Après la capitulation de l’évêché de Bois-le-Duc, un curé se rebiffe

Download PDF

Il s’appelle Cor Mennen, il est curé de la paroisse brabançonne d’Oss et professeur de droit canonique au séminaire de son diocèse. Et il n’a pas supporté, mais alors pas du tout, qu’après avoir donné raison à son confrère Luc Buyens dans l’affaire du refus de la communion au « Prince Carnaval » de Reusel, l’évêque de ‘s Hertogenbosch (Bois-le-Duc) se soit dégonflé en laissant des responsables de son diocèse publier des communiqués lénifiants. Sur son blog, l’abbé Mennen évoque la droiture « inattendue » dont on d’abord fait preuve Mgr Hurkmans et son vicaire général, pour regretter qu’ils se soient finalement « courbés devant la violence homo ».

« Une déclaration qui constitue une demi-vérité et donc un mensonge total, fait crier à tous les médias : l’évêché a tourné sa veste. Le chef des homos, Henk Krol, se réjouit du mea culpa du conseil de gestion de la cathédrale Saint-Jean. (…) C’est le monde complètement à l’envers. (…) Beaucoup de prêtres qui se sont compromis dans cette affaire sont désormais isolés. Hier soir encore un prêtre m’appelait pour me demander ce qu’il faisait à rester dans ce diocèse : à Den Bosch, on préfère gagner les homos que les catholiques ! (…) Il est grand temps que la conférence épiscopale publie un grand texte sur le péché, sur la nécessité pour chaque catholique de former sa conscience, et de faire la relation de cela avec la communion. Vain espoir… Les évêques se préoccupent davantage du chiffre et de la tranquillité que de l’annonce d’une vérité inconfortable. Mais à s’abstenir de cela, on en arrive fatalement un jour au constat que presque plus personne n’est catholique même si, à l’occasion, ils prennent le banc de communion d’assaut. »

L’abbé Cor Mennen a envoyé un courriel à l’évêché de Den Bosch le 3 mars pour exiger une rectification de la « demi-vérité » publiée à propos des homosexuels et de la communion, rappelant que si la conscience individuelle, éclairée par l’Eglise, n’est appréciée par le prêtre que dans le sacrement de pénitence, en revanche celui-ci est canoniquement obligé de refuser la communion à ceux qui vivent publiquement dans le péché afin d’éviter le scandale, c’est-à-dire « inciter d’autres personnes à penser que ce que fait cette personne-là n’est pas si grave ». C’est le cas, souligne le courriel, « d’un Prince Carnaval qui ne fait aucun secret de sa cohabitation publique avec un homme », mais tout autant « d’un directeur de chorale dont toute la paroisse sait qu’il vit avec une femme sans être marié ».

« L’agitation actuelle est pour une grande part la conséquence du fait que la plupart des prêtres et des évêques ne prêchent plus [sur le devoir de former la conscience]. Et qu’à ne pas appliquer [le refus de la communion aux pécheurs publics] le scandale s’est étendu, je veux dire que tout le monde trouve le péché normal. C’est à propos de ce genre de situation que Jésus dit qu’il vaudrait mieux être jeté au fond de la mer avec une meule autour du cou…

« L’Eglise se doit de dire que les homosexuels pratiquants n’ont  pas le droit, en conscience, si celle-ci a été formée selon la morale catholique, d’aller communier. Et que les personnes publiquement connues de tous comme homosexuels pratiquants, ou ceux qui l’affichent, doivent se voir refuser [la communion] par tout prêtre catholique.

« Tout le reste est mensonge pastoral. »

Une pétition de soutien au P. Buyens est en ligne ici, on peut aussi m’envoyer un (court) mail à jeanne point smits à present point fr que je me ferai un plaisir de relayer en néerlandais auprès de ce prêtre comme auprès du P. Mennens.

Car comme de bien entendu, celui-ci est déjà menacé d’une mobilisation gay lors de sa messe dominicale à Oss ce dimanche à 10 heures. Cette fois-ci on distribuera des triangles blancs, car le combat est désormais celui de « tous ceux qui sont exclus de l’Eglise » et plus seulement des homos. Et plusieurs personnes ont déjà porté plainte contre le curé par des personnes qui se sont senties « blessées » ou « discriminées » par ses paroles.

Photo : Blog du P. Mennen : « Autoportrait. »

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *