Journée pédagogique

Download PDF

Une classe d’adolescents d’une école de Warminster, Pennsylvanie, a visité un centre d’avortements (allant jusqu’à revêtir les blouses portées par les personnels accompagnant les femmes vers l’avortoir) pour étudier « l’activisme en Amérique ». Organisée par leur professeur de sciences sociales, la journée pédagogique n’en était pas pour autant exhaustive. Des défenseurs de la vie postés devant le Planning Familial en question auraient voulu faire découvrir leur forme… d’activisme aux lycéens, mais les responsables de leur école s’y sont vigoureusement opposés. Au point de faire brailler une radio afin que les jeunes n’entendent pas les interpellations de ceux qui priaient auprès de l’avortoir.

Explication officielle : les lycéens étaient là pour « découvrir » l’activisme et le combat pour les « droits civiques », et en aucun cas pour s’y engager : « En parlant à ces autres personnes, nous aurions pris parti pour elles. » C’est sûr que la démocratie s’apprend mieux en faisant taire les indésirables…

Source : lifenews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *