Dépister la délinquance juvénile dès 2-3 ans…

Download PDF

C’est l’idée de Jean-Marie Bockel, secrétaire d’Etat à la Justice, reprise à Sarkozy qui dès 2005, en tant que ministre de l’Intérieur, envisageait d’ouvrir un « cahier de comportement » des tout-petits pour dépister les « troubles du comportement ».

L’interview du secrétaire d’Etat a paru dans Le Figaro, le jour de a remise de son rapport au chef de l’Etat.

Cela devrait permettre de « dépister » les 15 % d’enfants « incapables de répondre de manière appropriée à l’agressivité » – toute naturelle à cet âge tendre pourtant où les tout-petits ne sont pas faits pour vivre en bande avec leur pairs qu’ils supportent souvent mal mais auprès d’adultes, pour apprendre et parfaire leur acquisition du langage.

Je cite Le Figaro :

« Dans certains quartiers où explose la délinquance juvénile, plus d’un foyer sur deux est une famille monoparentale  », constate la mission [de Jean-Marie Bockel], qui en tire cette conclusion : « Le statut du beau-père reste un sujet complexe qui ne peut plus rester en jachère. » Ce débat, lancé en 2009 par la majorité, a lui aussi déjà suscité la polémique, en réveillant notamment les antagonismes entre les associations de défense de l’homoparentalité – qui veulent un statut pour le « deuxième parent  de même sexe » et les associations familiales défendant une vision plus traditionnelle de la famille. « C’était peut-être trop tôt…, défend Jean-Marie Bockel. Certaines idées progressent pas à pas. L’absence des pères est en tout cas un vrai sujet. » Le rapport milite donc pour que les textes accordent une place officielle à la deuxième personne référente dans l’éducation.

Il y a quand même une drôle d’hypocrisie à vouloir institutionnaliser des situations dont on sait qu’elles contribuent aux problèmes de jeunes pour les enrayer : statut du beau-parent revenu par la petite porte, main dans la main avec le mariage homosexuel. A moins de ce dire qu’il vaut mieux avoir deux « pères » que pas du tout.

Et si l’Etat se mettait enfin à respecter et à promouvoir les droits de la famille et à renforcer sa stabilité ?

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *