Cellules souches ombilicales : une réussite

Download PDF

Des chercheurs britanniques de l’université de Newcastle ont réussi à “créer” le premier foie “artificiel” à partir de cellules souches prélevées sur du sang de cordon ombilical. Prélevées juste après la naissance, les cellules ont été placées en conditions d’apesanteur afin d’en accélérer le développement, et ont été mises en présence d’hormones et d’autres agents chimiques en vue de les conduire à se différencier de façon prévisible, en l’occurrence pour former du tissu hépatique. Au cours de cette expérience on a obtenu des morceaux de tissu de la taille d’un penny anglais, moins de 3 centimètres de diamètre.

Des expériences ultérieures devraient permettre d’obtenir d’abord d’assez gros organes pour conduire des tests médicaux, application intéressante dès lors qu’il s’agit de tester des molécules nouvelles ; et même, à terme, d’obtenir des foies sains de taille suffisante pour être transplantables à l’homme : on parle d’un délai de 15 ans pour cette application la plus spectaculaire. D’ici à 5 ans, selon les chercheurs, les mini-organes pourraient être utilisés de façon externe à la manière d’une dialyse pour stimuler les capacités de regénérescence du foie chez des personnes malades de cet organe.

On reparle donc de l’intérêt de stocker le sang des cordons ombilicaux, parfaitement analysé afin qu’une simple recherche informatique permette de trouver, n’importe où dans le monde, des cellules compatibles avec un malade donné.

Cela n’empêche pas les partisans de la recherche sur les cellules souches embryonnaires, destructrice de tout petits d’homme, de dénoncer la collecte de sang du cordon…

Source : Daily Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *