Adoption gay au Portugal : vote obligatoire… contre !

Download PDF

Le secrétaire général du parti socialiste portugais, José Socrates, a décidé d’imposer la discipline de vote aux élus de son parti pour leur faire contrer un texte qui, outre le « mariage » gay, prévoit l’adoption par les couples homosexuels. Le vote de la loi telle qu’elle est présentée par le Bloque de Esquerda (bloc de gauche) et Les Verts portugais est attendu à partir de vendredi en première lecture au Parlement. La décision d’empêcher son vote par les socialistes (sauf ceux qui sont inscrits comme indépendants) a été prise « lors du déjeuner » aujourd’hui de Socrates avec le leader parlementaire, Francisco Assis, personnellement favorable à l’adoption homosexuelle, mais qui s’est soumis à l’injonction du chef de son parti au terme de discussions serrées.

Les libéraux du PSD, en revanche, quoique majoritairement opposés au projets de la Gauche et des Verts, ont la liberté de vote…

La décision courageuse de Socrates connaît cependant de fortes limites puisque le projet de loi dans sa version préparée par le gouvernement socialiste vise à autoriser le mariage homosexuel sur lequel la droite parlementaire a évité de porter un quelconque jugement moral. Elle s’est bornée à proposer plutôt un projet d’union civile ouvrant des droits sociaux et des droits de succession aux couples homosexuels.

On note une certaine discrétion de la hiérarchie catholique qui a fait savoir son opposition aux projets mais a refusé d’appeler les Portugais à descendre dans la rue. Le cardinal Policarpo, patriarche de Lisbonne, a dit qu’il s’agissait d’une affaire à régler au Parlement. Et vite : selon des médias portugais, aussi bien le gouvernement socialiste que les responsables catholiques souhaitent que tout soit bouclé avant la venue du Pape en mai.

Multiples sources.

 © lelogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *