C’était la Saint-Patrick…

Download PDF

Et à New York, la plus importante parade traditionnelle en l’honneur du saint évangélisateur de l’Irlande a attiré, comme c’est le cas depuis 250 ans, des masses de marcheurs. Parmi lesquels des « dizaines de milliers » de policiers et de pompiers traditionnellement très présents dans ce défilé.

Mais il va falloir qu’ils changent leurs habitudes… C’est ce qu’exige en tout cas l’association « Irish Queers » (homos irlandais) qui ont protesté aux abords de la marche contre l’exclusion de leurs associations par les organisateurs qui s’appuient pour ce faire sur leur statut religieux, puisque la fête est organisée par une association catholique. Mais plus encore que leur exclusion, qui demeure légale, les « LGBT » déplorent la nombreuse présence policière.

« La présence policière dans cette parade est un signe fort de l’antipathie que nous subissons déjà de leur part en tant que gens LGBT », assurait une manifestante pour qui il est plus prudent de ne pas appeler les forces de l’ordre si l’on a besoin d’aide et qu’on est homosexuel.

Comme la discrimination anti-homos est désormais illégale à New York (comme en Irlande d’ailleurs) les associations gay exigent que la police new-yorkaise ne rejoigne la parade qu’à partir du moment où ses organisateurs auront renoncé à leur « message discriminatoire ».

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *