Revue de presse

Un nouveau film sur l’Abbaye Notre-Dame de Fontgombault
Download PDF
Un nouveau documentaire sur l’Abbaye bénédictine Notre-Dame de Fontgombault vient d’être publié.

FonsAmorisFONS AMORIS – Les moines de Fontgombault

« Mystère que toutes ces vies cachées au long des siècles, consumées derrière des murs. Mystère insondable et qui, pourtant, à travers les interrogations qu’il éveille au cœur des hommes du monde, peut conduire chacun, selon des voies diverses, aux portes d’un Mystère plus grand encore, celui devant qui seul le Silence est éloquent… »

Ces mots introduisent ce documentaire consacré à l’Abbaye Notre-Dame de Fontgombault, monastère bénédictin français de la Congrégation de Solesmes.

Fontgombault dont la devise “Fons Amoris” signifie “Fontaine d’Amour” semble un lieu préservé des outrages du temps, un lieu ancré dans l’histoire par le témoignage qu’il apporte d’une tradition vivante enracinée dans le Christ mort et ressuscité pour tous les hommes.

Paul Valéry écrivait : « Il faudra bientôt construire des cloîtres rigoureusement isolés où ni les ondes ni les feuilles n’entreront ; dans lesquels l’ignorance de toute politique sera préservée et cultivée, on y méprisera la vitesse, le nombre, les effets de masse, de surprises, de contraste, de répétition, de nouveauté, de crédulité. C’est là qu’à certains jours, on ira à travers des grilles considérer quelques spécimens d’hommes libres. »

Forte interpellation pour le monde que cet appel à une vie aussi radicale, austère, mais source de joie, de paix et de liberté intérieure.

Pourquoi un tel choix ou plutôt pour Qui ? Difficile de tout dire ou tout montrer puisque l’essentiel est affaire de foi…

Le commander

Reportage sur la construction de l’église conventuelle de la Fraternité Saint-Vincent Ferrier
Download PDF

ITélé, la chaine d’information en continu, a passé un bref reportage sur la construction de l’église conventuelle de la Fraternité Saint-Vincent Ferrier : “Les 23 religieux de la Fraternité Saint-Vincent-Ferrier n’ont pas de toit au-dessus de l’église : il manque 350 000 euros pour boucler le budget. Une opération communication a été lancée, notamment sur leur site internet, afin de réunir les fidèles autour du projet“.

On pourra également lire l’article de Ouest-France.
Soutenir le projet

La messe dans la forme extraordinaire à Angoulême
Download PDF

angoulemeNotre confrère Le Salon Beige transmet le communiqué du diocèse d’Angoulême

Une messe dans la forme extraordinaire sera célébrée un dimanche par mois à 10h00 à l’église Notre-Dame d’Obézine à Angoulême. Prochaines messes le 15 janvier, le 26 février et le 19 mars.

Il n’y avait pas d’application du Motu Proprio dans ce diocèse, malgré quelques tentatives après 2007 et une certaine réticence du diocèse.

A ce jour (source AMDG), 6 diocèses (Amiens, Cambrai, Châlons, Langres, Mende et Viviers) n’ont pas de messes dans la forme extraordinaire en application du Motu Proprio et 7 départements (Ardèche, Ardennes, Creuse, Lozère, Haute-Marne, Haute-Saône, Somme).

Et 40 ans aussi pour le district de France (de la Fraternité Saint-Pie X)
Download PDF

Le district de France de la Fraternité Saint-Pie X fêtait en 2016 son 40è anniversaire. A cette occasion, l’abbé Christian Bouchacourt, supérieur de District, revient sur cet anniversaire… et sur les développement de l’apostolat de la FSSPX en France.

Extrait de la Porte Latine

fr_christian_bouchacourt225

Pourriez-vous nous présenter le district en quelques mots ?
C’est comme un magnifique navire, qui va au grand large, à la conquête des âmes, pour les donner à Dieu. D’ardents soldats travaillent sur le pont. Il compte environ 160 prêtres, un peu plus de 30 frères. Nos frères sont les auxiliaires des prêtres et travaillent avec une générosité admirable. Le district est aussi riche d’une quinzaine d’oblates qui aident nos prêtres dans la discrétion. Et puis voici la cohorte des membres du Tiers-Ordre, qui sont environ 600. Ces fidèles vivent dans le monde mais prient pour nos prêtres, offrent leur vie, leurs devoirs d’État pour la sanctification de leurs pasteurs. Ils participent aux biens spirituels de notre famille.

Les premières associées du district, ce sont les Soeurs de la Fraternité qui sont attachées à nos prieurés, à nos écoles, à nos maisons en général. Cette congrégation représente une magnifique aide pour nos prêtres. Elles sont un peu l’âme de nos établissements, elles prient pour nous, participent à notre apostolat, nous soulagent des tâches matérielles aussi.

Parmi les communautés religieuses distinctes de la Fraternité proprement dites mais qui sont nos amies, je veux citer en particulier les communautés contemplatives ou semi-contemplatives. Elles ont un rôle capital mais caché. Monseigneur Lefebvre, partout où il a été évêque « ordinaire », a voulu des communautés contemplatives pour attirer les grâces sur son diocèse. Au risque d’en oublier, je citerais les carmélites, les clarisses, les dominicaines contemplatives, les bénédictines, et aussi le Trévoux.

Et je ne parle pas des autres communautés : communautés religieuses féminines actives (dominicaines enseignantes, Soeurs de Saint-Jean-Baptiste dites « du Rafflay », religieuses de Mérigny) et les communautés masculines qui marchent dans le même sens que nous, à Morgon, Bellaigue, Mérigny, Caussade, et celles que, peut-être, hélas j’oublie.

Il y a aussi les oeuvres pour les fidèles ?

Effectivement, il ne faut pas oublier les multiples oeuvres apostoliques qui se développent dans le district (Croisade Eucharistique, scouts, MJCF, confréries, conférence de Saint-Vincent-de-Paul, Milice de Marie, Milice de l’Immaculée…)

On peut mentionner aussi les grands rendez-vous annuels de notre district. Ils sont des occasions d’apostolat, mais manifestent aussi la vitalité du tissu qui se reconstruit ainsi peu à peu. Citons le pèlerinage de Chartres à Paris, qui est vraiment un pèlerinage de sacrifice et, par ce biais-là, le Ciel a accordé de nombreuses grâces à notre district. Le pèlerinage de Lourdes est l’occasion d’une grande ferveur, et la sainte Vierge voit y affluer nos malades, nos familles, et guérit les plaies de nos âmes. L’Université d’été forme de son côté les intelligences et fortifie les volontés pour former des âmes apostoliques et reconquérir le terrain.

C’est finalement tout une petite chrétienté qui se reconstruit.

Cette reconstruction est aussi matérielle ?

Grâce à la générosité des catholiques de Tradition, la Fraternité a eu les moyens de s’étendre et de multiplier les acquisitions. On compte aujourd’hui en France 36 prieurés, 34 écoles, 13 aumôneries de maisons religieuses, 5 maisons de retraites spirituelles, un institut universitaire et une maison pour nos anciens, le Brémien-Notre-Dame.

Dans le passé, les églises et les paroisses furent construites grâce à la générosité des catholiques. Il en est de même aujourd’hui. Tout s’est édifié grâce à la Providence, et à la générosité des fidèles. Leur charité est parfois anonyme.

Photos: Messe de la Nativité à Hong-Kong
Download PDF

Notre confrère New Liturgical Movement collecte régulièrement des photos de messes célébrées pour les grandes fêtes liturgiques dans de nombreuses villes du monde (la plus part du temps dans la forme extraordinaire du rite romain).

Pour la fête de la Nativité, on peut notamment trouver des photos de la messe célébrée par le cardinal Zen, archevêque émérite d’Hong-Kong, à l’église Notre-Dame, Secours des Chrétiens. Le cardinal Zen fait parti des célébrants réguliers de la messe dans la forme extraordinaire à Hong-Kong, messe qu’il avait autorisé et encouragé lorsqu’il était archevêque titulaire du diocèse.

20161225_cardinalzen-pontificalhighmass_099_result 20161225_cardinalzen-pontificalhighmass_159_result 20161225_cardinalzen-pontificalhighmass_214_resultTrès Bonne et Sainte Année à nos lecteurs ! En cette année 2017, nous fêterons le 10è anniversaire du Motu Proprio Summorum Pontificum. Nous aurons l’occasion de vous proposer un ‘tour du monde’ de l’application du Motu Proprio. Très belle année à tous. SP

Ordinations à la Fraternité Saint-Pie X
Download PDF

Samedi 17 décembre 2016, Mgr Bernard Fellay, Supérieur Général de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X, a ordonné 5 diacres et 1 prêtre du séminaire de La Reja en Argentine. On compte parmi les nouveaux diacres 3 Brésiliens, 1 Mexicain et 1 Argentin.

 lareja_ordinations_2016_12_04 lareja_ordinations_2016_12_05lareja_ordinations_2016_12_14L’abbé Flavio De Morais, brésilien, est le 23ème prêtre ordonné en 2016 pour la Fraternité Saint-Pie X.

Autres photos

Bénédictins de Nursie
Download PDF

Les Bénédictins de Nursie ont publié leur calendrier 2017, qui n’est publié que sous forme électronique cette année, en raison des nombreux difficultés matérielles rencontrées par la communauté suite aux tremblements de terre depuis août dernier.

benedictinsnurciaSoutenez les bénédictins et leur travaux de reconstruction

Télécharger le calendrier

 

Publication de l’Ordo liturgique 2017
Download PDF

Dans un message, la Commission Pontificale Ecclesia Dei nous a informé de la publication de l’ordo liturgique dans la forme extraordinaire du rite romain pour l’année 2017 par la Librairie Vaticane.

La Commission pontificale Ecclesia Dei informe qu’on peut trouver en librairie l’ORDO DIVINI OFFICII RECITANDI SACRIQUE PERAGENDI SECUNDUM ANTIQUAM VEL EXTRAORDINARIAM RITUS ROMANI FORMAM PRO ANNO DOMINI 2017, édité par ses soins et publié par la Librairie Editrice Vaticane (LEV).

Les exemplaires de cet ordo peuvent être commandés directement à la Librairie Editrice Vaticane (00120 Cité du Vatican).

Avec ses sentiments les meilleurs

Le Secrétariat de la Commission pontificale Ecclesia Dei

Pèlerinage Summorum Pontificum à Rome (4è jour)
Download PDF

Ce dimanche matin, le 5è Pèlerinage Summorum Pontificum à Rome se clôturait par une messe de Mgr Sample, à l’église de la Trinité des Pèlerins, paroisse personnelle de Rome dont la Fraternité Saint-Pierre a la charge. La terre qui a déjà bien perturbé le programme du Pèlerinage avec l’annulation pour la plus des pèlerins du déplacement à Nursie jeudi a encore tremblé et la secousse a été fortement ressentie à Rome, ce qui n’a toutefois pas perturbé la messe de ce dimanche et l’assistance toujours nombreuses. Coetus Internationalis Summorum Pontificum a déjà annoncé que le prochain pèlerinage aura lieu entre le 14 et 17 septembre à l’occasion des 10 ans du Motu Proprio Summorum Pontificum.

Notre confrère Messa In Latino a publié quelques photos

summorum-2016-clot-1 summorum-2016-clot-2 summorum-2016-clot-3 summorum-2016-clot-4

NB : Coetus Internationalis Summorum Pontificum publiera d’ici l’ensemble de ses photos du Pèlerinage.

Pèlerinage Summorum Pontificum à Rome (2è jour)
Download PDF

Notre confrère Missa in Latino diffuse les premières photos de la messe d’hier soir à l’église St Eligio de’ Ferra pour les 10 ans de l’Institut du Bon Pasteur. La messe a été célébrée par le cardinal Dario Castrillon Hoyos, président émérite de la Commission Ecclesia Dei en présence de Mgr Agostini, de Mgr Sample, de Mgr Pozzo et du SE le Cardinal Burke. L’assemblée était très nombreuse avec également beaucoup de prêtres.

ibp-anniv-2-copie ibp-anniv-1 ibp-anniv-3

D’autres photos ici (Photos Missa in Latino)

Publication: Histoire du missel tridentin et de ses origines
Download PDF

L’abbé Claude Barthe publie un nouvel ouvrage, une histoire du Missel tridentin et de ses origines, aux éditions Via Romana. Il part des origines de ce Missel romain qui a nourri toute l’Eglise pendant 500 ans à la période contemporaine !

Vous trouverez ci-dessous la présentation de l’éditeur

histoire-du-missel-tridentinL’œuvre liturgique du concile de Trente et des papes qui l’ont suivi représente la canonisation du culte romain tel qu’il s’était définitivement stabilisé au Moyen Age. L’auteur a choisi de focaliser l’attention sur la période qui a suivi cette canonisation, en brossant un panorama historique sur le missel de Pie V à Jean XXIII. A propos des livres « néo-gallicans » des XVIIe et XVIIIe siècles, il estime qu’on peut paradoxalement parler, jusqu’à un certain point, de tridentinisation à la française, ou à la parisienne. La complète victoire ultramontaine en liturgie, au milieu du XIXe siècle, va permettre les réformes romaines considérables du XXe siècle, celles du bréviaire et de la Semaine Sainte, traditionnelles d’esprit, mais qui vont cependant préparer le terrain pour une réforme radicale, laquelle va évacuer la liturgie tridentine : la totale réussite de la centralisation tridentine a créé les moyens de son licenciement.
Mais d’abord, le livre traite en amont de Trente, de l’histoire antérieure de la messe romaine. Il consacre une large place au fait que le culte de l’Eglise depuis l’origine, « faux jumeau » du culte de la synagogue, ensuite avec le déploiement de l’interprétation allégorique patristique et médiévale, parallèle à l’interprétation allégorique de l’Ecriture, se pense comme la réalisation du culte de l’Ancien Testament. Il traite aussi en aval, après Vatican II, de l’étonnante auto-survivance « sauvage » du missel tridentin, qui a fini par être consacrée par l’autorité romaine. Tout laisse penser que cette histoire du missel tridentin est loin d’être achevée.
Ce livre constitue ainsi un précis aussi complet que possible à propos d’une histoire liturgique dont la linéarité générale se conjugue avec d’étonnants rebondissements.

   L’abbé Claude Barthe est l’auteur d’un bon nombre d’ouvrages de réflexion sur la crise actuelle et de chroniques religieuses très appréciés. Il s’est consacré à la défense et illustration de la liturgie romaine traditionnelle.

Commande ici (Parution le 5 octobre)

Photos: Bénédiction des cloches de l’église de la Fraternité Saint Vincent Ferrier
Download PDF

Ce samedi a eu lieu la bénédiction des 4 cloches de l’église conventuelle du Convent Saint-Thomas d’Aquin de Chémeré-le-Roi (Fraternité Saint Vincent Ferrier). Cette journée marque une nouvelle étape dans les travaux de construction de l’église.

La Fraternité Saint Vincent Ferrier a diffusé le communiqué suivant :

Le samedi 17 septembre, le prieur de la Fraternité Saint-Vincent-Ferrier a consacré les quatre cloches de la future église Notre-Dame du Rosaire. Sous un ciel heureusement serein, la foule des grands jours s’est réunie au couvent de Chémeré-le-Roi.

A la messe, le père Louis-Marie de Blignières, fondateur de la Fraternité, a rappelé avec chaleur et enthousiasme l’efficacité de la prière du Rosaire. Un grand déjeuner sous tente a rassemblé près des 400 personnes : amis de longue date, bienfaiteurs ou curieux d’un jour. Les discours qui ont précédé la bénédiction des cloches ont permis d’informer les donateurs sur l’avancement du chantier « Des Pierres qui Prêchent ».

Plus de 500 personnes ont pu assister à la cérémonie si rare et si émouvante de bénédiction des cloches. Ensuite, dans un joyeux concert improvisé, petits et grands ont fait sonner Marie-Dominique, Marie-Vincent, Marie-Thomas et Marie-Catherine. La journée s’est clôturée par la visite du chantier et l’office des Vêpres. De tout cela, nous rendons grâces à Dieu !

fsvf-benediction-1fsvf-benediction-2

Photos FSVF

Soutenir Des pierres qui prêchent

De la prison à la prêtrise
Download PDF

Le Catholic Herald consacre un article à l’abbé James Mawdsley, qui a été ordonné prêtre en juillet dernier. Le journal catholique britannique évoque le passé de ce prêtre qui avant d’entrer au séminaire a connu les prisons birmanes.

Un militant des droits de l’homme qui a été emprisonné pendant plus d’un an en Birmanie a été ordonné prêtre catholique.
L’abbé James Mawsdley a été libéré en 2000 après 415 jours passés à l’isolement.
L’abbé
Mawdsley a été condamné à 17 ans dans la prison d’Insein pour avoir protesté contre le massacre des minorités ethniques du gouvernement birman.
Il a été libéré grâce à une campagne de protestation de sa famille.
Il indique
avoir eu une période difficile lors de son incarcération avec une fracture du nez et deux yeux au beurre noirs après un passage à tabac par un de ses gardes.
L’activiste du Lancashire précise qu’il a survécu à son emprisonnement – où  il était autorisé à quitter sa cellule seulement pendant 20 minutes par jour – par sa foi. Dans un article pour le Daily Telegraph en 2008, l’abbé Mawdsley rappelle : “La plus grande aide est venue du Christ. La Crucifixion donne du sens à la souffrance. Jésus a transformé ma misère en joie, même dans cet enfer terrestre de la prison d’Insein”.
Une Bible et missel étaient les deux seuls objets que l’abbé Mawdsley a été autorisé à conserver dans sa cellule.

Article dans sa version anglaise

L’abbé James Mawdsley a été ordonné prêtre pour la Fraternité Saint-Pierre en juillet dernier. Il est nommé à Warrington (Angleterre).

Ordinations des prêtres germanophones de la Fraternité Saint-Pierre
Download PDF

Mgr Guido Pozzo, secrétaire de la Commission Ecclesia Dei, est venu conférer les ordinations sacerdotales à 5 diacres germanophones de la Fraternité Saint-Pierre : 3 Allemands, 1 Tchèque et 1 Autrichien. Il s’agissait de la 3ème cérémonies d’ordinations sacerdotales depuis le début de l’année après celle de Denton en Mai (pour les anglophones) et celle d’Auxerre en Juin (pour les francophones).

DSC_6754

DSC_6888

DSC_7108

DSC_7128

DSC_7188

Autres photos ici

 

 

Des cloches pour l’église conventuelle de Chémeré-le-Roi
Download PDF

Nous avons régulièrement évoqué les travaux de construction de l’église conventuelle de la Fraternité Saint-Vincent Ferrier à Chémeré-le-Roi. Notre confère Boulevard Voltaire publie ce samedi un reportage sur la fonte des 4 cloches qui a eu lieu le 28 juin dernier en Normandie.

Soutenir cette construction

Chapelle Saint François (Rennes) : situation toujours bloquée
Download PDF

Breizh-Info publie un nouvel article sur la situation de la Chapelle Saint-François de Rennes. Il apparait que la situation y est toujours bloquée. Si le départ du Chanoine Cristofoli, ICRSP, actuel desservant, est acté, mais les nominations proposées par l’Institut du Christ Roi n’ont pas été acceptées par le diocèse. Le maintien de la convention entre le diocèse et l’Institut est toujours dans l’incertitude, alors même que la communauté de la Chapelle Saint François est très dynamique grâce au zèle incontesté de l’Institut du Christ Roi en charge de la communauté depuis 2002.

La situation autour de la chapelle Saint-François de Rennes apparaît clairement bloquée, après que le rendez-vous entre Mgr Schmitz, provincial de France de l’ICRSP (Institut du Christ Roi Souverain Prêtre), et l’archevêque de Rennes Mgr d’Ornellas, ait été infructueux. Et ce bien que l’évêché affirme le contraire. Il semble qu’aucune avancée réelle n’a été faite et l’archevêque est resté muré dans son refus de voir la communauté traditionnelle forte de près de 700 fidèles continuer avec l’ICRSP qui la dessert depuis 14 ans. Pour les fidèles concernés,  le double discours de l’évêque continue encore.

Lire l’article complet

Page Facebook de l’Association Saint Benoit de Nursie

Photos: Pèlerinage de l’Institut du Christ Roi à Lourdes
Download PDF

L’Institut du Christ Roi vient de mettre en ligne des photos de son Pèlerinage à Lourdes les 23 et 24 avril dernier en présence de SE le Cardinal Burke.

Pèlerinage ICRSP Lourdes 2016 2

Pèlerinage ICRSP Lourdes 2016 3

Pèlerinage ICRSP Lourdes 2016 4

D’autres photos ici

Una Voce et la Miséricorde
Download PDF

Le dernier nuunevocemarsavrilméro de la revue d’Una Voce France consacre un long article à la Miséricorde, et notamment à Sainte Faustine ‘Messagère de la Miséricorde‘. On lira également l’entretien du RP Louis-Marie de Blignières, fondateur de la Fraternité Saint Vincent Ferrier, qui présente la communauté et son projet, en cours de réalisation, de construction d’une église conventuelle à Chémeré-le-Roi.

La  revue d’Una Voce est publiée tous les 2 mois et  propose un certain nombre d’articles sur la liturgie latine en général et le chant grégorien.

Una Voce – 42 rue de la Procession – 75015 Paris – www.unavoce.fr

Abonnement annuel (sans cotisation) : 42 €

Où en sont les relations entre la FSSPX et le Saint-Siège ?
Download PDF

Nous avons relayé différentes interviews ces dernières semaines de responsables de la Fraternité Saint-Pie X et du Saint-Siège évoquant tour à tour l’évolution des relations entre la Fraternité et le Siège apostolique. Mgr Fellay, Supérieur Général de la Fraternité Saint-Pie X, revient sur ce sujet dans une longue interview à DICI.


On peut lire ici le texte de cette interview.

Où en sont les missionnaires de la Miséricorde ?
Download PDF

Dans le dernier numéro de La Nef (n°279 de mars 2016), l’abbé Loiseau revient sur le développement des Missionnaires de la Miséricorde Divine dont il est le Supérieur et fondateur, ainsi que sur sur son charisme propre.

La Nef : Où en sont aujourd’hui les Missionnaires de la Miséricorde, où êtes-vous implantés ?
Abbé Loiseau : Les Missionnaires de la Miséricorde ont aujourd’hui trois lieux de culte : la paroisse personnelle Saint-Francois-de-Paule à Toulon, l’église Saint-Charles à Marseille et Notre-Dame-du-Peuple à Draguignan en lien avec la paroisse territoriale.
Nous exerçons également un travail d’aumônerie à Toulon pour la Faculté de droit, pour un collège diocésain et pour une école primaire hors contrat. Un des prêtres de la société est responsable des JMJ au niveau diocésain. À Marseille, le prêtre assure aussi une aumônerie d’hôpital et l’aumônerie de l’école paramédicale des Armées qui dépend du diocèse aux Armées. Dans nos trois lieux, nous avons aussi créé des groupes de prière et de formation pour étudiants. Le camp Spes d’évangélisation des plages regroupe une centaine de jeunes et nous créons pour les JMJ le groupe Miséricordia. L’ouverture du pub Le Graal, à Toulon, a permis d’augmenter notre groupe de jeunes mais aussi d’avoir des contacts avec des personnes loin de l’Église. L’abbé Dubrule, mon adjoint, est en outre professeur au séminaire de la Castille.
MMD Toulon 2Notre communauté est encore modeste : cinq prêtres, onze séminaristes et un frère. Nous souhaitons, dans un premier temps, conforter nos lieux d’apostolat et développer une assistance variée dans nos paroisses. Les après-midi missionnaires avec les paroissiens sont un objectif important : il s’agit de missions de rue et de porte-à-porte avec des laïcs. Vous savez que notre souci est de développer la mission particulièrement auprès des musulmans. Cela demande une formation régulière sur l’islam et la création de liens d’amitié, c’est un investissement important pour nous. La création de groupes alpha (dîners missionnaires) est aussi une priorité. Vous voyez les projets sont nombreux…

On peut lire l’interview complète sur le site de La Nef, notamment ce qui concerne sur l’annonce de la Foi aux musulmans. Signalons que La Nef a lancé une nouvelle maquette plus aérée en janvier dernier.

Société des Missionnaires de la Miséricorde Divine

Mgr Pozzo évoque le dialogue avec la Fraternité Saint-Pie X
Download PDF

La Porte Latine a repris et traduit l’interview en italien de Mgr Guido Pozzo, secrétaire de la Commission Ecclesia Dei, à l’agence Zenit. Il fait notamment le point des relations de la Fraternité Saint-Pie X avec le Saint-Siège.

Zenit – Quels sont les obstacles qui se dressent encore sur le chemin d’une réconciliation définitive?

Mgr Guido Pozzo – Je distinguerais deux niveaux. Celui doctrinal à proprement parler, qui concerne quelques différences sur des sujets particuliers proposés par le Concile Vatican II et le magistère post-conciliaire sur l’oecuménisme, la relation entre le christianisme et les religions du monde, la liberté religieuse, en particulier dans la relation entre l’Église et l’État, et sur certains aspects de la réforme liturgique. Et celui de l’attitude mentale et psychologique qui consiste à passer d’une position de confrontation polémique et antagoniste à une position d’écoute et de respect mutuel, d’estime et de confiance, comme cela doit être entre les membres du même Corps du Christ, qui est l’Église. Nous devons travailler sur ces deux niveaux. Je pense que le rapprochement entrepris a donné des fruits, en particulier pour ce changement d’attitude par les deux parties, et il est utile de poursuivre sur cette ligne.

Même sur la question du Concile Vatican II, je pense que la FSSPX doit réfléchir sur la distinction, que je crois fondamentale et absolument décisive, entre le mens, l’esprit de Vatican II, son docendi intentio, comme il résulte des Actes officiels du Concile, et ce que j’appellerais le “para-concile”, à savoir l’ensemble des orientations théologiques et des attitudes pratiques, qui ont accompagné le cours du Concile lui-même, avec la prétention ensuite de se couvrir de son nom, et qui, dans l’opinion publique et grâce à l’influence des mass médias,  se confondent souvent avec la vraie pensée du Concile.

Ainsi dans les discussions avec la FSSPX, l’opposition n’est pas au Concile, mais à l’«esprit du Concile», qui utilise certaines expressions ou formulations des documents conciliaires pour ouvrir la voie à des interprétations et des positions qui sont éloignées de la vraie pensée conciliaire et qui parfois abusent d’elle. De même en ce qui concerne la critique lefebvriste sur la liberté religieuse, sur le fond de la discussion, il me semble que la position de la FSSPX se caractérise par la défense de la doctrine catholique traditionnelle contre le laïcisme agnostique de l’Etat et contre le sécularisme et le relativisme idéologique et non pas contre le droit de l’individu à ne pas être contraint ou empêché par l’État dans l’exercice de sa foi religieuse. Il s’agit cependant de questions qui seront des sujets de discussion et de clarification même après la pleine réconciliation.

Ce qui apparaît essentiel c’est de retrouver une convergence totale sur ce qui est nécessaire pour être en pleine communion avec le Siège apostolique, à savoir l’intégrité du Credo catholique, le lien des sacrements et l’acceptation du magistère suprême de l’Eglise. Le Magistère, qui n’est pas au-dessus de la Parole de Dieu écrite et transmise, mais qui la sert, est l’interprète authentique aussi des textes précédents, y compris ceux du Concile Vatican II, à la lumière de la Tradition vivante, qui se développe dans l’Eglise avec l’aide du Saint-Esprit, non pas avec comme une nouveauté contraire (ce serait nier le dogme catholique), mais avec une meilleure compréhension du dépôt de la foi, toujours dans « l’unité du dogme, de sens et de manière de voir » (in eodem scilicet dogmate, eodem sensu et eademque sententia, cf. Concile Vatican, Const. dogm. Dei Filius, 4). 

Je crois que sur ces points une convergence avec la FSSPX est non seulement possible mais nécessaire. Cela n’a aucune incidence sur la capacité et la légitimité de discuter et d’explorer d’autres questions particulières, je l’ai mentionné ci-dessus, qui ne concernent pas les questions de foi, mais plutôt des lignes directrices pastorales et les jugements prudentiels, et non dogmatiques, sur lesquels il est possible aussi d’avoir des points de vue différents. Donc, il ne s’agit pas d’ignorer ou de rabaisser les différences sur certains aspects de la vie pastorale de l’Eglise, mais il s’agit de garder à l’esprit que dans le Concile Vatican II il y a des documents doctrinaux dont l’intention est de reformuler la Vérité déjà définie de la foi ou de la vérité de la doctrine catholique (par exemple, la Constitution dogmatique Dei Verbum, la Constitution dogmatique Lumen Gentium), et il y a des documents qui ont pour intention de proposer des orientations ou des lignes directrices pour l’action pratique qui sont pour la vie pastorale comme une application de la doctrine (la déclaration Nostra Aetate, le décret Unitatis Redintegratio, la déclaration Dignitatis humanae).

L’adhésion aux enseignements du Magistère varie selon le degré d’autorité et selon la catégorie de la propre vérité des documents du Magistère. Il ne me semble pas que la FSSPX ait nié les doctrines de la foi ou de la vérité de la doctrine catholique enseignée par le Magistère. Les critiques émises concernent plutôt les déclarations ou les indications concernant le renouvellement de la pastorale dans les relations œcuméniques avec les autres religions, et certaines questions d’ordre prudentiel dans la relation de l’Eglise et de la société, de l’Eglise et de l’Etat.

Sur la réforme liturgique, je me borne à mentionner une déclaration que Mgr Lefebvre a écrite au pape Jean-Paul II dans une lettre datée du 8 Mars 1980: « Quant à la messe du Novus Ordo, malgré toutes les réserves qui doivent être faites à son sujet, je n’ai jamais prétendu qu’il serait invalide ou hérétique ». Par conséquent, les réserves envers le Novus Ordo du rite, qui ne doivent évidemment pas être sous-estimées, ne font pas référence ni à la validité de la célébration du sacrement, ni à la rectitude de la foi catholique. Il faudra donc poursuivre la discussion et la clarification de ces réserves.

Lire l’interview complète traduite par la Porte Latine

Interview en italien par Zenit

La messe sur le front de 14-18
Download PDF

Avec la commémoration du 100è anniversaire de la bataille de Verdun, plusieurs journaux et blogs ont ressorti quelques images d’archive de messes célébrées sur le front, l’occasion de prier pour le repos de l’âme de tous ceux qui sont morts et particulièrement ceux qui sont morts pour la France.

messe_belgique_1418messe-argonne

messe sur le front

Ce post complète celui sur la messe pendant la guerre 39-45.

 

Publication: La Messe traditionnelle en tous ses états
Download PDF

L’Homme Nouveau vient de publier « La Messe traditionnelle en tous ses états », un bref opuscule présentant les différents degrés liturgiques de la forme traditionnelle du rite romain (dite forme extraordinaire) reprenant notamment des chroniques de notre confrère Paix Liturgique. Cet ouvrage a le mérite de donner de manière synthétique quelques repères au néophyte comme à celui qui “baigne dans la forme extraordinaire depuis son plus jeune âge”. Ce patrimoine liturgique est riche, il faut sans cesse le découvrir et nous l’approprier.

L’abbé Barthe nous rappelle fort à propos :

À l’époque, qui n’est pas si lointaine, où la liturgie traditionnelle romaine était célébrée sur une grande partie du globe, frappante était son unité, en même temps que leur coloration variait comme à l’infini. Tout fidèle catholique assistait à la même messe lorsqu’il participait à des cérémonies aussi diversement modulées que la messe basse matinale dans une église de campagne, la messe pontificale fastueuse dans une cathédrale qui avait conservé les pompes les plus brillantes (Westminster, Milan, Cologne), la grand-messe dominicale de l’immense majorité des paroisses de France qui cultivaient le style tonique et viril des « nefs qui chantent », la liturgie monastique blanche et dépouillée d’une abbaye trappiste, un pontifical bénédictin qui représentait la meilleure part du Mouvement liturgique, la messe baroquissime d’une chapelle papale, les messes dites à voix basse sur les nombreux autels des sanctuaires devant lesquels se succédaient des files de pèlerins, etc.

La Messe traditionnelle en tous ses états, Éd. de L’Homme Nouveau, coll. « Paix liturgique », 56 p., 6,50€
Commande ici

De la puissance de Dieu
Download PDF

Dom Louis-Marie de Geyer, osb, père abbé de Sainte-Madeleine du Barroux, évoque une de ses discussions avec des jeunes musulmans.

Extrait de la lettre des Amis du Monastère

LesAmisduMonastère156_BarrouxMais comment se manifeste cette puissance ? Saint Benoit, tout d’abord, croit fermement que Dieu manifestera sa puissance par le jugement qui sera précis, juste et sans appel : celui qui aura refusé de le servir ici-bas sera traité comme un fils déshérité ou, pis, comme un misérable serviteur, livré à la peine éternelle. Par contre, celui qui aura suivi le Christ entrera dans la gloire de Dieu. L’apparente injustice de ce monde n’est pas l’expression d’une impuissance de Dieu mais manifeste sa patience et son désir ardent de notre conversion. Dieu n’est pas interventionniste et laisse une grande place à notre responsabilité personnelle et collective. Le drame du 13 novembre dernier est une abomination aux yeux de Dieu, une abomination que les responsables politiques ont laissé faire par manque de prévoyance, une abomination qui trouvera son jugement dans l’éternité.

Ensuite saint Benoît affirme que, dans le temps présent, Dieu est tout-puissant par sa grâce. C’est pour cela qu’il exhorte les moines à supplier le Seigneur, dans une prière très instance, de conduire à bonne fin le bien entrepris. Tout le bien que nous pouvons faire vient non pas de notre fond mais de l’action de Dieu opérant en nous. Le Christ est comparé à un roc indestructible contre lequel nous pouvons briser toutes les tentations. Saint Benoît croit à la puissance de la grâce, à la grâce opérante qui est l’action de Dieu en nous. La puissance de Dieu revêt alors une infinie tendresse : avant même que nous l’invoquions, Il nous dit : « Me voici. » La puissance de Dieu est celle d’un Père. D’un Père qui nous voit, qui nous parle, nous avertit, nous écoute et nous guide.

 La lettre des Amis du Monastère du Barroux reprend également une chronique de la vie de l’Abbaye et de sa fondation, le Monastère Sainte-Marie de la Garde à côté d’Agen

Hommage à l’abbé Denis Coiffet
Download PDF

tuespetrus_fsspLa Fraternité Saint-Pierre rend hommage à l’abbé Denis Coiffet rappelé à Dieu le 3 juillet dernier.

Tu Es Petrus (Numéro 3, Novembre 2015), revue du District de France de la Fraternité Saint-Pierre, a donné la parole à plusieurs prêtres et laïcs qui ont évoqué avec beaucoup d’émotions et de reconnaissance le souvenir de l’abbé Denis Coiffet. Au service de l’Eglise et attaché à sa tradition liturgique et doctrinale, son “itinéraire” sacerdotale l’a mené de la Fraternité Saint-Pie X à la Fraternité Saint-Pierre, de Saint-Martin de Bréthencourt, à Versailles, à Nantes, à L’Espérance jusqu’à Bordeaux, mais aussi dans d’innombrables oeuvres pour la jeunesse ou pour les familles : le scoutisme (au Chesnay et ailleurs), les écoles, le Pèlerinage de Pentecôte ou encore auprès de groupe de jeunes (En Avance…). Il faut aussi rappeler sa charge de Supérieur du District de France de la FSSP assumée avec le même zèle.

On lira les articles et témoignages de ses confrères de la Fraternité Saint-Pierre : les abbés Berg, Bisig, Garnier, Hygonnet, Jouachim et Le Roux ; de l’abbé Laguérie (rappelant les années à Ecône), mais aussi de quelques laïcs dont Jean Sévillia ou Yann de Cacqueray...

Ce numéro peut être commandé au prix de 8 euros (Chèque à l’ordre des “Amis de la Fraternité Saint-Pierre”) au district de France  : Maison Saint-Solange – District de France – 5 rue Macdonal – 18000 Bourges – www.fssp.fr

Image souvenir (qui peut être demandée à la Maison de District)

abbé_coiffet_1abbé_coiffet_2

Traduire le site »