Avortement : échec en Colombie

Download PDF

Tard dans la soirée de mercredi, la Cour constitutionnelle de Colombie a décidé que l’arrêt d’une cour qui dépénalise l’avortement dans trois situations – le viol, la malformation du foetus ou la situation de danger pour la mère – n’est pas nulle. Le vote fut unanime mais deux juges furent écartés du vote pour avoir “préjugé” publiquement de l’affaire. Jaime Araujo et Nilson Pinilla furent récusés, le premier pour avoir dit que la sentence n’était pas nulle, le second, en revanche, pour s’être simplement dit contre l’avortement. Les défenseurs de la vie avaient soulevé de sérieux arguments de nullité en faisant observer notamment que rien n’est prévu pour les cas d’objection de conscience.

Avec l’échec vient tout de même une victoire : lors de la même séance, la Cour s’est jugée incompétente pour se prononcer sur une demande visant à faire reconnaître que le fait de nier aux couples homosexuels le “droit” de légitimer leur union constitue une discrimination. La demande est donc de fait rejetée.

Source : ici.

1 comment

  1. Anonymous

    Avec l’échec vient tout de même une victoire : lors de la même séance, la Cour s’est jugée incompétente pour se prononcer sur une demande visant à faire reconnaître que le fait de nier aux couples homosexuels le “droit” de légitimer leur union constitue une discrimination.
    Vous trouvez sincèrement qu’il s’agit là d’une victoire ? Mais contre quoi ? Contre qui ?
    Je considère qu’il s’agit là bien au contraire d’un scandale historique. Celui qui consiste à discriminer avec mépris et haine depuis des siècles, au nom d’idéologies ou religions déformées et obscurantistes, une part de la population de 10% environ à qui l’on dit que leur amour homosexuel aussi naturel et inné que l’amour hétérosexuel est dépravé, contre-nature (un non-sens biologique et philosophique du reste)et ne doit surtout pas être accepté publiquement.
    Ce sont ces idéologues homophobes là qui sont les premiers responsables de la difficulté de vivre des homosexuels qu’ils dénoncent ! Un comble. Une profonde insulte à l’Evangile dont ils osent se réclamer, surtout.
    Bernard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *