Chrétien, contre l’activité homosexuelle, et en état d’arrestation

Download PDF

Au Royaume-Uni l’obligation de non-discrimination est en train de dévoiler son vrai visage, ou son ultime avatar. Un prêcheur de rue qui évoquait – d’une voix forte, selon la police – le caractère peccamineux de  l’activité homosexuelle à Workington (Cumbria) a été arrêté et inculpé pour injures, puis gardé à vue pendant 7 heures.

Dale McAlpine, 42 ans, un « chrétien Born again » était en train de distribuer des tracts lorsqu’un officier de police de soutien communautaire s’est approché de lui en se « officier de liaison LGBT », pour engager la discussion.

Son arrestation dans sa ville natale a choqué le prêcheur qui estime avoir été privé de sa liberté sur la foi d’une personne qui n’a pas aimé ce qu’il avait dit : « Si on prêche la haine et qu’on appelle les gens à faire du tort à autrui, cela est effectivement contraire à la loi. Mais je ne ferais jamais une telle chose. Si notre société est libre, je devrais pouvoir prêcher l’Evangile comme l’ont fait des générations avant moi. »

Il apparaît clairement que McAlpine a été harcelé par une militante, puis par des adjoints LGBT qui le poussaient à la « faute », enfin par des policiers qui l’ont abordé en demandant ce qu’il avait dit « sur le plan homophobe ». Il répondit en affirmant que la Bible qualifie l’homosexualité de péché mais que cela n’est pas synonyme de haine à l’égard des homosexuels et qu’aucune loi n’interdit de proclamer l’enseignement chrétien à ce sujet.

Il a été inculpé sur la foi d’une loi votée pour poursuivre les hooligans des stades.

Il y a un mois, à Glasgow, un prêcheur américain avait été arrêté dans des circonstances semblables après avoir répondu, en réponse à l’interpellation précise d’un passant à ce sujet, que l’activité homosexuelle est un péché.

© leblogdejeannesmits.

2 comments

  1. Les chrétiens, victimes de harcèlement contre la foi. Au coeur même de l'Europe ? C'est peut-être ce qui est en train de se profiler, même si l'épisode que vous relatez est (pour l'instant) assez anecdotique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *