Avortements de Chubut : l’administrateur apostolique appelle au jeûne et à la prière

Download PDF

Mgr Virgilio Bressanelli, administrateur apostolique de la ville de Comodoro Rivadavia, dans la province argentine de Chubut, a appelé à une journée de prière et de jeûne pour marquer le « Jour de l’enfant à naître » que l’Argentine et beaucoup de pays latino-américains célèbrent le 25 mars, jour de l’Annonciation. Tous y sont appelés : clergé, religieux et religieuses, agents pastoraux et laïcs de toutes les paroisses et chapelles. Cette journée de pénitence est convoquée

« pour la défense du droit de l’innocent, de celui qui n’a pas de défense, qui est condamné à mort impunément par l’avortement pratiqué clandestinement ou officiellement autorisé ; en réparation de tous les avortements provoqués de manière volontaire, et spécialement pour ceux que la justice de la provonce de Chubut a autorisés ces derniers jours ; pour soutenir les personnes et les familles qui souffrent du traumatisme de la violation sexuelle dans le cadre familial ou dans d’autres circonstances. C’est un crime abominable que nous devons rejeter et dénoncer avec beaucoup de volonté, mais que nous ne pouvons pas effacer par le crime de l’avortement. »

Mgr Bressanelli a expliqué que le 25 mars, l’Eglise témoigne de son « oui » à la vie et dénonce la transgression impunie d’un droit humain fondamental, le droit à la vie que possède chaque être humain dès le début de sa gestation.

« Nous ne pouvons pas construire un avenir sain et un bien-être intégral sur la mort des innocents », a-t-il dit.

Il a demandé à tous les prêtres, religieux et agents pastoraux de lire son communiqué lors de toutes les célébrations pour préparer la journée du 25 mars.

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *