A Decize, on ne peut plus accoucher, mais on vient avorter

Download PDF

A méditer, cette information répercutée par avortementivg.com


Depuis février, l’hôpital de Nevers n’assure plus les interruptions volontaires de grossesse (IVG). Il faut aller à Decize où l’on continue le combat contre la fermeture de la maternité. En mai, avec l’arrivée d’un nouveau gynécologue, les choses devraient rentrer dans l’ordre. (Lire la suite).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *