« L’IVG doit être une composante obligatoire de l’offre de santé »

Download PDF

C’est ce qu’affirme Roselyne Bachelot, dans une interview à 20 minutes. Parce qu’en France, l’avortement légal n’est pas seulement un droit, mais aussi un devoir (du point de vue des services publics de gynécologie-obstétrique).


Le ministre de la santé veut également offrir une visite gratuite et anonyme en vue de prescrire la contraception à toute jeune fille qui la demanderait. Et en outre :


« Avec Luc Chatel, le ministre de l’Education, nous préparons également un plan d’information à destination des jeunes filles et des jeunes garçons. Nous allons aussi mobiliser les médecins et infirmières scolaires. »

Mme Bachelot affirme encore que l’avortement sera mieux rémunéré. Alors que les allocations familiales n’en finissent pas de stagner, que les retraites pompent de plus en plus de ressources et que la crise met les responsables de familles à la rue…
« Oui. Nous avons relevé la rémunération de 60 % depuis 2008 et nous allons à nouveau l’augmenter de 10 %. »
Jamais les médecins n’auront eu autant intérêt à avorter que sous ce gouvernement Sarkozy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *