Avortement au Portugal : toujours plus !

Download PDF

Depuis l’entrée en vigueur de la loi sur l’avortement au Portugal, le 15 juillet 2007, 32.121 tout-petits sont morts à ce jour par l’assassinat légal des enfants dans le ventre de leur mère (voir chiffre actuel ici) C’est moins qu’escompté par les partisans du « oui » à la légalisation habitués il est vrai du gonflement des statistiques. Moins mais toujours affreux.

Au lieu de se réjouir de ce que le nombre des « IVG » soit moins important qu’annoncé, des associations pro-avortement s’en inquiètent au contraire et en tirent argument pour dire que la population féminine n’est pas suffisamment informée de ses nouveaux droits.

Du 13 au 31 mai, l’association portugaise pour le Planning familial a donc lancé une campagne d’information d’envergure nationale pour pallier ce manque. (Association dont les projets sont co-financés, faut-il le préciser, par
l’Union européenne ?)

« Nous avons l’impression, malgré la médiatisation qui a entouré ce thème, à l’occasion du référendum puis de l’entrée en vigueur de la nouvelle législation, qu’il existe encore beaucoup de femmes qui ne savent pas quoi faire lorsqu’elles sont confrontées à la possibilité de cette situation », explique Elizabete Souto, psychologue qui a mis en place un numéro d’urgence dans le cadre du Planning (80 appels par mois…)

D’où une campagne de tracts, messages et cartes postales destinée à persuader les femmes qu’elles ont le choix lorsqu’elles sont enceintes, un choix financé par le système national de santé. Tous les centres de santé sont visés, mais aussi les mairies et les ONG trvaillant avec des femmes, afin que l’information arrive à toutes. Investissement : 12.000 euros. Evaluation des résultats : en juillet. C’est alors qu’on comptera, sans doute, les éventuels avortements supplémentaires réalisés grâce à cette mobilisation…

Source : ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *