et autres kiss in…).

Regardez encore une fois le visuel et le message qu’il délivre. En s’en prenant à cette publicité, la NCAA a-t-elle perdu la tête ? Avec le nombre d’athlètes de la NCAA qui, chaque semaine, enfreignent la loi, il y avait de quoi imaginer qu’elle soutiendrait avec enthousiasme cette publicité qui invite les pères à être des modèles pour leurs fils et peut-être futurs athlètes…

La direction de la NCAA est-elle en train de nous dire qu’elle préfère fêter le divorce plutôt que les familles unies ? Célébrer la mort au lieu de la vie ? Que les pères n’ont pas à s’impliquer dans l’éducation de leurs fils ?

En fait, la direction de la NCAA a fini par avouer que “le message était bon” mais qu’elle le censurait parce qu’elle venait de Focus on the Family qui défend “la foi et la famille”.

Trop, c’est trop !

afaCette censure n’est pas la première. L’histoire montre qu’une vigoureuse mobilisation des chrétiens suffit souvent à empêcher que cela se reproduise, comme dans le cas du Super Bowl. L’American Family Association appelle ses sympathisants à dire leur mécontentement à la NCAA. L’organisation chrétienne a préparé un courriel (en anglais) de protestation (que vous pouvez personnaliser si vous le souhaitez). Nous invitons nos lecteurs à prendre 5 petites minutes pour soutenir nos amis américains dans leur combat pour la défense de la famille.

Arthur Leroy

C’est officiel : le Parlement européen est pro-avortement
Download PDF

La dernière session du Parlement européen, à Strasbourg, a été le théâtre d’un vote symbolique mais inquiétant pour l’avenir : la reconnaissance du “droit à l’avortement” par la majorité des députés (361 pour et 237 contre).

A l’origine du vote, un rapport sur l’égalité hommes-femmes rédigé par le socialiste belge Marc Tarabella. « Les femmes doivent avoir le contrôle de leurs droits sexuels et reproductifs, notamment grâce à un accès aisé à la contraception et à l’avortement », plaidait le paragraphe le plus militant du rapport.

Socialistes, libéraux et écologistes ont appuyé de façon quasi unanime la position de Marc Tarabella. Les conservateurs du Parti populaire européen s’y sont majoritairement opposé.

Arthur Leroy

Profanation de l’église de Morangis : l’AGRIF dépose une plainte
Download PDF

Bernard Antony, président de L’AGRIF (site) communique :

L'AGRIFSuite à la profanation et à la dévastation de l’église de Morangis dans l’Essonne, l’AGRIF a décidé de se porter partie civile et a chargé son avocat, Me Jérôme Triomphe, de déposer la plainte qui s’impose.

AL

Nantes : deux églises attaquées en quelques jours. Réagissons !
Download PDF

La basilique Saint Donatien et Saint Rogatien de Nantes (site de la paroisse) a été dégradée, probablement dans la nuit de vendredi à samedi. Les paroissiens ont découvert ce dimanche matin un tag “brûle ton église” sur la porte gauche et un tag “A” (le sigle anarchiste) sur celle de droite.

Une dégradation qui tombe quelques jours après celles déplorées à Saint Clément (où des statues à l’intérieur de l’église ont été renversées). On apprend par ailleurs que le curé de cette paroisse a refusé de déposer une plainte “pour ne pas faire trop de bruit” selon un paroissien.

Évidemment, aucune réaction des pouvoirs publics et rien dans les médias.

Mais la riposte s’organise ! Notre confrère “Le Zouave du Pape” appelle à écrire un courriel au maire de Nantes, Jean-Marc Ayrault ([email protected]) et à mettre en copie le Préfet de Loire-Atlantique, Jean Daubigny ([email protected]). Voici un mail type :

Monsieur le Maire,

Une fois de plus, la communauté chrétienne nantaise est victime de violentes attaques dans deux de ses Eglises. A St Clément il y a une semaine, des meubles religieux ont été détruits et une statue a été vandalisée. Ce week end, la Basilique St Donatien a été maculée de slogans provoquant à la haine anti-catholique et appelant à sa destruction.

Ces gestes inacceptables ont été commis dans votre juridiction, et ne font pour le moment l’objet d’aucune attention de votre part. Je me permets donc de vous rappeler les scandales de la dégradation de la mosquée du Tarn le 13 décembre 2009, et celle de tombes juives à Strasbourg le 27 Janvier 2010, à l’occasion desquels les responsables légaux n’ont pas manqué de témoigner de leur solidarité. Voici maintenant deux églises nantaises profanées ou recouvertes de graffitis exprimant toute la violence de la cathophobie qui nous oppresse actuellement.

Je refuse cette inacceptable marginalisation des catholiques, et tiens à vous exprimer mon indignation pour la manière dont est traitée la communauté chrétienne. Comptant sur une condamnation aussi prompte que déterminée de votre part, je vous prie de croire, Monsieur le Maire, en l’expression de ma haute considération.

XXXX

Arthur Leroy

Ile-de-France : la “liste chrétienne” à égalité avec Lutte ouvrière
Download PDF

Le JDD publie ce dimanche un sondage des intentions de vote des Franciliens pour les élections régionales à venir.

Au premier tour, l’UMP et ses alliés (Valérie Pécresse) sont crédités de 32% des suffrages contre 25% pour le PS et ses partenaires (Jean-Paul Huchon), 15% pour Europe Ecologie (Cécile Duflot), 7,5% pour le Front national (Marie-Christine Arnautu), 7% pour le Front de gauche (Patrick Le Hyaric), 5% pour le Modem (Alain Dolium), 3% pour le NPA (Olivier Besancenot), 2,5% pour Debout la République (Nicolas Dupont-Aignan), 2% pour l’Alliance écologiste indépendante (Jean Marc Governatori), 0,5% pour la liste chrétienne d’Axel de Boer, à égalité avec Lutte ouvrière (Sophie Robin).

Un score encourageant quand on connaît les moyens des micro-formations Solidarité France et AMEN (Arrêtons le Massacre des Enfants à Naître) à l’origine de cette “liste chrétienne”. Un nom pareil, un programme authentiquement inspiré de la doctrine sociale de l’Église et qui ne s’en cache pas, plus la publicité faite par les adversaires et la “liste chrétienne” pourrait créer la surprise au premier tour, toute proportion gardée.

Au second tour, Jean-Paul Huchon l’emporterait haut la main avec 55% des voix contre 45% pour Valérie Pécresse. Dommage que l’écart ne soit pas plus faible, il permettrait à la liste chrétienne de négocier avec l’une ou l’autre liste un soutien pour le second tour contre un ou deux engagements fermes. Par exemple, l’arrêt des subventions de la région au planning familial ou des subventions aux associations d’aides aux femmes enceintes en difficulté matérielle ou psychologique.

Arthur Leroy

Vivez votre carême au rythme des moines de Sainte Marie de la Garde
Download PDF

à l’aide de ce widget qui se propose de carillonner doucement (un mode silencieux est prévu) aux laudes, sexte et vêpres :

Widget

Rassemblement contre les massacres de chrétiens d’Irak
Download PDF

[Communiqué]

Hier, il y a eu encore des assassinats ciblés de chrétiens irakiens à Mossoul, dont la famille d’un prêtre, son père et ses 2 frères. Sa mère et ses soeurs ont été agressées.

Ce crime fait monter le chiffre des chrétiens assassinés uniquement à Mossoul au nombre de 8 depuis le début de la semaine.

Depuis 2003, les chrétiens d’Irak vivent dans la terreur sans que le gouvernement irakien ni les forces d’occupation ne veuillent leur garantir un minimum de sécurité et de dignité.

C’est pourquoi, l’Association d’Entraide aux Minorités d’Orient (AEMO) vous invite à leur manifester votre soutien et votre solidarité en participant au rassemblement publique autorisé par la préfecture de police de Paris.

Lundi 1er mars
17h
Place du Trocadéro
Esplanade des Droits de l’Homme
Métro Trocadéro (lignes 6 et 9)

L’AEMO compte sur vous !

Arthur Leroy

Cathophobie sur Facebook : l’évêque, on le crucifie ou on le viole ?
Download PDF

[Une information de Novopress France.]

En ouverture de la page Facebook, une photo d’évêque. Pas un évêque virtuel, un vrai. En fonctions. Mgr Hervé Giraud, évêque de Soissons, Laon et Saint-Quentin depuis 2008 et président de la Commission épiscopale pour les ministres ordonnés et les laïcs en mission ecclésiale. Au passage, il est titulaire d’un DEA de théologie morale à l’Institut catholique de Paris. Nom de cette page Facebook : « Courir nu dans une église en poursuivant l’évêque. » A ce jour, le groupe compte près de 12 000 « fans ». Pour être précis : 11 936. Tous morts de rire.

ktophobie1

Le 18 février, l’un d’eux lance une discussion : « Qu’est-ce qu’on en fait une fois qu’on l’a attrapé ? » Une minute après, la première réponse fuse : « On le crucifie la tête en bas en lui chatouillant les couilles avec un foetus mort. » Mgr Giraud est membre de la commission d’éthique de l’Association française pour le dépistage et la prévention des handicaps de l’enfant à Paris (1991-1994). Un autre internaute bondit : « On le viole, et le force à écrire “Fuck Of my Lord“ sur le mur de l’église. » Puis un troisième : « On l’attache à une chaise puis on apporte une bonne sœur et on baisse la culotte de la bonne sœur devant lui et la c’est le drame 🙂 » Et un quatrième : « On lui montre une vidéo de Michael Jackson avec des enfants pour le rendre jaloux. » Et ainsi de suite. Le reste est pire.

ktophobie2

Un autre groupe, tout aussi crétin, s’est créé sur Facebook : « Courir nu dans une mosquée en poursuivant l’imam ». Celui-ci ne compte que 72 membres. Et les commentaires ne relèvent pas de la même approche. L’un s’insurge contre ce groupe « irrespectueux ». Un autre écrit : « Vous vous rendez compte que ce que vous dites est non seulement une insulte à l’Islam mais aussi une insulte à la laicité […] Se moquer de quelqu’un à cause de ses convictions religieuses c’est comme se moquer de quelqu’un à causes de ses préférences sexuelles. »

>>> Apportons notre soutien à Mgr Giraud ! <<<

AL

Propagande homo à l’école : le Collectif pour l’enfant écrit de nouveau à Luc Chatel
Download PDF

Le Collectif pour l'enfant regroupe plus de 70 associations de défense de la familleMonsieur le Ministre,

Nous vous avons adressé un courrier le 25 janvier dernier afin de vous faire part de notre grande inquiétude concernant le projet de diffusion du film « Le baiser de la lune » auprès des élèves de CM1 et CM2. Cette lettre était signée par les présidents des 71 associations composant le Collectif pour l’enfant, réparties sur la France entière.

Devant l’ampleur de la polémique suscitée par ce projet, vous avez précisé que ce film était “une initiative privée » et non « une initiative du ministère de l’Education nationale, elle n’est pas financée par le ministère” et que ce court-métrage n’avait “pas vocation à être projeté en primaire”.

Nous nous sommes alors félicités de votre réaction.

Cependant, le compte-rendu d’un rendez-vous que vous avez accordé à un certain nombre d’associations favorables à la diffusion de ce film nous laisse perplexes quant à vos intentions réelles. Relatant  l’entretien qu’il a eu avec vous, Philippe Castel, porte-parole de l’Inter-LGBT, a raconté (dépêche AFP du 16 février) : « Nous lui avons demandé de nous rassurer sur le fait que les enseignants qui en feraient usage ne seraient pas sanctionnés. Le ministre nous a répondu qu’ils avaient la liberté pédagogique ». « La prudence du Ministre s’explique par « la période pré-électorale » où il « ne veut pas se mettre à dos un électorat conservateur » conclut-il.

Ces propos nous paraissent pour le moins ambigus et nous souhaiterions avoir des éclaircissements sur cette entrevue.

Nous sommes dans l’attente d’une réponse précise de votre part.

En vous remerciant par avance, nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, à l’assurance de notre haute considération.

Béatrice Bourges
Porte-parole du Collectif pour l’enfant

“La crise de conscience bioéthique”
Download PDF

C’est le titre du dossier de la revue Permanences de janvier-février 2010 dont voici le sommaire :

"Permanences" n°468-469Editorial

Splendeur originelle

Evénement

Retour sur l’affaire Pie XII ; ils instrumentalisent même la Shoah !

Actualité

Ce que cache la burqa

Dossier : la crise de conscience bioéthique

Qu’est-ce que la bioéthique

Cette science que l’idéologie ne veut pas connaître

Les lois de bioéthique et l’eugénisme

Indisponibilité du corps humain

Les cellules souches et le sang de cordon

Réconcilier la science et l’éthique, la révolution des iPS

Révision de la loi de bioéthique : les rapports préparatoires

Un débat anthropologique

La dignité de la personne humaine

Culture

Nascituri te salutant

Regards sur le Moyen-Age

Chroniques

De la manif à l’action, du témoignage à l’offensive

Un humanisme sans Dieu est-il possible ?

La révolution de la pauvreté

Permanences ? / Commander un n° / S’abonner

Facebook et les catholiques
Download PDF

Mon confrère d’e-deo, Thibaud Coupry, signe ce billet dans le dernier Permanences :

“Facebook aura révolutionné Internet. Et pas seulement pour avoir initié l’Hyper-PHP, comme on l’entend depuis quelques jours. Pépite du « Web 2.0 » aux 350 millions d’utilisateurs dans le monde (dont le temps d’utilisation est en moyenne de 55 minutes par jour !), l’entreprise de Palo Alto (Californie) a réussi le tour de force de faire travailler à la réactualisation de ses pages, donc au renouvellement de son audience, 35 millions de bénévoles chaque jour : vous , moi qui réactualisons de temps en temps ou très régulièrement notre « statut », partageons nos coups de cœurs et nos coups de gueule avec nos contacts, etc.

Mais Facebook nous intéresse ici pour tout autre chose : le fait, notamment, d’avoir révolutionné le militantisme des jeunes chrétien(ne)s. Le tournant a été pris il y a un an, en pleine polémique politico-médiatique autour des propos de notre Saint-Père. Une ambiance qui commençait « à poser un vrai problème » à beaucoup de catholiques.

facebookDécidés à s’afficher sans complexe AVEC le pape Benoît XVI, à faire bloc contre le rouleau compresseur « merdiatique », ils ont été à l’origine de groupes Facebook comme « Act Hope » ou « Touche pas à mon pape ! » et fait le plein de membres. Avant que naissent des pages Internet issues de ces groupes. Bis repetita contre le Hellfest en juin 2009 ou en janvier 2010 contre la campagne d’affichage du Planning « familial » dans le métro parisien financé par la région Ile-de-France. Et puis ?, me direz-vous, un tantinet déçus par ce militantisme 2.0 au coin du feu et en apparence pas franchement exigeant. Sachez tout d’abord que ces groupes servent tout d’abord à faire prendre conscience à ceux qui les rejoignent en un clic, qu’ils ne sont pas les seuls à penser ce qu’ils pensent. A l’adolescence, c’est très important. Surtout quand on vit dans le Limousin et qu’on ne connaît pas de catholiques de son âge. En plus de décomplexer ceux qui en font partie, les groupes  permettent à leurs créateurs d’envoyer un message à tous les membres – volontaires donc motivés, en un clic. Il peut alors être question de prendre son téléphone ou son clavier pour protester, féliciter ou remercier puis échanger sur le « wall » du groupe (où il est possible de laisser des messages). Ou de se rassembler, comme dans le cas du Benoîthon® organisé il y a un an par l’humoriste catholique Frigide Barjot. Bref, de se reconnecter au réel pour défendre la Vérité et le bon sens populaire, celui justement du pays réel, face aux idéologues de tous poils.”

AL

Les Dégénérés Non-Fumeurs se lancent dans la pédopornographie
Download PDF

L’association Droits des Non-Fumeurs (dont le site semble saturé à l’heure où nous rédigeons cette brève) a lancé une campagne d’affichage contre le tabagisme des jeunes dont le caractère pédopornographique le dispute à l’indécence.

DNF revendique sa volonté de choquer, comme l’explique Gérard Audureau, président de l’association :

C’est aux jeunes que s’adresse cette publicité. Un poumon qui est en train de se dégrader, ça ne leur parle pas. Utiliser l’acte sexuel est un moyen de retenir leur attention. A partir de ce moment là, ils ont un regard attentif au message qu’on veut leur faire passer, et c’est ça l’essentiel. On ne fait pas passer ce message pour les gens beaucoup plus âgés, qui voient un vieux relent de judéo-christianisme d’acte absolument répréhensible.

Les affiches, que nous ne reproduirons pas ici pour ne pas faire le jeu de cette association, seront notamment placardées dans «les lieux de sortie des jeunes».

Autant dire qu’il est du devoir des chrétiens et des personnes de bonne volonté qui œuvrent pour le Bien commun d’arracher ces affiches s’ils les voient.

Dieu merci, la secrétaire d’Etat à la famille Nadine Morano semble décidée à la faire interdire pour “outrage public à la pudeur”.

Elle s’est insurgée sur RMC :

Cette suggestion me semble intolérable. On peut choquer sur le tabac, cela ne me dérange pas, mais il y a d’autres campagnes à faire que cela. Il y a d’autre moyens pour expliquer aux jeunes que la cigarette rend dépendant, au moment où on lutte contre la pédopornographie.

Arthur Leroy

Déferlante pro-mort à l’Assemblée nationale
Download PDF

Selon e-deo, 462 députés ont voté pour la résolution pro-mort du PS, (seulement!) 7 contre et 2 se sont abstenus.

AL

Propagande homosexuelle : ni au primaire, ni au collège, ni au lycée !
Download PDF

4V_logo[L’hebdomadaire de droite libérale Les 4 Vérités (site) communique.]

Peut-être avons-nous remercié trop tôt Luc Chatel, dans l’avant-dernière livraison de la lettre d’information des 4 Vérités, d’avoir fait droit à la demande des parents d’élèves du primaire qui ne souhaitent pas que « Le Baiser de la lune »soit diffusé dans les classes de CM1 et de CM2. S’il faut en croire les associations « LGBT » (Lesbiennes, gays, bi et transsexuels), le ministre tient un double langage. D’un côté il rassure les parents ; de l’autre, il encourage les enseignants à ne pas tenir compte de ses propres décisions.

Le ministre de l’Education nationale avait déclaré, le 3 février sur RMC, que le film d’animation prétendument « pédagogique » qui fait la promotion de l’homosexualité n’avait « pas vocation à être diffusé en primaire à l’école ». Nous nous en étions réjouis, en dépit du pas de deux accompli par Luc Chatel, qui annonçait qu’en revanche le court-métrage serait visionné par les élèves des collèges et lycées. Mais le ministre est depuis revenu sur la légère concession qu’il avait faite au bon sens en jugeant « prématurée »sa présentation aux élèves du primaire.

Recevant le 15 février les représentants du « Collectif Education contre les LGBTphobies en milieu scolaire » (sic !) et de plusieurs associations « Inter-LGBT », Luc Chatel leur aurait assuré que les enseignants du primaire qui utiliseraient le film ne seraient pas sanctionnés, et « qu’ils avaient “la liberté pédagogique“», a raconté Philippe Castel, porte-parole de l’Inter-LGBT.

Toujours selon ce dernier, la «prudence» du ministre s’expliquerait par « la période pré-électorale », qui l’incite à ne pas « se mettre à dos un électorat conservateur ».

Si Philippe Castel dit vrai, la duplicité du ministre de l’Education est une insulte intolérable faite à cet électorat « conservateur », auquel le président de la République doit son élection, et Luc Chatel son ministère.

Une telle attitude aurait des effets immédiats lors des élections régionales – sans préjuger des conséquences à plus long terme de cette politique, en 2012.

Nous demandons donc au ministre de l’Education nationale de démentir explicitement et officiellement les affirmations du porte parole de l’Inter-LGBT (Lesbiennes-gays-bi et transsexuels).

Nous lui demandons en outre de renoncer officiellement à faire projeter Le Baiser de la lune dans les lycées et collèges, un collégien de sixième n’étant pas mieux disposé à visionner un tel film qu’un élève de CM2, et l’éducation affective relevant de la responsabilité des familles et non pas de la mission de l’Education nationale.

A cette fin, nous invitons nos lecteurs à signer notre deuxième Pétition nationale à Luc Chatel contre la diffusion du Baiser de la Lune dans les écoles primaires, les collèges et les lycées.

SIGNER LA PETITION MAINTENANT !

La propagande homosexuelle dès la maternelle ?
Download PDF

Gaël Pasquier y est favorable et ose l’écrire dans Le Monde.

(…) Un petit garçon ne fera pas nécessairement sa vie d’adulte avec une femme, une petite fille n’est pas tenue d’espérer un prince charmant. Pourtant les histoires racontées en classe envisagent rarement d’autres possibles. Diversifier les représentations que l’on propose aux élèves est donc (…) primordial.

De la théorie à la pratique, il n’y a qu’un pas.

Gaël Pasquier est directeur de l’école maternelle Romain Rolland à Fontenay-sous-Bois (94) dans l’Académie de Créteil. L’homme qui se présente comme “doctorant en sciences de l’éducation” semble très au fait du “cinéma militant” homosexuel (voir cet article paru en 2004 dans un supplément de L’Humanité). Il est aussi un adepte forcené de la théorie du genre. Par exemple, il écrit “jeunes homosexuel-le-s” dans sa tribune du Monde au lieu de “jeunes homosexuels”. Les écoliers de Romain Rolland apprennent-ils qu’en français, au pluriel, le masculin l’emporte sur le féminin ? Ou sont-ils formés à parler comme des militants “gay” ou du NPA ? La question mérite d’être posée.

Quant aux parents des écoliers de Romain Rolland, pas sûr qu’ils sachent qui est le directeur de l’école maternelle de leurs enfants. Faisons confiance aux moteurs de recherche sur Internet pour pallier cette lacune dans les prochains jours…

Arthur Leroy

“Mariage” gay : la justice de D.C. refuse que les citoyens s’expriment
Download PDF

On la comprend : à chaque fois qu’on leur a demandé leur avis, le lobby homo a été battu par les défenseurs de la famille, y compris dans les Etats réputés libéraux (Maine, Californie).

Washington D.C., Etats-Unis – Vendredi, une nouvelle audience se tenait dans le district de Columbia pour savoir si les citoyens pourront voter sur la question des parodies homosexuelles de mariage.

L’année dernière, le conseil du district avait approuvé le “mariage” homosexuel dans une ordonnance qui prendra effet le mois prochain (en mars). Mais un groupe de citoyens a pétitionné pour que cette question fasse l’objet d’une consultation populaire. Le bureau des élections du district de Columbia leur a refusé ce droit, expliquant que poser cette question aux citoyens violerait les lois anti-discriminations du territoire.

nimocksL’avocat de l’Alliance Defense Fund (site), Austin R. Nimocks, était présent au verdict. Le juge nous a donné une décision préliminaire qu’il confirmera par écrit, refusant notre requête, nous refusant la possibilité de bloquer l’entrée en vigueur de la législation permettant les parodies homosexuelles de mariage en attendant que les citoyens donnent leur avis dessus. résume-t-il.

Selon Me Nimocks, la cour a violé les principes qui sont supposés régir le fonctionnement de D.C.. Dans le district, le gouvernement doit être du peuple, par le peuple et pour le peuple, comme partout aux Etats-Unis, tout spécialement quand vous disposez des droits d’initiative populaire et de référendum, lorsque les citoyens ont le droit de faire les lois et d’avoir le dernier mot sur les lois votées par le conseil.”

Selon l’avocat, ce refus d’accorder aux citoyens de D.C. les droits qui sont les leurs ne repose sur aucune base légale. La décision devrait rapidement faire l’objet d’un appel.

Arthur Leroy

Le concubinage : un désastre pour les enfants, un gouffre pour la société
Download PDF

Royaume-Uni. Les parents mariés sont dix fois plus susceptibles de rester ensemble que les parents concubins, c’est la conclusion d’une étude commandée par le think-tank chrétien “Jubilee Centre” (Wiki). Selon cette étude, les couples vivant en concubinage sont aujourd’hui moins stables qu’il y a dix-huit ans.

En 1992, 70% des couples qui avaient des enfants après leur mariage restaient ensemble au moins jusqu’au 16ème anniversaire de leur(s) rejeton(s). En 2006, ils sont 75% (+5 points), ce qui montre, commente le Daily Mail, que le mariage est devenu un cadre familial plus stable pour les plus jeunes. Qui ont bien besoin de cette stabilité dans un monde sans repère.

Cependant, seulement 36% des parents concubins vivaient encore ensemble au 16ème anniversaire de leur(s) enfant(s) en 1992. En 2006, c’est encore pire : ils ne sont plus que 7% !

Restent les couples qui vivaient ensemble quand leur(s) enfant(s) sont nés mais qui se sont mariés par la suite. 3 couples avec enfant(s) sur 5 qui cohabitent décident en effet de se marier. Seulement 17% d’entre eux vivent toujours ensemble quand leur(s) enfant(s) fête(nt) son/leur 16ème anniversaire.

L’étude intitulée Cohabitation in the 21st Century évalue également le coût pour la société de ces ruptures à 41,7 milliards de livres, soit l’équivalent de 1 350 livres par contribuable et par an.

Un coût qui devrait augmenter “significativement” dans les 25 prochaines années. On compte aujourd’hui en Angletterre et aux Pays de Galle 2,25 millions de couples de concubins. Dans 20 ans, ils devraient être 3,7 millions.

L’étude dépeint l’état déplorable de la société anglaise : 5,3% des couples de concubins seulement sont constitués depuis 10 ans ou plus.

L’étude montre également que la cohabitation avant le mariage ne le renforce pas ni ne réduit les chances de divorce comme le dit la légende. Au contraire ! Les couples mariés qui ont vécu ensemble avant de s’unir devant Dieu ou M. le maire sont 60% plus susceptibles de divorcer que ceux qui n’ont pas vécu ensemble avant. Le Dr John Hayward, directeur du Jubilee Centre, commente pour sa part : “Tout suggère que les familles avec un père et une mère biologiques mariés qui n’ont pas vécu ensemble avant de se marier fournissent le meilleur environnement aux deux comme aux enfants.”

Et tant pis si ça n’est pas politiquement correct… Mais alors, qu’attendent les gouvernement d’Europe de l’Ouest pour cesser d’encourager le concubinage ou ses formes dérivées (PaCS) comme ils le font actuellement en calquant son régime (notamment fiscal) sur celui du mariage sous prétexte de s’adapter à une société… “dépressive” (Mgr Tony Anatrella) ?

Arthur Leroy

Le Forum catholique fête ses 10 ans
Download PDF

Son fondateur, Xavier Arnaud, répond aux questions de Monde et Vie.

AL

Les religions libérales vont-elles disparaître ?
Download PDF

C’est la question que pose Bill Donohue, le président de la Catholic League après la sortie de l’édition 2010 du Yearbook of American & Canadian Churches qui confirme une tendance lourde observée depuis plusieurs décennies : plus la religion est conservatrice sur le plan des moeurs, plus elle progresse (ou moins elle perd de croyants), plus celle-ci est libérale et plus elle décline.

Les grands gagnants restent l’Église catholique romaine (+1,5% en 2009), les Mormons (qui se déclarent Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, +1,7%) violemment vilipendés par les lobbies gays pour leur participation très active à la campagne en faveur de la Prop 8 en Californie qui a permis d’interdire les parodies homosexuelles de mariage. Sans oublier les Assemblées de Dieu, un groupe pentecôtiste également en forte croissance (+1,3%). Les catholiques sont désormais 68 millions aux Etats-Unis, de loin la première confession du pays. Les grands perdants sont, comme d’habitude, les dénominations protestantes historiques (et libérales).

Plus les religions cherchent à être de leur époque et moins elles répondent aux besoin des hommes de cette époque. “C’est une bonne nouvelle pour les traditionalistes” constate Bill Donohue.

Arthur Leroy

Elton John s’en prend au Christ
Download PDF

Etats-Unis. Dans Parade magazine, Elton John (Wikia déclaré que Notre Seigneur Jésus Christ était… “gay”.

“Je pense que Jésus était un homme gay compatissant et super-intelligent” déclare le plus sérieusement du monde l’auteur compositeur. Homosexuel militant, il réclamait en novembre 2006 l’interdiction “de la religion” coupable selon lui d’homophobie et en novembre 2007 exigeait dans The Sun qu’Internet, (une “aberration”), soit fermé définitivement… Bref, vous voyez le niveau !

Le président de la Catholic League (site) Bill Donohue a immédiatement réagi :  Jésus était certainement compatissant, mais dire qu’il était “super-intelligent”, c’est comparer le fils de Dieu à un talentueux candidat d’un jeu télévisé. Plus sérieusement, traiter Jésus d’homosexuel, c’est l’étiqueter comme un déviant sexuel. Et de se demander si l’ignorance de John dépasse son intolérance ou… le contraire.

Arthur Leroy

Robert Ménard persiste et signe
Download PDF

menardLundi soir à 18h40 dans l’émission “Morandini!” (Direct 8), l’animateur du même nom a reçu l’ancien secrétaire général de l’association Reporters sans frontières Robert Ménard et lui a demandé de répondre aux accusations d’homophobie qui ont suivi sa déclaration relative au film de propagande homosexuelle “Le Baiser de la lune”. C’était il y a une semaine dans l’émission “Cactus” sur Paris Première :

Moi je n’ai aucune envie que mes enfants voient ça. Moi j’ai envie que mes enfants aient une sexualité hétérosexuelle, je n’ai pas envie d’autre chose. Moi, ma petite fille, je n’ai pas envie qu’elle soit confrontée tout de suite à ce genre de questions. Elle aura bien le temps de le faire et, quand je vois les réactions des syndicats d’enseignants qui hurlent une fois de plus, je dis que j’en ai marre des syndicats d’enseignants qui, dès que l’on dit ce que je viens de dire, vous traitent d’homophobe et de réactionnaire!”

Face à une militante homosexuelle et à Jean-Marc Morandini, Robert Ménard a réagit :

“Je ne comprends pas l’objet de la polémique. Qu’on vienne me donner des leçons est odieux ! Mais enfin, ça ne va pas bienJe redis que je préfère avoir des enfants hétérosexuels car c’est plus facile dans notre société. C’est tout. C’est plus simple. Je ne fais pas de mea culpa sur le fond ni sur la forme. Je ne supporte pas d’être traité d’homophobe. Mais je ne présente pas d’excuses, j’en ai marre de cette société où dès qu’on dit quelque chose, on doit s’excuser. Chacun a son avis. Je pense que la communauté homosexuelle saute sur le moindre propos pour lancer des accusations. J’assume tout ce que j’ai dit. Et non, pas d’excuses!”

Arthur Leroy

Le malthusianisme enseigné à l’école de la république !
Download PDF

L’article L312-14 du Code de l’Éducation (version consolidée du 13 février 2010) dispose que :

L’enseignement des problèmes démographiques, sous leur aspect statistique et dans leurs rapports avec les questions morales et familiales, est obligatoire et est inclus dans les programmes d’enseignement des premier et second degrés.

Arthur Leroy

Traduire le site »