La Haute Cour irlandaise nie le droit de vivre des embryons

Download PDF

Alors même que la Constitution irlandaise oblige au respect de la vie dès la conception, la Haute Cour, qui siège à Dublin, vient de juger qu’un embryon congelé ne possède pas le droit de vivre.

Les juges étaient saisis par une mère qui avait eu recours à une fécondation in vitro après une opération qui l’avait laissée stérile. Six embryons furent « créés », parmi lesquels trois furent implantés avec succès ; elle demandait le droit de mener les autres à terme malgré l’opposition de son mari qui l’avait entretemps quittée.

Il lui fut répondu que les embryons conservés ne doivent pas être considérés comme des enfants à naître et que leur implantation exige une décision commune du couple : « Il est du devoir des cours de faire respecter et d’appliquer la loi, et non la moralité. »

En l’occurrence, il ne s’agit pas d’un simple problème de moralité. Ainsi, l’Eglise considère la procréation médicalement assistée comme mauvaise et l’interdit aux catholiques, n’envisageant de la tolérer du point de vue des lois civiles positives qu’en cas de non recours à des procédures impliquant un donneur extérieur au couple. En revanche, elle se fonde sur la loi naturelle pour demander le respect de la vie de tout être humain innocent.

Le Comité pour la bioéthique des évêques d’Irlande s’est dit opposé à la décision de la Haute Cour.

L’affaire n’est pas sans similitudes avec celle plaidée par le Pr Jérôme Lejeune à Maryland, Etats-Unis. Qu’il racontait et éclairait dans L’enceinte concentrationnaire.

Source : ici

1 comment

  1. Tolérance sociale ne veut pas dire qu’il y aurait absence de péché.

    La FIV, même dans un couple marié a été condamnée par l’Eglise, car on obtient le sperme que par masturbation, la procréation ne semble licite que comme suite d’un coït. C’est ce que je crois avoir lu, si ma mémoire ne me lâche pas…

    Donc le législateur édicterait licitement la loi de tolérance, mais cela serait moralement illicite, au niveau des individus (morale personnelle)

    Avez-vous le référence du texte qui énoncerait que la loi permettant la FIV entre gens mariés est licite ? Ca me paraît curieux tout de même, car il n’y a pas de “droit à l’enfant” et les moyens sont disproportionnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *