“Human Life International” avait interpellé le roi d’Espagne

Download PDF

L’organisation pro-vie Human Life International avait lancé un défi au roi d’Espagne pour qu’il prenne le parti de la vie, dans un communiqué publié lundi, deux jours avant que Juan Carlos ne promulgue la loi d’avortement (voir post précédent).

Le P. Thomas Euteneuer, président de HLI, y demandait si Juan Carlos de Bourbon allait abdiquer son rôle de chef moral de la nation en signant l’arrêt de mort de millions de bébés espagnols qui vont mourir par avortement. Il rappelait que Juan Carlos s’est déjà rendu complice de la première loi d’avortement espagnole ainsi que de la loi qui institua le mariage homosexuel en 2005.

Selon HLI, le fait que les pouvoirs constitutionnels du roi soient maigres ne le dispense pas des « droits et devoirs inhérents à la personnalité humaine, ni ceux qui sont inhérents à l’identité catholique », identité que Juan Carlos revendique ouvertement.

« Tous les rois catholiques d’Espagne, spécialement Ferdinand et Isabelle, auraient été horrifiés à l’idée de signer une loi aussi meurtrière et auraient très sévèrement jugé un roi qui abdique ainsi de sa responsabilité morale à l’égard de son peuple. »

Le P. Euteneuer appelait la Conférence épiscopale à déclarer officiellement que Juan Carlos encourait l’excommunication dès lors qu’il aurait signé un texte autorisant la mise à mort d’encore davantage d’innocents espagnols. »

© leblogdejeannesmits.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *