France : un foie pour deux receveurs

Download PDF

Une dépêche de l’AFP, citée par plusieurs sources (comme ici), révèle que deux patients adultes ayant un groupe sanguin rare (AB) ont bénéficié simultanément d’une greffe de foie, à l’hôpital Saint-Antoine de Paris. L’opération date du 5 janvier et les deux patients, un homme et une femme, sont depuis rentrés chez eux, a noté le professeur Olivier Soubrane, qui a dirigé l’opération.

Le foie a été « donné » par une personne en état de « mort cérébrale » dont l’activité cardique et la respiration étaient maintenus à l’aide d’appareils.

La nouveauté consiste en ce que le foie a été séparé en deux parties directement dans le corps du patient, au lieu d’être partagé après avoir été « cueilli », assurant ainsi une meilleure conservation de l’oxygénation et de l’irrigation sanguine ; l’organe saigne ensuite moins après avoir été greffé.

Opération difficile et très technique… Et qui repose la question : a-t-on vraiment le droit de se servir dans le corps d’un homme ou d’une femme dont le cœur bat encore ?

© leblogdejeannesmits.

3 comments

  1. Anonymous

    D'autant plus hallucinant que l'on sait maintenant que le diagnostic de mort cérébrale est faillible : sur le net, circulait récemment le témoignage d'une femme “en état de mort cérébrale” qui disait entendre et sentir tout ce qu'on lui faisait !!

  2. Simon G

    Une personne en mort cérébrale n'est-elle pas un “tas de cellule”, seulement un corps dont l'âme est déjà partie et qui fonctionne comme une simple mécanique?

    A mon sens, la réponse est oui, et si je devais être ainsi quasi-mort (déjà mort, mais le corps qui continue de fonctionner), je préférerais que mes organes servent, vu que pour moi ça ne change rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *