Après la pilule abortive, la « pilule paisible » du Dr Nitschke

Download PDF

Le Dr Philp Nitschke, médecin et activiste pro-euthanasie australien, fondateur et directeur du groupe « Exit », a déclaré fin octobre à la presse de son pays que son association a développé et entend diffuser un test capable de vérifier les principes actifs du pentobarbital (ou « Nembutal ») qu’il recommande pour l’euthanasie à domicile, pour rassurer les personnes qui se procurent cette drogue par la vente par correspondance, au Mexique notamment.

Exit International annonce également ses travaix presque achevés sur la stabilisation de ce barbiturique aujurd’hui disponible uniquement sous sa forme liquide, et présentant donc des difficultés d’expédition et de conservation à long terme. Désormais, le Nembutal sera proposé sous forme de comprimé – la pilule paisible – à dissoudre dans un petit verre d’eau au moment du suicide programmé. Très stable, ce « médicament » devrait avoir une durée d’utilisation de quelque cinquante ans et tous les « séniors » en pleine possession de leurs moyens devraient, selon le bon docteur, avoir la possibilité se la procurer « au cas où ».

Exit International compte proposer la pilule, accompagnée d’un kit d’activation et d’un kit de vérification de sa force effective, à la vente par correspondance dès 2010.

Le Dr Nitschke a ensuite entamé une tournée de l’Amérique du Nord pour présenter son discours et sa pilule. La semaine dernière, il était à Vancouver où, à la suite du refus de la Bibliothèque publique locale, par peur des poursuites relatives aux lois réprimant le suicide assisté au Canada, il a tenu son discours dans l’église unitarienne locale, bondée, pendant une « séance de travail de deux heures ».

Son conseil : « Ouvrez votre placard, mettez la pilule dans un verre et buvez, cela vous fera une mort paisible et vous ne ferez rien d’illégal. Le suicide n’est pas un crime. » Il faut simplement veiller à le faire avant d’être impotent afin de ne pas pousser ses proches à prendre des risques vis-à-vis de la loi…

Nitschke se rendait dimanche dernier à San Francisco, pour tenir le même discours au Centre Bouddhiste local ; deux autres réunions étaient prévues aux Etats-Unis.

Pendant son voyage, ce 12 novembre, les bureaux d’Exit International à Melbourne et dans le New South Wales ont fait l’objet de descentes de police, dans le cadre de l’enquête sur un suicide. Des pilules de Nembutal, dont l’importation, l’achat et la vente sont illégales en Australie, ont été saisies.

© leblogdejeannesmits

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *