Incitation au suicide : où commence le délit ?

Download PDF

Une brève publiée par TF1 reprend cette information d’agence de presse :

Un infirmier américain a été condamné à de la prison ferme pour avoir notamment encouragé une Canadienne et un Britannique à se suicider. William Melchert-Dinkel, 48 ans, devra purger 340 jours de prison, puis deux jours par an pendant 10 ans pour marquer l’anniversaire du décès de chaque victime. Il proposait souvent à des interlocuteurs rencontrés sur des forums de discussion de se pendre devant une webcam, de façon à ce qu’il puisse assister à leur mort en direct, William Melchert-Dinkel compte faire appel de la sentence, prononcée mercredi, et qui comprend également 18.000 dollars d’amende et 30.000 dollars de dommages et intérêts pour les familles des victimes. 

Voilà un monstre, direz-vous. Et justice a été – modérément – faite.
Mais en colportant la mort comme un droit, les partisans de l’euthanasie et du suicide assisté qui en font la promotion et vont jusqu’à en obtenir la légalisation sont-ils tellement meilleurs ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *