41 % des bébés New-Yorkais avortés…

Download PDF

Les statistiques sont telles que même les pro-avortement en sont consternés : dans la ville de New York, 41 % des grossesses déclarées aux services de santé s’achèvent par un avortement, selon des chiffres rendus publics ce vendredi par le Département de la Santé. Au sein des minorités ethniques, ce taux est encore plus élevé : 60 % des grossesses chez les Noires, 41 % chez les Hispaniques, 22 % chez les Asiatiques et 20 % chez les Blanches.

Même si ce taux général est en baisse, il marque l’échec des politiques dites de « prévention » qui consistent à faire de l’éducation sexuelle et à distribuer des préservatifs. Avec plus de 87.000 avortements par an, New York City devrait pleurer tous les mois l’équivalent des victimes des attentats contre les tours jumelles. Mais on n’y pense guère. Le responsable d’une association d’aide aux futures mères, Sean Fieler de la Chiaroscuro Foundation souligne le drame : « Ce n’est pas seulement que nous ne faisons rien face à cette tragédie humaine : nous n’en parlons même pas ! »

L’archevêque de New York, Timothy Dolan, a immédiatement tenu une conférence de presse en compagnie d’autres responsables religieux pour appeler à l’action face à ce fléau, rappelant que l’Archiodiocèse est toujours prêt à aider les femmes enceintes en détresse qui le sollicitent.

« Que 41 % des bébés New-Yorkais soient avortés, avec un pourcentage encore plus élevé dans le Bronx ou parmi nos bébés Afro-Américains encore dans le sein de leur mère, fait réellement froid dans le dos. Je vous invite à vous unir tous pour faire que l’avortement soit rare », a-t-il déclaré.

Mgr Dolan a rappelé que l’Eglise est opposée à la contraception et que sa position est pro-vie et pro-abstinence.

« Seigneur, qu’avons-nous fait au cours de ces 30 dernières années. Il y a des préservatifs dans les bols à bonbons sur les bureaux, on largue des préservatifs depuis des avions, mais rien ne semble aller mieux, c’est donc qu’ils se sont trompés de voie, là », ajoutait l’archevêque.

Au cours du micro-trottoir dans le reportage d’ABC (visible ici) la journaliste a l’honnêteté de montrer la réaction d’une femme d’âge moyen :

« Je suis mère. On m’a encouragée à avorter. Mais je ne l’ai pas fait. Aujourd’hui, mon fils est avocat. Et il est la joie absolue de ma vie. »

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *