Démographie chinoise : vieillissement inexorable

Download PDF

Je lis sur le site francophone d’un média chinois :

« La population de la partie continentale de Chine a atteint 1,3397 milliard d’habitants en 2010, soit une augmentation de 73,9 millions de personnes par rapport à 2000, selon les résultats du 6e recensement national annoncés jeudi par le Bureau d’Etat des statistiques (BES).

La population de la partie continentale a augmenté de 0,57 % par an depuis 2000, contre un taux annuel de croissance de 1,07 % sur la période 1990-2000. Pour Ma Jiantang, directeur du BES, c’est donc le signe d’un ralentissement de la croissance démographique.

Sur la population totale, la proportion hommes-femmes était de 51,27 % contre 48,73 %. 

La population urbaine de la partie continentale de Chine s’est élevée à 665,57 millions d’habitants jusqu’au 1er novembre 2010, représentant 49,68 % de la population nationale, soit 13,46 points de pourcentage de plus qu’en 2000, selon le BES.

La proportion des Han dans la population totale a légèrement baissé pour tomber à 91,51 % le 1er novembre 2010. Elle était de 0,08 point de pourcentage inférieure à celle de 2000 lors du 5e recensement national en Chine, a indiqué le BES.

Au total, 16,6 % de la population de la partie continentale de Chine est âgée de 14 ans et moins, soit un recul de 6,29 points de pourcentage comparativement à l’année 2000. Cependant, sur la même période, la part de la population âgée de 60 ans ou plus a augmenté de 2,93 points de pourcentage, soit désormais 13,26 % de la population totale.

Selon le dernier recensement, le taux d’analphabétisme dans la partie continentale a reculé à 4,08 % en 2010, contre 6,72 % en 2000.

Les provinces du Guangdong, du Shandong, du Henan, du Sichuan et du Jiangsu sont les provinces les plus peuplées de la partie continentale.

La Chine, le pays le plus peuplé du monde, a entamé le 1er novembre 2010 son 6e recensement démographique d’un mois sur sa partie continentale en mobilisant plus de six millions de personnes pour effectuer des entretiens de porte à porte auprès de plus de 400 millions de foyers du pays.

Les statistiques relatives aux populations de Hong Kong, Macao et Taiwan ont été fournies par les autorités de ces régions. »

L’avenir de la Chine se dessine là. Le vieillissement de la population dans un pays dont l’assurance-vieillesse est à la charge des jeunes générations laisse présager de gros problèmes. L’inquiétante disproportion entre la population masculine et féminine (bien que les femmes vivent plus longtemps) se manifeste également de manière nette.
Malgré quoi Hu Jingtao a annoncé mercredi que la Chine maintiendrait sa stricte politique de l’enfant unique, semblant mettre fin ainsi aux tentatives de mise en place d’un assouplissement (mais non d’un abandon du contrôle de la taille des familles) évoquées plus tôt dans l’année dans ce blog. Tout au plus a-t-il annoncé des mesures pour renforcer l’égalité des sexes pour mettre fin à ce que d’aucuns appellent le « féminicide ».
On veut maintenir le faible taux de natalité pour « préserver la croissance », comme l’a dit le chef du PC chinois.
Est-ce un hasard si le même jour, on apprenait via Romandie.news : « La Banque mondiale (BM) souligne les risques d’un brusque retournement du marché immobilier en Chine, qui pourrait avoir des répercussions négatives sur la deuxième économie mondiale, dans son dernier rapport trimestriel sur ce pays publié jeudi » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *