Justin Bieber est contre l’avortement…

Download PDF

Et la presse lui tombe dessus à bras raccourcis.

Le jeune chanteur a fait la une de Rolling Stone de mars 2011, qui vient de paraître. Voilà comment un journal entièrement financé par la pub, 20 minutes version suisse, raconte l’affaire :

La journaliste du magazine a (…) jugé pertinent d’interroger l’adolescent de 16 ans, sur le sujet de l’avortement, du viol et du système de protection sociale. « Je ne crois pas vraiment à l’avortement », a déclaré ainsi Justin Bieber, qui en rajoute une couche : « c’est comme tuer un bébé ».

(Une traduction plus exacte dirait : « Je ne crois vraiment pas à l’avortement. C’est, on pourrait dire, tuer un bébé ? »

Ah non, cela ne leur a pas plu, à la rédaction de 20 minutes, mais il y en a d’autres qui se plaignent, qui pour se plaindre du garçon, qui pour accuser la revue de poser des questions inconvenantes à un gosse de 16 ans.

Au fait, il peut être papa, non ?, le jeune Justin Bieber, à 16 ans… Et à cet âge-là, une fille sans pilule, c’est comme un Anglais sans parapluie. Du moins s’il faut en croire les cours d’éducation sexuelle qui commencent bien avant 16 ans dans les écoles convenables. Qu’ils sont matures, les jeunes, quand ils couchent avec un préservatif ! Qu’elles sont responsables, les filles qui acceptent d’avorter pour ne pas mettre en péril leurs années d’études !

Mais avoir un avis sur la question ? Quelle honte !

Dans les talk-shows américains, des vedettes – vieilles peaux probablement liftées et jeunes symboles glamour pour adolescentes à l’âge ingrat – dénoncent telles des douairières l’inconvenance des sujets proposés à Bieber, et regrettent que ses fans, surtout des jeunes filles, puissent se laisser influencer par leur idole. Dangereuses en effet  : n’ose-t-il pas affirmer qu’il vaut mieux être amoureux avant de coucher ?

Messages et commentaires haineux pleuvent déjà…

Une page Facebook l’assure du soutien des pro-vie. Ouf !

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *