Affaire du préservatif : ce que Benoît XVI a dit aux évêques des Philippines

Download PDF

Le préservatif est-il considéré comme un moyen possible de lutter contre le sida ? Après la confusion semée par l’exploitation médiatique de quelques propos du Pape recueillis par Peter Seewald dans La Lumière du Monde, le monde politique philippin a fait comme si. Mieux, il en a tiré prétexte pour promouvoir une proposition de loi sur la santé reproductive que l’Eglise combat pied à pied.

Benoît XVI recevait précisément les évêques des Philippines en visite ad limina il y a une semaine, le 29 novembre dernier, dans la foulée de la tempête mondiale sur le préservatif. Et il s’est exprimé, indirectement, sur l’actualité brûlante des évêques philippins.

Pour le bien des droits des hommes ou lorsque la « rédemption des âmes » l’exige, a rappelé le Pape aux évêques philippins, l’Eglise doit être libre de « prononcer des jugements moraux dans les affaires qui regardent l’ordre public » :

« A la lumière de cette tâche prophétique, je félicite l’Eglise aux Philippines pour sa volonté de jouer son rôle dans la défense de la vie humaine depuis la conception jusqu’à la mort naturelle, et dans sa défense de l’intégrité du mariage et de la famille. Dans ces domaines vous défendez des vérités sur la personne humaine et sur la société qui ne surgissent pas seulement de la révélation divine mais aussi de la loi naturelle, un ordre qui est accessible à la raison humaine et qui fournit ainsi une base au dialogue et au discernement plus profond de la part de toutes les personnes de bonne volonté. Je note également avec satisfaction le travail de l’Eglise pour abolir la peine de mort dans votre pays. »

 Dès le 1er décembre, le service d’information de la Conférence des évêques des Philippines, CBCPNews, a publié un article annonçant que la hiérarchie catholique des Philippines avait trouvé dans ces paroles du Pape encore davantage de raisons pour s’opposer « aux mesures proposées de contrôle des naissances ». Le président de la Conférence épiscopale, Mgr Nereo Odchimar, a déclaré :

« Nous somme  grandement encouragés par les paroles du Saint Père Benoît  XVI sur les entreprises de l’Eglise aux Philippines. Le message du Pape au premier groupe des évêques philippins fortifie le ferme engagement de la Conférence des évêques de prêcher et de défendre l’Evangile de la Vie à temps et à contre-temps. »

© leblogdejeannesmits.

1 comment

  1. Un enfant meurt de faim toutes les six secondes. Aux religieux de tous ces coins-là: Faisons donc en sorte d'au moins maintenir la moyenne. Le pape ne nous remerciera jamais assez de notre inestimable contribution!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *