La fécondation in vitro associée à un risque accru d’enfants mort-nés

Download PDF

Les femmes ayant recours à la fécondation in vitro (FIV) ont quatre fois plus de risques de donner naissance à un enfant mort-né que lors d’une grossesse spontanée ou faisant appel à un autre traitement de l’infertilité, selon une étude danoise. Lire la suite…

C’est une information de l’AFP publiée par Romandie.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *