Brésil : amendes, et peut-être prison pour un couple qui a choisi l’école à la maison

Download PDF

$ 3.200 dollars d’amende : c’est la peine qui frappe un couple brésilien, Cleber et Bernadeth Nunes, qui a refusé de confier deux de ses enfants au système scolaire public. Depuis l’arrivée au pouvoir d’un gouvernement socialiste dans les années 1990, le Brésil a interdit aux familles de choisir l’école à la maison. Et l’école est obligatoire dès quatre ans.

La famille Nunes a choisi de braver l’interdit il y a quatre ans pour ses deux aînés, David et Jonatas, malgré la menace répétée d’amendes, d’emprisonnement et de placement des garçons. Au cours de la procédure ils ont été soumis à un examen académique et à des examens psychologiques. Agés alors de 13 et 14 ans, ils avaient tous deux réussi des tests d’un niveau qui leur aurait permis d’entrer en faculté de droit.

Le juge n’a tenu aucun compte des bons résultats des jeunes aux tests, reprochant au père de les avoir laissé diriger leur propre instruction sous la simple surveillance paternelle. Avaient-ils réussi un examen académique difficile ? Certes, mais c’était « par leurs propres efforts », a déclaré le juge cité par Nunes.

Celui-ci a renoncé à faire appel, sachant que que la jurisprudence lui est défavorable. Il a payé l’amende pour sa femme pour lui éviter la prison, mais a fait savoir à LifeSite, qui rend compte de l’affaire, qu’il ne s’en acquittera pas, estimant qu’il est pleinement dans son droit. Il risque donc 15 à 30 jours de prison.

Ses garçons ont désormais passé l’âge de la scolarisation obligatoire mais la famille Nunes risque de se retrouver devant un même parcours du combattant pour leur petite fille qui aura bientôt 4 ans.

On trouvera au bas du message de LifeSite les coordonnées de cette famille ainsi qu’un lien vers celles des ambassades du Brésil dans le monde entier.

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *